Menu secondaire

Sondage auprès des électeurs au sujet des communications avec les électeurs

Les sources d'information des électeurs

La présente section s'attache aux sources d'information des électeurs lors d'une élection générale fédérale.

La télévision — principale source d'information au sujet des partis et candidats

Les électeurs se sont révélés les plus susceptibles d'indiquer que la télévision est leur principale source d'information au sujet des partis politiques et des candidats, lors d'une élection. Dans l'ensemble, 41 % des répondants ont indiqué que la télévision est leur principale source d'information. Suivent avec un certain recul les journaux (22 %) et l'Internet ou les blogs (19 %). Les électeurs interrogés sont peu nombreux à indiquer qu'ils font appel à la radio (5 %), au courrier ordinaire (3 %) ou aux amis, aux proches ou à la parenté (2 %) comme sources d'information lors d'une élection.


Principale source d'information : partis et candidats

La description texte du graphique « Principale source d'information : partis et candidats »


Dans la catégorie réunissant les autres sources d'information (6 %), figurent les médias sociaux, les brochures et dépliants, la signalisation, les affiches et les panneaux, les prises de contact en personne/au porte-à-porte, les débats publics et les discussions ouvertes, de même que le téléphone.

Différences sociodémographiques

Plus les répondants sont âgés, plus ils sont susceptibles de signaler les journaux. En effet, ce résultat passe de 9 %, chez les jeunes, à 34 % des répondants de 55 ans et plus. Nous observons l'inverse pour ce qui est de l'Internet et des blogs : les jeunes de 18 à 24 ans sont les plus susceptibles de les consulter (36 %) et les personnes de 55 ans ou plus, les moins susceptibles de le faire (6 %). En outre, les jeunes de moins de 35 ans se sont révélés moins susceptibles de signaler la télévision que les répondants de plus de 35 ans (29 % - 31 % c. 43 % - 45 %).

Par ailleurs, la probabilité de signaler les journaux et l'Internet ou les blogs augmente avec le niveau de scolarité, des répondants qui ont fait tout au plus des études secondaires (12 % pour les journaux; 9 % pour l'Internet/les blogs) aux répondants qui ont un grade universitaire (27 % pour les journaux; 28 % pour l'Internet/les blogs).

Les répondants qui sont à la retraite ou qui ne font plus partie de la population active se sont révélés plus susceptibles de signaler la télévision (dans une proportion de 47 % c. 30 % - 40 % des autres) et les journaux (30 % c. 9 % - 19 % des autres) et les moins disposés à signaler l'Internet ou les blogs (7 % c. 17 % - 31 % des autres).

Les hommes se sont révélés plus susceptibles que les femmes de signaler l'Internet ou les blogs (22 % c. 16 %).

Les membres des ménages ne faisant appel qu'à la téléphonie cellulaire se sont révélés les moins susceptibles de signaler la télévision (32 % c. 40 % - 48 % des autres), de même que les journaux (11 % c. 22 % - 24 % des autres), et les plus susceptibles de signaler l'Internet/les blogs (43 % c. 7 % - 18 % des autres).

Élections Canada — principale source d'information sur le processus électoral

Lorsque nous invitons les répondants à s'intéresser plus particulièrement au processus électoral, c'est Élections Canada qui constitue leur principale source d'information, et de loin. En effet, près de la moitié des personnes interrogées (48 %) signalent la brochure, la carte de rappel ou le dépliant d'Élections Canada, et 7 % des répondants signalent le site Web d'Élections Canada. C'est ainsi que globalement, 55 % des répondants signalent qu'Élections Canada constitue leur principale source d'information au sujet du processus électoral, par exemple, pour savoir où, quand et comment voter lors d'une élection.

Comme l'illustre le graphique ci-dessous, toute une gamme d'autres sources d'information ont été signalées, mais par un faible nombre de répondants seulement, dans chaque cas.


Principale source d'information : processus électoral

La description texte du graphique « Principale source d'information : processus électoral »


Différences sociodémographiques

Les membres des groupes suivants se sont révélés les plus susceptibles de signaler la brochure d'Élections Canada :

  • Les francophones (60 %).
  • Les diplômés d'université (56 %).
  • Les Canadiens plus âgés (54 %).
  • Les répondants qui sont à la retraite ou qui ne font plus partie de la population active (54 %).
  • Les femmes (51 %).
  • Les membres d'un foyer recourant aux deux types de téléphonie (50 %).

Peu de répondants ont dû faire des démarches pour savoir où aller voter

C'est dans une proportion de 7 % seulement que les répondants ont dû faire un effort supplémentaire pour savoir quand ou où aller voter lors de la dernière élection générale fédérale.

Au nombre des répondants qui ont fait des démarches (n=64note 3), la plupart (41 %) ont communiqué avec Élections Canada d'une façon ou d'une autre. Ils ont consulté le site Web d'Élections Canada, ont pris contact directement avec Élections Canada, ont consulté les divers documents d'Élections Canada ou encore, sont allés dans un bureau d'Élections Canada. D'autre part, un peu moins du quart (24 %) des répondants se sont renseignés auprès de leurs amis ou des membres de leur famille et 6 % des personnes interrogées ont communiqué avec un parti politique ou un(e) candidat(e).

Démarche(s) pour savoir où aller voter

Q19 : Quelle démarche avez-vous dû faire pour savoir où et quand allez voter?

Démarches %
Demander à des proches/amis 24%
Consulter le site Web d'ÉC 21 %
Recherches en ligne/Google 12 %
Appeler ÉC 10 %
Consulter des documents d'ÉC 8 %
Communiquer avec un parti/candidat 6 %
Vu dans les médias 3 %
Communiquer avec le gouvernement local 2 %
Aller dans un bureau d'ÉC 2 %
Autre 5 %

Réponses multiples acceptées; refus : 1 %
Base : les répondants qui ont fait des démarches; n=64




Note 3 Compte tenu de la petite taille d'échantillon, il faut faire preuve de circonspection dans l'interprétation de ces résultats.