Menu secondaire

Sondage auprès des électeurs à la suite de la 41e élection générale

Annexe 1 : Les électeurs autochtones

La présente section porte sur les électeurs autochtones. Plus particulièrement, les Autochtones comprennent les Premières nations, les Métis et les Inuits.

Groupes autochtones

Pour les besoins de la présente étude, on a établi un suréchantillon réunissant 526 répondants autochtones, comptant pour environ 4 % de l'ensemble de l'échantillon. Sur le plan des divers groupes d'appartenance représentés, il convient de souligner que 332 répondants ont dit faire partie des Premières nations, tandis que 164 répondants se sont identifiés en tant que Métis et 27 en tant qu'Inuits (trois répondants identifés comme autochtones ont refusé de préciser).

Indiens inscrits ou non inscrits

En grande majorité (89 %), les répondants membres des Premières nations étaient des Indiens inscrits. Sept pour cent de ces répondants étaient des Indiens non inscrits, tandis que 3 % ont dit ne pas le savoir ou n'ont pas répondu.

Dans une réserve ou à l'extérieur

Les membres des Premières nations et les Métis devaient indiquer si leur résidence principale se trouvait dans une réserve. Un peu plus de la moitié (53 %) ont indiqué que leur résidence n'était pas située dans une réserve, alors que 45 % ont dit qu'ils vivaient dans une réserve. Par ailleurs, 2 % des répondants ont dit ne pas le savoir ou n'ont pas répondunote 24.

Au nombre des répondants qui vivaient dans une réserve, 55 % ont indiqué qu'il y avait un bureau de scrutin dans leur réserve. Par ailleurs, environ le quart (24 %) des répondants interrogés ont signalé qu'il n'y en avait pas, tandis que 21 % ne le savaient pas ou n'ont pas répondu.

En ce qui concerne la probabilité d'avoir voté lors de l'élection de 2011, il n'y a pas de différence significative statistiquement entre les électeurs autochtones vivant sur réserve et ceux vivant à l'extérieur des réserves (ces proportions se sont établies à 65 % et 69 %, respectivement). En revanche, les électeurs autochtones qui résident à l'extérieur d'une réserve se sont révélés plus susceptibles d'avoir voté lors de la dernière élection provinciale (69 % c. 58 % des répondants vivant dans une réserve). Ils sont aussi plus susceptibles de s'être dits confiants envers l'exactitude des résultats d'élection dans leur circonscription (73 % c. 58 % des répondants habitant dans une réserve) et d'indiquer avoir suivi la campagne électorale de près (63 % c. 51 % des répondants vivant dans une réserve). Fait intéressant, les Autochtones vivant dans une réserve se sont révélés plus susceptibles que ceux résidant à l'extérieur d'une réserve d'indiquer que l'adresse figurant sur leur carte d'information de l'électeur était exacte (99 % c. 94 %).

Suggestions pour encourager les Autochtones à voter

Les répondants autochtones ont offert diverses suggestions en vue d'encourager les Autochtones à voter lors de l'élection fédérale. En effet, c'est dans une proportion d'un pour dix environ que les répondants ont suggéré de sensibiliser ou renseigner davantage les Autochtones au sujet du déroulement du vote (10 %), que les candidats devraient consacrer davantage d'efforts de campagne ou d'information aux Autochtones (10 %), qu'il faudrait une meilleure communication avec les Autochtones, y compris de l'information dans leur langue (10 %), et qu'il faudrait mieux traiter les Autochtones et les enjeux autochtones (9 %). Dans de plus faibles proportions, les répondants ont recommandé qu'il y ait plus de bureaux de vote dans les réserves ou qu'on prévoit du transport à destination des bureaux de vote (7 %), et ont suggéré qu'il y ait plus d'encouragements (5 %) ou encore, un plus grand nombre de candidats d'origine autochtone (4 %). Quelques-uns des répondants ont aussi suggéré le vote en ligne (1 %).

Quarante-sept pour cent des répondants autochtones n'ont pas formulé de suggestion. Par ailleurs, 8 % ont dit qu'il ne fallait rien faire, et près de 39 % ont dit ne pas savoir ou n'ont pas répondu à cette question.

