Menu secondaire

Manuel sur le financement politique des candidats à l'investiture et des agents financiers (EC 20182) – Décembre 2014

Ce document est une ÉBAUCHE de la ligne directrice d'Élections Canada ALI 2014-04

Tableaux et aide-mémoire

Les tableaux et l'aide-mémoire qui suivent serviront d'outil de référence rapide aux candidats à l'investiture et aux agents financiers.

La présente section comprend les rubriques suivantes :

Principales échéances de la campagne du candidat à l'investiture

Principales échéances de la campagne du candidat à l'investiture
La description du graphique « Principales échéances de la campagne du candidat à l'investiture »

  1. Doit être nommé avant que des contributions, des cessions ou des prêts soient acceptés, ou que des dépenses soient engagées (sa nomination n'est pas obligatoire si aucune contribution, cession ou prêt n'est accepté ou si aucune dépense n'est engagée).
  2. Doit être nommé dès que le candidat à l'investiture accepte des contributions totales de 10 000 $ ou plus, ou engage des dépenses de campagne d'investiture totales de 10 000 $ ou plus (il est à noter que les cessions faites à des entités politiques affiliées ne sont pas des dépenses de campagne d'investiture).
  3. Doit être ouvert avant que des contributions, des cessions ou des prêts soient acceptés, ou que des dépenses soient engagées.
  4. Si la date de désignation tombe dans une période électorale ou dans les 30 jours la précédant, la mention de la date de désignation vaut mention du jour de l'élection.
  5. À produire si le candidat à l'investiture a accepté des contributions totales de 10 000 $ ou plus, ou engagé des dépenses de campagne d'investiture totales de 10 000 $ ou plus (il est à noter que les cessions faites à des entités politiques affiliées ne sont pas des dépenses de campagne d'investiture).
  6. À produire si le candidat à l'investiture a accepté des contributions totales de 1 000 $ ou plus, ou engagé des dépenses de campagne d'investiture de 1 000 $ ou plus (il est à noter que les cessions faites à des entités politiques affiliées ne sont pas des dépenses de campagne d'investiture).
  7. À produire si la campagne a des créances et des prêts impayés.

Plafonds des contributions, des prêts et des cautionnements de prêts

Plafonds des contributions, des prêts et des cautionnements de prêts
Entité politique Plafond annuel de 2015 Plafond par scrutin déclenchée entre le 1er janv. 2015 et le 31 déc. 2015
À chaque parti enregistré 1 500 $* s.o.
Au total, à l'ensemble des associations enregistrées, des candidats à l'investiture et des candidats d'un parti enregistré 1 500 $* s.o.
Au total, à l'ensemble des candidats à la direction d'une course à la direction donnée 1 500 $* s.o.
À chaque candidat indépendant s.o. 1 500 $*

Notes :

  • Les plafonds des contributions s'appliquent au montant total des contributions, au solde impayé des prêts accordés pendant la période de contributions et au montant de tout cautionnement de prêt accordé pendant la période de contributions dont un particulier reste responsable. La somme de ces trois montants ne peut à aucun moment dépasser le plafond des contributions.
  • Un candidat à l'investiture peut donner, sous forme de contributions, de prêts et de cautionnements de prêts, un montant additionnel total de 1 000 $ par scrutin à sa propre campagne.
  • Un candidat peut donner, sous forme de contributions, de prêts ou de cautionnements de prêts, un montant additionnel total de 5 000 $ à sa propre campagne.
  • Un candidat peut également donner, sous forme de contributions, de prêts et de cautionnements de prêts, un montant additionnel total de 1 500 $ par année civile à d'autres candidats, associations enregistrées et candidats à l'investiture de chaque parti. (Cela inclut les contributions versées à l'association enregistrée de la circonscription du candidat ainsi qu'à la campagne à l'investiture du candidat.)
  • Un candidat à la direction peut donner, sous forme de contributions, de prêts et de cautionnements de prêts, un montant total de 25 000 $ à sa propre campagne.
  • Un candidat à la direction peut également donner, sous forme de contributions, de prêts et de cautionnements de prêts, un montant additionnel total de 1 500 $ par année civile à d'autres candidats à la direction.

