Menu secondaire

Traitement des dépenses pour les courses à l’investiture appelées avant le 24 septembre 2015

Les sorties de fonds de la campagne d'investiture

Note : le texte qui suit est un extrait de l'édition du mois d'avril 2014 du manuel des candidats à l'investiture

Les courses à l’investiture qui ont commencé avant le 24 septembre 2015 (avant la date d'entrée en vigueur de la ligne directrice d'Élections Canada) peuvent s'appuyer sur ce document pour le traitement des dépenses. Ceux-ci peuvent donc utiliser les fonds de la campagne pour acquitter les dépenses qui n'étaient pas engagées pendant la période de la course.

Ce chapitre traite des sujets suivants :

Introduction

Pendant la course à l'investiture, la campagne engagera des dépenses de deux catégories : les dépenses de campagne d'investiture, et les dépenses personnelles du candidat. Le présent chapitre définit ces dépenses, explique les règles qui s'y appliquent, et donnent des exemples des dépenses les plus courantes.

La section 3.4 porte sur l'administration des dépenses. Qui peut engager des dépenses? Qui peut les payer? Pourquoi les contributions non monétaires et les cessions non monétaires doivent-elles être inscrites aussi comme dépenses de campagne d'investiture? Quelle sorte de documentation est requise pour produire des rapports exacts et respecter la Loi électorale du Canada? La réponse à toutes ces questions se trouve dans les pages qui suivent.

3.1   Dépenses de campagne d'investiture

Définition

On entend par « dépense de campagne d'investiture » toute dépense raisonnable entraînée par une course à l'investiture et engagée par un candidat à l'investiture ou pour son compte.

Les dépenses de campagne d'investiture sont déclarées séparément selon que les biens ou services achetés ont été utilisés pendant la course à l'investiture (auquel cas elles sont soumises au plafond des dépenses de campagne d'investiture) ou à l'extérieur de cette période.

Note : La course à l'investiture commence le jour du déclenchement de la course, et prend fin le jour de la désignation.

Les montants constituant des dépenses sont :

L'agent financier doit déclarer, pour chaque dépense de campagne d'investiture, le montant facturé à la campagne. Ce montant est habituellement la valeur commerciale du bien ou du service reçu.

On entend par valeur commerciale le prix le plus bas exigé pour une même quantité de biens ou de services de la même nature ou pour le même usage de biens ou d'argent, au moment de leur fourniture, par :

La valeur commerciale d'un bien ou d'un service est habituellement son prix en magasin.

Si un bien ou un service est acheté à un prix inférieur à sa valeur commerciale, l'agent financier doit déclarer la différence à titre de contribution non monétaire apportée par le fournisseur.

Note : Ce n'est qu'auprès de particuliers que la campagne peut acheter des biens ou services à un prix inférieur à leur valeur commerciale, puisque seuls les particuliers peuvent faire des contributions.

Si la campagne reçoit un bien ou un service d'une entité politique affiliée à un prix inférieur à sa valeur commerciale, l'agent financier doit déclarer la différence à titre de cession non monétaire apportée par l'entité politique affiliée.

Note : Les partis ou les associations enregistrés peuvent faire des cessions non monétaires seulement s'ils les offrent également à tous les candidats à l'investiture.

Example

Un concepteur Web travaillant à son compte offre de créer le site Web du candidat à l'investiture. Au lieu de lui facturer ses honoraires habituels de 700 $, il lui demande 400 $. L'agent financier déclare comme dépense de campagne d'investiture la valeur commerciale de ce service, c'est-à-dire le prix que demande habituellement le concepteur (700 $). Il déclare aussi la différence (300 $) entre cette valeur commerciale et le prix payé comme contribution non monétaire apportée par le concepteur.

Le plafond des dépenses de campagne d'investiture

La Loi électorale du Canada impose un plafond des dépenses de campagne d'investiture. Le plafond s'applique à toutes les dépenses engagées pour des produits ou services utilisés pendant la course à l'investiture, qu'elles soient payées, impayées ou acceptées comme contributions ou cessions non monétaires.

Le candidat à l'investiture et l'agent financier doivent respecter le plafond des dépenses de campagne d'investiture. Ils ne peuvent pas conclure de marchés ou engager de dépenses qui entraîneraient le dépassement du plafond.

Calcul du plafond

Le plafond des dépenses de campagne d'investiture est :

Note : Le parti enregistré ou l'association enregistrée qui tient la course informe les candidats du plafond des dépenses de campagne d'investiture, tel qu'il lui a été communiqué par le directeur du scrutin. Les plafonds sont également annoncés sur le site Web d'Élections Canada.

