Menu secondaire

Perspectives électorales - La participation au processus électoral

Perspectives électorales – Janvier 2001

Faits électoraux

Wayne Brown, Élections Canada

Une élection générale ou un référendum implique la participation d’électeurs, de candidats, de partis politiques et de fonctionnaires électoraux. Les chiffres ci-dessous, dont plusieurs ont augmenté de façon spectaculaire au cours de l’histoire du pays, illustrent l’ampleur de cette participation.

Le nombre d'électeurs

Le nombre d'électeurs inscrits à la première élection générale du Canada, tenue en 1867, s'élevait à 361 000 personnes, comparativement à approximativement 20 millions aux récentes élections générales. La population du pays est passée de 3,2 millions d'habitants à la formation de la Confédération à plus de 30 millions d'habitants de nos jours.

Le pourcentage d'électeurs au sein de la population

Le nom d'à peine 11 % des habitants du pays figurait sur les listes électorales en 1867. Aux élections générales des dernières décennies, ce taux se situait en moyenne à presque 70 %. L'augmentation du nombre de personnes ayant le droit de vote est principalement attribuable à l'élimination des restrictions liées à la propriété, à l'octroi du droit de vote aux femmes en 1918 et à l'abaissement de l'âge électoral en 1970.

Le taux de participation

Photo : Duncan Cameron, Ottawa, AN, DADP, 1970-15, dossier 6785A, article 7, no de négatif PA-169756
Ce bureau de scrutin utilisé lors de l’élection fédérale de juin 1957 semble être situé
dans une cuisine. Depuis les années 80, la plupart des bureaux de scrutin sont situés
dans des centres communautaires et des écoles pour pouvoir doter les bureaux de
scrutin d’un accès de plainpied aujourd’hui devenu indispensable.

En moyenne, 71 % des électeurs inscrits ont voté aux 40 élections générales et référendums fédéraux tenus depuis la Confédération jusqu'en 2000. Le taux de participation après la Seconde Guerre mondiale, de 1945 aux années 80, s'élève en moyenne à environ 75 %, sans fluctuations importantes d'un scrutin à l'autre. Plus récemment, le taux de participation est tombé à 67 % en 1997 et à un taux légèrement inférieur en 2000.

Le taux de participation le plus élevé

Le taux de participation le plus élevé à une élection fédérale est de 79,4 %; c'était en mars 1958, lorsque le gouvernement progressiste-conservateur de John Diefenbaker est passé du statut de gouvernement minoritaire au statut de gouvernement majoritaire à la Chambre des communes. Viennent ensuite les taux de participation enregistrés en 1962 et 1963, soit 79 % et 79,2 % respectivement, durant une période où le gouvernement était minoritaire.

Le taux de participation le plus bas

Le pourcentage d'électeurs qui ont voté à l'élection générale fédérale de 2000 a été légèrement inférieur à celui enregistré en juin 1896, soit 62,9 % lorsque Sir Wilfred Laurier a été élu premier ministre libéral.

Les jeunes électeurs

À l'élection générale de 1997, les électeurs de 25 ans et moins étaient moins susceptibles de voter, dans une proportion de 11 %, que ceux qui étaient plus âgés (selon l'Étude sur l'élection canadienne 1997).

Le taux de participation aux élections partielles

Le taux de participation aux élections partielles fédérales est presque toujours plus faible que celui enregistré aux élections générales. Au cours des années 80, le taux de participation moyen aux élections partielles était d'environ 60 %, tandis que, dans les années 90, il a chuté à environ 44 %.

Le taux de participation aux référendums

Les taux de participation enregistrés aux deux derniers référendums fédéraux ont été semblables. Au référendum d'octobre 1992, 71,8 % des électeurs ont voté au sujet d'une proposition en vue de modifier la Constitution, tandis qu'au référendum d'avril 1942 portant sur une question liée à la conscription militaire, ce taux s'élevait à 71,3 %. Le seul autre référendum national, qui a été tenu en septembre 1898 pour obtenir le point de vue des Canadiens au sujet de l'interdiction de vendre de l'alcool, a enregistré un taux de participation de 44,6 %.

Les autres pays

Comment le taux de participation enregistré au Canada se compare-t-il à celui enregistré dans d'autres pays? Aux États-Unis, moins de 52 % de la population a voté aux élections présidentielles de 2000 et 36 % aux élections législatives en 1998. L'élection présidentielle tenue en Russie en mars 2000 a enregistré un taux de participation de 69 %. Parmi les pays où le vote est obligatoire, le taux de participation aux dernières élections a été de 96 % en Australie, de 91 % en Belgique et de 79 % au Brésil. (International Foundation for Election Systems (IFES), Commission des élections fédérales des É.-U.)

Le nombre de partis politiques

De la Confédération jusqu'aux années 20, seulement deux partis (le Parti libéral et le Parti conservateur) et, parfois, un petit nombre de candidats indépendants, s'opposaient habituellement lors des élections fédérales au Canada. Cela a changé lorsque des groupes régionaux, tels que le Parti progressiste et les Cultivateurs unis, ont présenté des candidats. Ils ont été suivis par des partis tels que le Crédit Social et la Fédération du commonwealth coopératif (qui est plus tard devenue le Nouveau Parti Démocratique). Depuis 1970, les partis politiques ont eu le choix, en vertu de la Loi électorale du Canada, de s'enregistrer auprès du directeur général des élections.

Le plus grand nombre de partis politiques

Le plus grand nombre de partis politiques enregistrés à s'affronter lors d'une élection canadienne est de 14, en 1993. Il y en a eu 12 en 1988, 10 en 1997 et 11 en 2000.

Le plus grand nombre de candidats

Un nombre record de candidats a également été enregistré à l'élection de 1993, soit 2 155 candidats. L'augmentation de presque 600 candidats comparativement à l'élection précédente est en partie attribuable au nombre record de partis enregistrés en 1993. Il y avait 1 672 candidats en 1997 et 1 808 en 2000.

Le nombre de candidates

L'élection générale fédérale de 1993 a vu le plus grand nombre de femmes se porter candidates. Il y en a eu 475, soit 22 % de tous les candidats à cette élection, comparativement à 408 candidates à l'élection de 1997, ce qui représentait 24,4 % du nombre total de candidats. En 2000, les 375 candidates à l'élection générale ont compté pour 21 % de tous les candidats à cette élection.

Le nombre de femmes élues

Le plus grand nombre de femmes élues à la Chambre des communes était de 62, à l'élection générale de 1997 et de nouveau en 2000, soit environ 21 % du nombre total des députés à la Chambre des communes. Le plus grand nombre de femmes élues avant cette élection était de 53, en 1993.

Le personnel électoral

Lorsqu'une élection générale ou un référendum est déclenché, Élections Canada engage environ 150 000 personnes dans les 301 circonscriptions du pays. Ce nombre comprend les directeurs du scrutin, les scrutateurs, les greffiers du scrutin, les coordonnateurs des bulletins de vote spéciaux, les agents d'inscription et les employés d'Élections Canada à Ottawa.


Note: 

Les opinions exprimées par les auteurs ne reflètent pas nécessairement celles du directeur général des élections du Canada.