Menu secondaire

Rapport sur les évaluations de la 41e élection générale tenue le 2 mai 2011

Conclusion

Les évaluations postélectorales montrent que l'ensemble des Canadiens étaient bien au courant de l'élection, des exigences d'identification et des procédures de vote. Elles appuient notre stratégie consistant à concentrer nos efforts de rayonnement sur les électeurs qui rencontrent encore des obstacles à la participation, surtout les personnes âgées, les jeunes et les électeurs autochtones.

Bien que le taux de participation ait légèrement augmenté en 2011, la baisse à long terme persiste, principalement en raison du déclin de la participation des jeunes. Ces constatations montrent l'importance des obstacles motivationnels et appellent à adopter une approche sociétale pour susciter l'intérêt des jeunes électeurs.

Les évaluations indiquent qu'Élections Canada a pu offrir des services plus tôt, tout en maintenant des listes électorales de grande qualité et les coûts de l'élection à un niveau stable. Les nouvelles technologies ont entraîné certaines économies, mais aussi certains défis. Bien que les électeurs aient été généralement satisfaits des services de vote, les contraintes de la Loi électorale du Canada limitent encore les gains d'efficacité opérationnelle dans les bureaux de scrutin.

Regard vers l'avenir

Le gouvernement est actuellement majoritaire et la prochaine élection générale aura lieu à date fixe, soit le 19 octobre 2015. Élections Canada a maintenant la possibilité d'entreprendre des efforts à plus long terme pour moderniser le processus électoral. Les évaluations appuient notre vision à long terme d'offrir aux électeurs des moyens plus pratiques et modernes de s'inscrire et de voter, comme le Service d'inscription en ligne que nous avons récemment mis en place. Nous étudierons la possibilité de permettre à tous les électeurs d'utiliser leur carte d'information de l'électeur comme preuve d'identité et d'adresse et celle d'établir de nouveaux endroits pour le vote par bulletin spécial.

Élections Canada a l'autorité législative de mettre en œuvre plusieurs de ces améliorations, mais certaines activités requièrent l'approbation des parlementaires ou une modification de la Loi (p. ex. un projet pilote de mise à l'essai de méthodes de vote plus efficaces dans les bureaux de scrutin ordinaires et les bureaux de vote par anticipation).

Il est important que l'administration électorale et la loi puissent refléter les préoccupations et les valeurs de l'électorat canadien d'aujourd'hui. Il faudrait donc les moderniser pour faire en sorte que le processus électoral réponde aux besoins des Canadiens et mérite leur confiance.

Élections Canada entend continuer à collaborer avec tous les intervenants dans le but d'améliorer le processus électoral pour répondre aux besoins changeants des Canadiens, tout en assurant que les élections sont administrées de manière juste, efficace et digne de confiance.