Note : La Loi électorale du Canada ne prévoit pas le remboursement des dépenses de campagne d'investiture.

Dépenses de campagne d'investiture

Des exemples de dépenses de campagne d'investiture courantes sont énumérés ci-dessous.

Publicité – médias traditionnels

On entend par publicité électorale la diffusion d'un message à l'appui de la campagne du candidat à l'investiture.

La valeur commerciale des publicités entraînées par la course à l'investiture, y compris les frais de production et de distribution, doit être déclarée comme dépense de campagne d'investiture.

Example

L'agent financier achète des dépliants et les envoie par la poste aux membres du parti. La valeur commerciale de ces dépliants - leurs coûts de conception, d'impression et de distribution - constitue une dépense de campagne à la direction.

Publicité – médias sociaux et Internet

On entend par « médias sociaux » les outils et les plates-formes en ligne qui permettent aux utilisateurs de publier et de diffuser du contenu sur le Web.

Les règles qui s'appliquent à la publicité traditionnelle s'appliquent aussi à l'utilisation des médias sociaux. Toutes les dépenses relatives à la conception, à l'élaboration et à la distribution de publicités en ligne, ou à l'utilisation d'un site Web pendant la course à l'investiture, doivent être déclarées comme dépenses de campagne d'investiture.

Note : Si quelqu'un modifie un site Web existant aux fins d'une campagne d'investiture, et qu'il effectue ce travail gratuitement, cette personne doit être admissible aux termes des règles sur les contributions et les cessions, ou alors son travail doit répondre à la définition de travail bénévole.

Example
  1. Une entreprise est engagée pour créer le site Web du candidat. La valeur commerciale du travail de conception du site constitue une dépense de campagne d'investiture, tout comme les frais d'hébergement du site.
  2. Une page a été créée à l'appui du candidat sur un réseau social gratuit. Des bénévoles gèrent la page et y affichent des articles sur la campagne. Tant que ces bénévoles travaillent au site en dehors de leurs heures normales de travail, et pourvu qu'ils ne travaillent pas à leur compte dans le domaine de la gestion des médias sociaux, leur travail bénévole ne constitue pas une dépense de campagne d'investiture.
Biens meubles

Si un bien meuble est acheté et utilisé aux fins de la campagne d'investiture, sa valeur déclarée comme dépense de campagne sera le prix le plus bas exigé pour son achat ou sa location pendant la même période.

Dans le cas des biens de faible valeur, comme les fournitures de bureau, le plein prix d'achat (la valeur commerciale) doit être déclaré.

Un bien meuble peut être reçu sous forme de contribution de la part d'un particulier. Dans ce cas, sa valeur commerciale doit être consignée à titre de contribution non monétaire. Quant au montant à inscrire comme dépense de campagne d'investiture, ce sera le plus bas des deux montants suivants : soit la valeur commerciale de la location d'un bien semblable pendant la même période, soit le prix d'achat de ce bien. S'il y a une différence entre le montant de la contribution et celui de la dépense, elle est déclarée comme autre dépense de campagne d'investiture.

Note : L'amortissement n'entre pas dans le calcul de la valeur commerciale d'un bien.

Note : À la fin de la campagne, il faut disposer des actifs achetés durant la campagne. Ils peuvent être vendus ou ils peuvent être cédés au parti ou à l'association.

Example
  1. La campagne du candidat achète d'un fournisseur local un ordinateur au coût de 1 000 $. L'ordinateur est utilisé pendant deux mois. La location du même ordinateur pendant deux mois aurait coûté 80 $ par mois. La dépense de campagne d'investiture déclarée est donc calculée à partir des coûts de location : 80 $ x 2= 160 $. La différence (840 $) est inscrite comme autre dépense de campagne d'investiture dans le rapport du candidat à l'investiture. À la fin de la campagne, l'agent financier devrait céder l'ordinateur (ou le vendre et céder le produit de la vente) au parti enregistré ou à l'association enregistrée.
  2. L'agent financier achète un télécopieur usagé au coût de 100 $. Le coût de location de ce télécopieur pendant la période aurait été de 200 $. L'agent financier inscrit donc 100 $ comme dépense de campagne d'investiture, parce que, dans ce cas, le prix d'achat (100 $) est inférieur au coût de location.
La location d'un bureau de campagne

La campagne peut louer un bureau pour la campagne du candidat à l'investiture. Le coût du loyer pendant la course à l'investiture doit être déclaré comme dépense de campagne d'investiture, tandis que le coût du loyer à l'extérieur de cette période sera déclaré comme autre dépense de campagne d'investiture.