* Les plafonds augmenteront de 25 $ le 1er janvier de chaque année subséquente.

Note : Les contributions versées à la campagne d'un candidat à l'investiture ne donnent pas droit à un reçu aux fins de l'impôt.

Cessions – catégories et règles

Le tableau ci-dessous indique quelles cessions monétaires et non monétaires sont permises entre des entités politiques enregistrées affiliées.

DE À
Candidat à l'investiture Candidat à la direction Candidat Association de circonscription enregistrée Parti enregistré
Monétaire Non monétaire Monétaire Non monétaire Monétaire Non monétaire Monétaire Non monétaire Monétaire Non monétaire
Candidat à l'investiture Non Non Non Non Oui1 Non Oui2 Non Oui Non
Candidat à la direction Non Non Non Non Non Non Oui Non Oui Non
Candidat Oui3 Oui3 Non Non Non Non Oui Oui Oui Oui
Association de circonscription enregistrée Non Oui4 Non Oui4 Oui7 Oui Oui Oui Oui Oui
Parti enregistré Non Oui4 Non 5 Oui4 Oui7 Oui Oui6 Oui6 s.o. s.o.

1 Un candidat à l'investiture peut céder des fonds (mais non des biens ou des services) à un candidat du même parti, dans la circonscription où a eu lieu la course à l'investiture.

2 Un candidat à l'investiture ne peut céder des fonds qu'à l'association de circonscription enregistrée qui a tenu la course à l'investiture.

3 Les candidats peuvent céder des biens, des services et des fonds à leur campagne à l'investiture pendant la même élection.

4 Les cessions non monétaires doivent être offertes également à tous les candidats.

5 Les contributions dirigées sont la seule exception : elles peuvent être cédées au candidat à la direction.

6 Les partis enregistrés peuvent céder des biens, des services et des fonds à des associations de circonscription, qu'elles soient enregistrées ou non.

7 Les cessions monétaires, autres que les fonds fiduciaires, sont autorisées. Après le jour de l'élection, les cessions monétaires sont permises seulement aux fins du paiement des créances et des prêts liés à la campagne du candidat.

Note : Les candidats indépendants ne peuvent pas accepter de cessions de fonds, de biens ou de services d'autres entités politiques, ni leur en apporter.

Rapports à produire dans le cadre de la campagne du candidat à l'investiture

Rapports à produire dans le cadre de la campagne du candidat à l'investiture
La description du graphique « Rapports à produire dans le cadre de la campagne du candidat à l'investiture »

  1. Doit être produit si le candidat à l'investiture a accepté des contributions de 1 000 $ ou plus au total, ou a engagé des dépenses de campagne d'investiture de 1 000 $ ou plus au total (il est à noter que les cessions faites à des entités politiques affiliées ne sont pas des dépenses de campagne d'investiture).
  2. Doit être produit si le candidat à l'investiture a accepté des contributions de 10 000 $ ou plus au total, ou a engagé des dépenses de campagne d'investiture de 10 000 $ ou plus au total (il est à noter que les cessions faites à des entités politiques affiliées ne sont pas des dépenses de campagne d'investiture).
  3. Si la date de désignation tombe dans une période électorale ou dans les 30 jours la précédant, la mention de la date de désignation vaut mention du jour de l'élection.
  4. Si une créance ou un prêt est payé après la soumission du rapport de campagne, peu importe le moment, l'agent financier doit envoyer à Élections Canada une mise à jour du rapport dans les 30 jours suivant le jour du paiement.
  5. Doit être produit si la campagne a des créances ou des prêts impayés.

Note : Le vérificateur doit disposer de suffisamment de temps pour vérifier correctement le Rapport de campagne du candidat à l'investiture avant la date limite. Il est donc recommandé de remettre au vérificateur le rapport rempli bien avant l'échéance.

Si vous envoyez les documents originaux par la poste, gardez-en une copie dans vos dossiers.

