Menu secondaire

Perspectives électorales – Les jeunes et les élections

Perspectives électorales – Juillet 2003

Message du directeur général des élections
Les jeunes et les élections

Jean-Pierre Kingsley
Jean-Pierre Kingsley
Directeur général des élections du Canada

La démocratie est fondée sur le droit des citoyens de participer à la prise des décisions qui les concernent et à la formulation des règles sociales auxquelles ils se soumettent. Ces droits fondamentaux ne prennent tout leur sens que lorsque les citoyens participent, le plus activement possible, à la vie publique. Le vote est une manifestation essentielle d'un tel engagement.

Le présent numéro spécial de Perspectives électorales est consacré à l'un des grands défis confrontant la démocratie canadienne contemporaine : le déclin de la participation électorale depuis dix ans, plus particulièrement chez le plus jeune groupe d'électeurs admissibles. Bien que cette tendance ne soit pas entièrement nouvelle, ni propre au Canada, elle pourrait s'accentuer si aucune mesure n'est prise pour l'arrêter.

La participation aux élections fédérales au Canada, qui était en moyenne de 75 % de la Deuxième Guerre mondiale à 1988, a chuté en 1993, puis en 1997. À la dernière élection générale en 2000, la participation électorale est tombée à tout juste plus de 64 % des électeurs inscrits. On trouve particulièrement inquiétantes les constatations d'une importante étude menée par les professeurs Jon Pammett (Université Carleton) et Lawrence LeDuc (Université de Toronto) selon lesquelles à peine environ le quart (25,4 %) des Canadiens admissibles de 18 à 24 ans ont voté à l'élection générale de 2000.

Je suis heureux que les auteurs de tous les articles publiés dans le présent numéro aient accepté de partager leurs recherches et leurs analyses sur le déclin de la participation électorale chez les jeunes. Dans leur ensemble, les articles nous apprennent que les raisons pour lesquelles les jeunes Canadiens n'exerçaient pas leur droit de vote autant que leurs aînés étaient de plus faibles connaissances politiques, un sentiment d'apathie, la baisse du sentiment que le vote est une obligation civique, ainsi que le contact limité avec les partis politiques et les candidats.

Comme je l'ai mentionné dans mon discours lors du Symposium sur la participation électorale au Canada à l'Université Carleton le 21 mars 2003, Élections Canada est déterminé à régler le problème de la baisse de participation électorale chez les jeunes électeurs canadiens. Des mesures seront mises en œuvre d'ici à la prochaine élection fédérale, tandis que d'autres seront lancées à la suite de consultations et, dans certains cas, de projets pilotes.

Élections Canada s'efforcera de favoriser la compréhension du processus électoral chez les jeunes Canadiens par le biais de campagnes d'information et d'initiatives conjointes avec des organismes que l'éducation civique intéresse. Par exemple, l'organisme, en partenariat avec La câblo-éducation, élabore un nouveau programme d'éducation des électeurs à l'intention des étudiants. Lors d'un concours qui sera organisé cet automne dans chaque province et territoire, les jeunes de 16 à 18 ans seront invités à créer pour leurs pairs des communiqués vidéo d'intérêt public de 30 secondes sur l'importance du processus démocratique et du vote.

Nous veillerons aussi à simplifier le plus possible l'accès au processus électoral, tant pour les jeunes que pour l'ensemble de l'électorat. Durant la prochaine élection générale, Élections Canada lancera des initiatives d'inscription visant particulièrement les résidences et les quartiers d'étudiants. En outre, nous placerons un nombre accru de bureaux de vote à des endroits auxquels les jeunes ont facilement accès. Nous prévoyons également envoyer aux citoyens canadiens, à la suite de leur 18e anniversaire, une carte présentant un message du directeur général des élections les félicitant d'avoir atteint l'âge de voter et leur rappelant de s'inscrire.

Comme nous reconnaissons la nécessité d'un effort concerté pour remédier à la baisse de participation électorale chez les jeunes, Élections Canada organisera un forum national sur la participation électorale des jeunes à Calgary, les 30 et 31 octobre. Ce forum réunira des représentants des groupes de jeunes, d'Autochtones, d'entreprises, de syndicats, de partis politiques et d'organismes privés, ainsi que des universitaires, des chercheurs et les médias. Les participants échangeront des renseignements sur les activités permettant de remédier à cette baisse et feront des suggestions sur d'autres mesures.

J'invite les parlementaires et les partis politiques, ainsi que les dirigeants d'entreprise et civils, les représentants des jeunes et les médias à prendre part à un dialogue national sur la recherche de façons d'encourager plus de jeunes Canadiens à voter. Sans efforts concertés, il est probable que la participation électorale continuera de décroître. Il nous faut réagir.

Jean-Pierre Kingsley


Note : 

Les opinions exprimées par les auteurs ne reflètent pas nécessairement celles du directeur général des élections du Canada.