Menu secondaire

Résumé de la réunion – Assemblée générale annuelle – Le 8 juin 2015

Mot de clôture du directeur général des élections

Le DGE remercie les membres du CCPP de leur participation et de leurs suggestions, qui seront très utiles à EC.

En réponse à des commentaires formulés pendant le tour de table, M. Mayrand indique que la société doit en faire davantage en matière d'éducation civique. EC peut faire sa part, mais la responsabilité revient avant tout aux provinces, puisque l'éducation fait partie de leur champ de compétence. La tendance consiste à transmettre les connaissances dans des cours d'éducation civique et à concevoir du matériel pour l'enseignement en classe. EC continuera à collaborer avec les provinces et les enseignants en ce sens. Le DGE fait remarquer que ces efforts traditionnels visent les jeunes de moins de 18 ans, mais qu'il ne faut pas oublier le groupe d'âge des 18 à 35 ans. Le taux de participation de ce groupe a baissé et cela représente un problème considérable. On fait remarquer que les discussions en famille sont souvent une source d'information sur la politique, mais que les parents n'ont pas une compréhension suffisante de la démocratie et des élections pour instruire leurs enfants sur le sujet. Le DGE convient avec les membres du CCPP qu'il reste encore beaucoup à faire pour corriger la situation. À son avis, il faut prendre le temps de définir la question avant de pouvoir y trouver des solutions. La participation électorale est en baisse dans de nombreux pays ayant choisi un mode de représentation proportionnelle – cela prouve bien que le système électoral canadien n'est pas à lui seul le problème.

Le DGE convient également que le fardeau réglementaire des partis politiques et des candidats est de plus en plus excessif; cette situation a été soulevée dans le dernier rapport postélectoral au Parlement, et on ne s'attend pas à ce que cela change. Tôt ou tard, le fardeau sera si grand qu'il minera l'accès et les droits des candidats.

Le DGE soulève la question de la protection des renseignements personnels et se demande si la protection des renseignements personnels des électeurs ne devrait pas être un futur sujet de discussion.

En conclusion, le DGE fait remarquer que le CCPP a établi une liste de sujets de discussion et un programme des travaux à venir ambitieux, et qu'EC consultera les membres après l'élection afin d'établir les priorités et le calendrier.

Enfin, le DGE remercie les membres du CCPP d'avoir participé à l'assemblée générale.