Aide-mémoire pour les candidats à l'investiture et leurs agents financiers

Avant la date de désignation
À FAIRE À NE PAS FAIRE
  • Nommer un agent financier, qui devra ouvrir un compte bancaire réservé exclusivement à la campagne avant que des contributions, des cessions ou des prêts puissent être acceptés, ou des dépenses engagées.
  • Si les contributions ou dépenses de campagne, à l'exclusion des cessions à des entités politiques affiliées, s'élèvent à 10 000 $ ou plus, nommer comme vérificateur un comptable qui est agréé en vertu de la loi provinciale (CPA, CA, CGA, CMA).
  • Veiller à ce que seul l'agent financier ou le candidat à l'investiture engage des dépenses de campagne d'investiture.
  • Veiller à ce que toutes les opérations financières soient faites à partir du compte bancaire de la campagne.
  • Délivrer un reçu pour toute contribution de plus de 20 $.
  • Si une dépense est de 50 $ ou plus, conserver la facture originale et la preuve de paiement. Si une dépense est inférieure à 50 $, conserver la preuve de paiement et une indication de la nature de la dépense.
  • Ne pas permettre à d'autres personnes que l'agent financier et le candidat à l'investiture d'engager des dépenses de campagne d'investiture.
  • Ne pas permettre à d'autres personnes que l'agent financier de payer les dépenses de campagne d'investiture.*
  • Ne pas accepter de contributions :
    • de sources autres qu'un particulier qui est citoyen canadien ou résident permanent du Canada
    • qui excèdent le plafond des contributions du particulier
    • de plus de 20 $ si elles sont en espèces
  • Ne pas accepter de prêts ou de cautionnements de prêts :
    • de sources autres qu'une institution financière ou un particulier qui est citoyen canadien ou résident permanent du Canada
    • qui excèdent le plafond des contributions du particulier

* Exceptions : Une personne autorisée par l'agent financier peut payer des dépenses à même la petite caisse. Le candidat à l'investiture peut payer ses dépenses personnelles.

Après la date de désignation
À FAIRE À NE PAS FAIRE
  • Fournir le Relevé des dépenses personnelles du candidat à l'investiture dans les trois mois suivant la date de désignation, même si aucune dépense personnelle n'a été engagée.
  • Produire le Rapport de campagne du candidat à l'investiture et les pièces justificatives dans les quatre mois suivant la date de désignation, ou suivant le jour de l'élection si la course est tenue dans une période électorale ou dans les 30 jours la précédant, si les contributions ou les dépenses totales, à l'exclusion des cessions à des entités politiques affiliées, sont de 1 000 $ ou plus.
  • Veiller à ce que toutes les conditions des prêts, des découverts bancaires et des lignes de crédit, y compris les modalités de remboursement, soient fournies avec le rapport du candidat à l'investiture.
  • Si les contributions ou les dépenses de campagne, à l'exclusion des cessions à des entités politiques affiliées, s'élèvent à 10 000 $ ou plus, accorder à votre vérificateur suffisamment de temps, avant la date d'échéance, pour examiner les livres comptables et établir son rapport.
  • Veiller à ce que toutes les créances et tous les prêts soient payés dans les 36 mois suivant la date de désignation, ou suivant le jour de l'élection si la course est tenue dans une période électorale ou dans les 30 jours la précédant.
  • Une fois que la campagne a rempli toutes ses obligations financières, disposer de l'excédent conformément à la Loi électorale du Canada, et en aviser Élections Canada dans les sept jours.
  • Une fois les obligations financières remplies et l'excédent cédé, fermer le compte bancaire de la campagne et envoyer à Élections Canada le relevé bancaire final.
  • Ne pas payer les créances et les prêts impayés plus de 36 mois après la date de désignation, ou suivant le jour de l'élection si la course est tenue dans une période électorale ou dans les 30 jours la précédant, sans avoir préalablement obtenu l'autorisation d'Élections Canada ou d'un juge.
  • Ne pas fermer le compte bancaire avant que toutes les obligations financières aient été remplies et que l'excédent ait été cédé.