Menu secondaire

Résumé de la réunion – Assemblée générale annuelle – Le 8 juin 2015

Outils et mécanismes de communication

Belaineh Deguefé, sous-directeur général des élections, Services intégrés, Politique et Affaires publiques, et Lisa Drouillard, directrice, Rayonnement et Consultation des intervenants, présentent un exposé sur les communications avec les candidats et le public. Ils font le point sur les outils partageables, les sections du site Web destinées aux candidats et aux partis politiques, et les divers mécanismes de communication avec EC.

La liste des pièces d'identité acceptables a été mise à jour pour qu'il soit clair que certaines pièces, comme les cartes de membre d'une bande, les cartes de Métis et les cartes délivrées par une autorité locale inuite, sont aussi acceptées. En cas de divergence entre la liste imprimée et la liste sur le site Web, cette dernière prévaut.

EC a lancé sa campagne dans les médias sociaux et dit avoir plus de 2 000 abonnés – un nombre qui devrait augmenter. Les médias sociaux permettent de communiquer des renseignements sur des sujets tels que les pièces d'identité et l'inscription. L'organisme les utilisera de plus en plus à l'approche de l'élection.

Discussion

Les membres du CCPP demandent des précisions sur le droit des représentants de candidat d'examiner les pièces d'identité aux bureaux de scrutin et sur les problèmes de protection des renseignements personnels que ce droit pourrait causer. On rappelle que les représentants de candidat ont le droit d'examiner une pièce d'identité, mais que si un électeur refuse de leur montrer sa pièce, le fonctionnaire électoral en prendra note dans le cahier du scrutin. L'électeur recevra quand même un bulletin de vote. Aucune restriction d'ordre légal concernant la protection des renseignements personnels ne s'applique aux partis s'ils voient de tels renseignements sur la pièce d'identité d'un électeur.

Un participant demande où trouver de l'information sur les nouvelles limites des circonscriptions. On précise que le site Web d'EC contient la description de ces limites.

En réponse à une question, EC précise que ses nouveaux comptes de médias sociaux lui serviront à communiquer de l'information permettant de savoir où, quand et comment s'inscrire et voter. L'organisme a lancé ces comptes tôt afin de les mettre à l'essai et d'évaluer leurs répercussions. La stratégie adoptée est axée sur les faits : les médias sociaux seront utilisés pour fournir de l'information, et non pour participer à des débats.

Lorsqu'un membre demande comment les étudiants pourront savoir dans quelle circonscription s'inscrire et voter, on précise qu'ils peuvent la choisir en utilisant, par exemple, l'adresse de leur résidence pendant qu'ils vont à l'école ou celle du domicile de leurs parents.

Un document est distribué aux membres pour informer les partis des attentes et des exigences concernant l'intégrité électorale, les comportements interdits et les façons dont les règles seront appliquées. Les membres sont invités à transmettre leurs commentaires sur ce document, et on leur demande s'ils ont des questions ou s'ils ont besoin de précisions. Les commentaires des membres sont positifs.

Pour ce qui est de savoir s'il est trop tard pour aborder un problème après une élection, on rappelle aux membres qu'il est important d'agir immédiatement si un incident est relevé et que la prévention est primordiale. Il existe des procédures à suivre dans ces situations.