Menu secondaire

Rapport sur les évaluations de la 41e élection générale tenue le 2 mai 2011

Annexe 1 : Recherches sur l'opinion publique

Sondage auprès des électeurs

Élections Canada a chargé Phoenix Strategic Perspectives Inc. de réaliser un sondage afin d'évaluer les expériences, les attitudes et les opinions des électeurs sur divers aspects de l'élection générale de 2011. La firme a mené 3 570 entrevues téléphoniques entre le 9 mai et le 14 juin 2011. Le taux de réponse a été de 25,4 % et la marge d'erreur, de ±1,6 %, 19 fois sur 20.

CoûtNote 18 : 112 675 $

Enquête auprès des candidats

Élections Canada a chargé Phoenix Strategic Perspectives Inc. de sonder les 1 587 candidats afin d'évaluer leurs expériences et diverses attitudes, telles que leur perception du système électoral canadien et leur satisfaction à l'égard de l'administration de l'élection. Au total, 1 008 candidats ont répondu, soit un taux de réponse de 59 %. (Il n'y a aucune marge d'erreur, la firme ayant tenté de joindre tous les candidats.)

Coût : 44 800 $

Sondage auprès des fonctionnaires électoraux (préposés au scrutin)

Élections Canada a chargé Léger Marketing de réaliser un sondage auprès des fonctionnaires électoraux afin de recueillir leurs impressions sur l'administration globale du scrutin. La firme a mené 3 213 entrevues téléphoniques avec des fonctionnaires électoraux sélectionnés aléatoirement dans une liste de 14 717 fonctionnaires. L'échantillon a été divisé en strates pour bien représenter les scrutateurs, les superviseurs de centre de scrutin et les préposés à l'information, et pour bien couvrir les bureaux de scrutin ordinaires, les bureaux de vote par anticipation et les bureaux de scrutin itinérants. Le taux de réponse global a été de 30 % et la marge d'erreur, de ±1,7 %, 19 fois sur 20.

Coût : 44 746 $

Études sur le terrain

Élections Canada a chargé Léger Marketing de mener trois études sur le terrain.

Coût : 27 695 $

Procès-verbaux des directeurs du scrutin

Léger Marketing a compilé et analysé les procès-verbaux de l'élection. Cette étude évalue les opinions des directeurs du scrutin concernant les produits et les services fournis par Élections Canada durant cette élection, ainsi que leur satisfaction à leur égard. Les DS sont tenus de participer à cette étude en remplissant un questionnaire appelé procès-verbal. Le taux de réponse a donc été de 100 %, sans marge d'erreur.

Sondage effectué auprès des agents de relations communautaires

Léger Marketing a compilé et analysé les résultats d'un sondage auprès des agents de relations communautaires sur leurs expériences en région pendant l'élection. Un questionnaire papier autoadministré a été élaboré, distribué et recueilli par Élections Canada. Des 863 questionnaires distribués, 308 ont été renvoyés et analysés, soit un taux de réponse de 36 %. Aucune marge d'erreur connue n'est associée à cet échantillon non probabiliste.

Sondage auprès des participants au Programme des aînés et des jeunes Autochtones

Léger Marketing a compilé et analysé les réponses au sondage auprès des participants au Programme des aînés et des jeunes Autochtones. Un questionnaire papier autoadministré a été élaboré, distribué et recueilli par Élections Canada. Des 303 participants, 93 ont répondu au sondage, soit un taux de réponse de 31 %. Aucune marge d'erreur connue n'est associée à cet échantillon non probabiliste.

Directeurs du scrutin et agents de liaison en région – Sessions récapitulatives

À la suite de l'élection, Élections Canada a convoqué les DS et les agents de liaison en région à 13 sessions récapitulatives tenues partout au pays afin de discuter de leurs expériences. Les DS et les ADLR ont pu ainsi s'exprimer sur huit grands sujets axés sur les pratiques exemplaires, les défis et les principaux enjeux. Les animateurs leur posaient des questions ouvertes pour les faire participer activement à la discussion. Les commentaires et les recommandations recueillis ont été soigneusement consignés, et les commentaires les plus fréquents ont été résumés.

Coût des sessions des DS : 577 217 $

Coût des sessions des ADLR : 58 769 $

Sondage auprès des administrateurs sur l'utilisation de la carte d'information de l'électeur comme preuve d'adresse

Élections Canada a chargé EKOS Research Associates d'évaluer l'incidence qu'a eue l'utilisation de la carte d'information de l'électeur comme l'une des deux pièces d'identité permises dans certains bureaux de scrutin pendant l'élection générale de 2011. Élections Canada a fourni une liste de 4 798 administrateurs travaillant dans des établissements où l'initiative a été menée : résidences pour personnes âgées et établissements de soins de longue durée (4 506 personnes), bureaux de conseils de bande des Premières Nations (218 personnes) et résidences pour étudiants (74 personnes). Puisqu'aucune de ces strates n'était réellement probabiliste, aucune marge d'erreur connue n'est associée à l'échantillon.

Coût : 18 780 $

Enquête nationale auprès des jeunes

Élections Canada a chargé R.A. Malatest & Associates Ltd. de mener un sondage auprès des jeunes Canadiens afin de mieux comprendre pourquoi ils participent ou non au processus électoral. Entre le 5 mai et le 13 juin 2011, la firme a interviewé 2 665 jeunes de 18 à 34 ans. Deux échantillons ont été créés : le groupe A, formé d'un échantillon national aléatoire de 1 372 répondants âgés de 18 à 34 ans, divisé en strates selon leur région (marge d'erreur de ±2,6 %, 19 fois sur 20); le groupe B, formé d'un échantillon non probabiliste de 1 293 répondants issus de sous-groupes et recrutés par choix raisonné, c'est-à-dire par des méthodes non aléatoires. L'enquête brosse un portrait unique du comportement électoral des jeunes Canadiens et propose d'importantes recommandations afin d'accroître leur participation au processus électoral.

Coût : 129 287 $

Sondage sur la campagne publicitaire

Élections Canada a chargé Impact Research d'évaluer dans quelle mesure les gens comprenaient l'information véhiculée par sa campagne publicitaire, dans quelle mesure sa publicité était efficace et dans quelle mesure le public se souvenait de l'information diffusée. La firme devait également évaluer les médias utilisés pour diffuser les messages et effectuer une analyse coûts/avantages. Le sondage comportait des volets de recherche quantitative et qualitative, notamment un sondage national auprès de 1 001 électeurs admissibles (marge d'erreur de ±3,1 %, 19 fois sur 20) et huit groupes de discussion rassemblant 66 participants dans quatre marchés (Halifax, Montréal, Toronto et Vancouver).

Coût : 72 925 $


Note 18 Les coûts présentés dans cette annexe ne comprennent pas les taxes et sont arrondis au dollar près.