Coûts d'installation et autres dépenses de bureau

Les coûts d'installation du matériel utilisé pendant la campagne constituent des dépenses de campagne d'investiture, même si l'installation a lieu avant le déclenchement de la course, pourvu que le matériel lui-même constitue une dépense de campagne d'investiture.

On entend par autres dépenses de bureau, par exemple, les fournitures (papier, cartouches d'encre) ou les boissons servies aux réunions. Leur coût constitue une dépense de campagne d'investiture.

Rémunération

Le candidat peut décider de rémunérer son équipe de campagne. Le salaire versé à ces personnes, si c'est pour du travail lié à la campagne, est alors une dépense de campagne d'investiture.

Example

La candidate décide de verser un salaire de 1 000 $ à son agent financier pour son travail dans le cadre de sa campagne d'investiture. Ce salaire est alors déclaré comme dépense de campagne d'investiture.

Dépenses des bénévoles

Les faux frais (p. ex. boissons, hébergement, déplacements encourus par les bénévoles pour les activités de campagne) sont considérés comme des dépenses de campagne d'investiture; ils sont payés par la campagne et doivent être déclarés dans le rapport du candidat.

Si un bénévole paie de sa poche des faux frais encourus pour les activités de campagne, le montant doit être déclaré comme contribution non monétaire et dépense de campagne d'investiture. Cependant, si le montant est de 200 $ ou moins et que le bénévole n'exploite pas d'entreprise fournissant le service qu'il offre, la contribution non monétaire est considérée comme nulle, et aucune dépense n'est déclarée.

Example

Un soir, des bénévoles sont restés au bureau de campagne pour préparer l'envoi postal de centaines de dépliants. L'un d'entre eux a alors commandé des pizzas et des boissons, et a versé 83,50 $ au livreur. Comme ce montant est inférieur à 200 $, la contribution non monétaire correspondante est réputée nulle.

Dépenses des sénateurs et des députés

Si un sénateur ou un député de la Chambre des communes ou d'une assemblée législative provinciale fait campagne pour le candidat à l'investiture, les dépenses engagées par cette personne dans le cadre de la campagne sont des dépenses de campagne d'investiture et doivent être autorisées à l'avance par l'agent financier ou le candidat à l'investiture. Les frais de déplacement doivent être remboursés à même les fonds de campagne ou acceptés à titre de contribution non monétaire s'ils sont payés par un donateur admissible.

Utilisation des ressources parlementaires

Les candidats à l'investiture qui sont députés peuvent utiliser des ressources parlementaires, telles que les sites Web, pendant une course à l'investiture. L'utilisation de ces ressources, si elles sont modifiées pour les besoins de la course à l'investiture, constitue une dépense de course à l'investiture. Si ces ressources ne sont pas payées par la campagne, leur utilisation constitue une contribution non monétaire de la part du député.

Salaires

Si les employés d'un député participent à des activités politiques dans le but d'appuyer le député lors d'une course à l'investiture, le salaire des employés constitue une dépense de campagne de course à l'investiture. Si le salaire n'est pas payé par la campagne, il constitue une contribution non monétaire de la part du député. Par contre, si les employés travaillent pour la campagne du candidat à l'investiture en dehors des heures normales de travail ou pendant qu'ils sont en congé, leur participation constitue un travail bénévole. On entend par travail bénévole les services fournis sans rémunération par une personne en dehors de ses heures normales de travail. Le travail bénévole n'inclut pas les services fournis par une personne travaillant à son compte et pour lesquels elle demande normalement une rémunération.

Sites Web des députés

Les candidats à l'investiture peuvent avoir des sites Web qui ont été conçus et entretenus grâce à des ressources parlementaires. Si un tel site Web est modifié dans le but de promouvoir le candidat à l'investiture et qu'il demeure en ligne pendant la course à l'investiture, sa valeur commerciale – y compris les frais de conception initiale, d'entretien et d'hébergement – constitue des dépenses de course à l'investiture. Élections Canada acceptera la valeur commerciale actuelle d'un site Web équivalent comme valeur commerciale du site préexistant.

Note : L'utilisation des ressources parlementaires peut aussi être soumise à d'autres règles, dont celles de la Chambre des communes.