Moyens d'encourager les Autochtones à voter
La description texte du graphique « Moyens d'encourager les Autochtones à voter »

La plupart ne se souviennent pas des publicités d'EC encourageant les Autochtones à voter

Les électeurs autochtones qui ont indiqué avoir remarqué une publicité d'Élections Canada au sujet de l'élection générale devaient indiquer s'ils avaient vu ou entendu, ailleurs qu'à la télévision, l'une des publicités d'Élections Canada visant spécifiquement à encourager les électeurs autochtones à voter. En majorité (73 %), les répondants interrogés ont dit ne pas se souvenir d'avoir vu une telle publicité. Par ailleurs, 20 % des répondants ont répondu par l'affirmative. Ceci dit, la proportion des répondants autochtones qui ne se rappelaient pas les publicités s'était établie à 75 % en 2006 et à 78 % en 2008.
Souvenir des publicités non télévisées d'EC encourageant les Autochtones à voter
La description texte du graphique « Souvenir des publicités non télévisées d'EC encourageant les Autochtones à voter »

Les médias grand public – principaux moyens de diffusion des publicités ciblant les Autochtones

Au nombre des électeurs autochtones qui ont dit avoir vu ou entendu des publicités d'Élections Canada qui encourageaient spécifiquement les électeurs autochtones à voter (n = 49), la plupart ont dit les avoir remarquées dans les médias grand public. Malgré la directive précisant qu'il fallait exclure les publicités télédiffusées, c'est dans la plus forte proportion (n = 21) que les répondants signalent la télévision comme moyen de diffusion pour ces publicités. Suivent les journaux (n = 15) et la radio (n = 12). Par ailleurs, dans une proportion équivalant à un pour dix (n = 5), les répondants interrogés ont aussi mentionné les pancartes, affiches ou panneaux, et dans de plus faibles proportions, des sites Web en dehors du site d'Élections Canada (n = 3), de même que des brochures ou des dépliants (n = 1). Au nombre des sources, dont font état tout au plus 2 % des répondants, qui constituent la catégorie « Autre », figurent les candidats en personne, et le bouche-à-oreille.Source des publicités encourageant les Autochtones à voter
La description texte du graphique « Source des publicités encourageant les Autochtones à voter »

Rappel, encouragements – principal message retenu

Fait dont il ne faut pas se surprendre, en général, les électeurs autochtones se souvenant d'avoir entendu ou vu des publicités d'Élections Canada qui encouragent particulièrement les électeurs autochtones à voter (n = 49) se rappelaient le plus souvent que les annonces en question présentaient un rappel, une incitation ou un encouragement dans le contexte du vote (n = 34). Au nombre des autres éléments de fond retenus des annonces, figurent des messages relatifs à l'importance du vote (n = 8), la ou les dates d'élection (n = 3), où voter (n = 1) et les heures du vote (n = 1).

Sur le plan de l'évaluation de ces annonces, dans une forte proportion minoritaire (42 %; n = 21), les répondants ont dit les avoir aimées, et plus particulièrement, 14 % (n = 7) des personnes interrogées ont dit les avoir aimées beaucoup. Par ailleurs, dans une proportion équivalant à peu près à la moitié (n = 24), les répondants n'ont donné aucune opinion au sujet des publicités ou encore, ont dit ne pas le savoir. Ils sont relativement peu nombreux à affirmer ne pas avoir aimé ces publicités.

La plupart ont voté lors de la dernière élection du conseil de bande

La plupart des électeurs autochtones vivant dans une réserve ont dit avoir voté lors de la dernière élection du conseil de bande (80 %). Le cinquième des répondants, toutefois, répondent à cette question par la négative.

Vote aux dernières élections du conseil de bande
La description texte du graphique « Vote aux dernières élections du conseil de bande »

Note 24 Les proportions d'Autochtones vivant dans une réserve ou à l'extérieur d'une réserve découlent de quotas établis pour veiller à ce que chaque groupe soit assorti d'un échantillon suffisant.