3.2   Dépenses personnelles du candidat à l'investiture

Définition

La présente section porte sur les dépenses personnelles du candidat, c'est-à-dire les dépenses personnelles raisonnables encourues par sa campagne d'investiture. Ces dépenses sont réglementées par la Loi électorale du Canada et doivent être déclarées. Les dépenses personnelles du candidat peuvent être les suivantes :

Dépenses supplémentaires

Les dépenses personnelles du candidat doivent être encourues pour sa campagne d'investiture. Elles peuvent être de nouvelles dépenses, ou des augmentations de ses dépenses usuelles. En d'autres mots, elles doivent être des dépenses que le candidat n'aurait normalement pas engagées s'il n'y avait pas eu de campagne d'investiture.

Example

Les coûts des repas quotidiens pris à la maison ne sont pas liés à la campagne, puisqu'ils seraient payés même s'il n'y avait pas course à l'investiture. Par contre, si le candidat doit se déplacer en raison de la campagne, il engagera peut-être des frais de repas. S'il paie 50 $ un souper pendant un de ces déplacements, ce montant sera considéré comme une dépense personnelle du candidat.

Les catégories de dépenses personnelles du candidat à l'investiture

Des exemples de dépenses personnelles typiques du candidat encourues pour sa campagne d'investiture sont énumérés ci-dessous.

Déplacement et séjour

Le candidat peut engager des dépenses de déplacement et de séjour en raison de sa campagne d'investiture. S'il se déplace pour aller voir ses partisans, les dépenses de voyage et d'hébergement engagées pendant ces déplacements sont des dépenses personnelles du candidat.

Si le candidat utilise un véhicule personnel pour ses déplacements, il peut produire des reçus pour l'essence achetée ou ses autres dépenses, ou un relevé de son kilométrage. Ce relevé doit comprendre les renseignements suivants : la date, le point de départ, la destination, les kilomètres parcourus et le but du déplacement. Élections Canada suit les taux par kilomètre établis par le Conseil du Trésor du Canada.

Point important : les dépenses des travailleurs de campagne ou des bénévoles qui accompagnent ou aident le candidat durant des événements sont considérées comme des dépenses de campagne d'investiture, et non comme des dépenses personnelles du candidat.

Note : La demande d'indemnité de déplacement doit viser soit les dépenses réellement engagées (p. ex. essence, location de la voiture), soit le kilométrage, mais non les deux.

Example

Le candidat est accompagné pendant ses voyages de ses agents de campagne bénévoles. Les frais de déplacement, d'hébergement et de repas de ses agents de campagne bénévoles sont des dépenses de campagne d'investiture.

Garde d'enfant

Le candidat peut faire campagne le jour, le soir ou le week-end. S'il doit payer des frais de garde d'enfant en raison de ces activités de campagne, il s'agit de dépenses supplémentaires qu'il n'engagerait pas normalement s'il n'y avait pas de campagne d'investiture. Ce sont donc des dépenses personnelles du candidat.

Garde d'une personne ayant une incapacité physique ou mentale

Si le candidat prend normalement soin d'une personne ayant une incapacité physique ou mentale, et qu'il doit engager à cet égard des dépenses de garde supplémentaires en raison de ses activités de campagne, ces frais sont des dépenses personnelles du candidat.

Dépenses liées à un handicap

Si le candidat a un handicap, les dépenses supplémentaires raisonnables qu'il doit engager en raison de ce handicap, dans le cadre de sa campagne d'investiture, sont des dépenses personnelles du candidat.

Example

En raison d'un handicap, le candidat a besoin d'être accompagné par un soignant lorsqu'il voyage. Pendant ses déplacements de campagne, les frais relatifs à ce soignant sont donc des dépenses personnelles du candidat.

3.3  Autres dépenses de campagne d'investiture

Définition

Les campagnes d'investiture engagent souvent des dépenses pour acquérir des biens ou des services qui sont en fait utilisés avant ou après la période de la course à l'investiture. Ces dépenses doivent être déclarées et payées à même les fonds de campagne, ou alors acceptées à titre de contributions non monétaires ou de cessions non monétaires.

Ces dépenses doivent être déclarées dans la partie 3a, colonne 8 du Rapport de campagne du candidat à l'investiture.

Note : La période de la course à l'investiture débute le jour de son déclenchement, et prend fin le jour de la désignation.

La plupart des dépenses de campagne d'investiture courantes peuvent aussi être engagées pour des biens ou des services qui seront utilisés en dehors de la période de la course :

3.4  Administration des dépenses de campagne d'investiture

L'agent financier a pour responsabilité de consigner les dépenses de campagne d'investiture et de conserver les reçus et les factures, comme l'exige la Loi électorale du Canada. Ces pièces devront être fournies à Élections Canada avec le rapport du candidat.

Qui peut engager des dépenses?

Seuls l'agent financier et le candidat à l'investiture peuvent engager des dépenses de campagne d'investiture.

Qui peut payer les dépenses?

Seul l'agent financier peut payer les dépenses de campagne d'investiture. Il existe deux exceptions à cette règle :

Les contributions non monétaires ou cessions non monétaires sont aussi déclarées comme dépenses

Lorsqu'une contribution non monétaire est apportée et que le bien ou le service donné est utilisé aux fins de la campagne, sa valeur commerciale doit être inscrite par l'agent financier à la fois comme dépense de campagne d'investiture et comme contribution.

Note : Si la valeur commerciale de la contribution non monétaire est de 200 $ ou moins, et que le particulier qui l'apporte ne fait pas commerce du bien ou service, la contribution est considérée comme nulle, et aucune dépense n'est déclarée.

Les cessions non monétaires reçues par la campagne du candidat doivent être inscrites par l'agent financier à la fois comme dépenses de campagne d'investiture et comme cessions. Le montant de la dépense de campagne sera égal à la valeur commerciale du bien ou service reçu.

Note : Les partis enregistrés ou les associations enregistrées peuvent faire des cessions non monétaires seulement s'ils les offrent également à tous les candidats.

Example

Un particulier fait don à la campagne de paquets de feuilles de papier, de cartouches d'encre et de cahiers. L'achat de tous ces articles à la papeterie locale aurait coûté 300 $; ce montant est donc la valeur commerciale des produits donnés. L'agent financier inscrit 300 $ comme contribution non monétaire apportée par le particulier, et 300 $ comme dépense de campagne d'investiture.

Factures

Si une dépense de 50 $ ou plus a été engagée et payée pour le compte du candidat à l'investiture, l'agent financier doit conserver la facture du fournisseur et la preuve de paiement.

Si une dépense de moins de 50 $ a été engagée et payée pour le compte du candidat à l'investiture, l'agent financier doit dresser une note de la nature de la dépense et conserver la preuve de paiement.

Ces mêmes règles s'appliquent aux paiements faits à même la petite caisse.

Note : Toutes les factures doivent être envoyées à l'agent financier dans les trois mois suivant la date de désignation.

Produits ou services fournis par le parti enregistré ou par une association enregistrée

Si le parti enregistré ou l'association enregistrée fournit un produit ou un service au candidat à l'investiture, une copie de la facture du fournisseur original ainsi que de la facture du parti ou de l'association doit être fournie avec le rapport du candidat. Ces pièces à l'appui doivent confirmer le montant déclaré dans le rapport.

Créances impayées

Toutes les factures doivent être envoyées à l'agent financier dans les trois mois suivant la date de désignation.

La liste des créances impayées dans un délai de 18 mois après la date de désignation, une fois qu'il a été confirmé auprès de l'agent financier qu'ils sont en souffrance, est publiée sur le site Web d'Élections Canada.

Administrer les dépenses personnelles du candidat à l'investiture

Comme l'énonce la Loi électorale du Canada, le candidat à l'investiture doit conserver les factures et les autres pièces à l'appui de ses dépenses personnelles.

Le candidat à l'investiture doit remplir le Relevé des dépenses personnelles du candidat à l'investiture dans les trois mois suivant la date de désignation. Il doit y inscrire toutes les dépenses personnelles engagées qui n'ont pas été remboursées à même les fonds de la campagne. Les factures et les reçus à l'appui des dépenses personnelles doivent être joints au relevé.

Note : Le candidat doit fournir le Relevé des dépenses personnelles même si aucune dépense personnelle n'a été engagée.

Pièces à l'appui

L'agent financier doit tenir correctement les livres et registres comptables tout au long de la course, afin de pouvoir produire des rapports exacts et se conformer à la Loi électorale du Canada.

L'agent financier doit remplir le Rapport de campagne du candidat à l'investiture et le soumettre à Élections Canada dans les quatre mois suivant la date de désignation, ou dans les quatre mois suivant le jour du scrutin si la date de désignation précédait de 30 jours ou moins le début d'une période électorale. Le rapport doit être accompagné des pièces justificatives nécessaires, y compris les documents relatifs aux dépenses de campagne d'investiture :