Menu secondaire

Sondage auprès des candidats à la 42e élection générale fédérale

1. Introduction et méthodologie

1.1 Contexte

Élections Canada est un organisme indépendant et non partisan établi par le Parlement. Sous la gouverne du directeur général des élections du Canada, l'organisme a pour tâche principale de se tenir prêt en tout temps à administrer un scrutin. Élections Canada commande périodiquement des recherches sur l'opinion publique à la suite des scrutins afin d'évaluer son rendement dans la réalisation de son mandat.

Le 19 octobre 2015 avait lieu la 42e élection générale fédérale au Canada. Élections Canada a chargé Les Associés de recherche EKOS d'effectuer un recensement téléphonique auprès des candidats à l'élection. L'étude visait à mesurer les niveaux de satisfaction des candidats à l'égard des services d'Élections Canada au cours de la 42e élection générale fédérale et à obtenir de l'information au sujet de leurs expériences dans le cadre du processus électoral en général, à la lumière notamment des changements récents découlant du projet de loi C-23 (Loi sur l'intégrité des élections). Lorsque c'est pertinent, les résultats de ce sondage sont comparés aux résultats des sondages menés auprès des candidats à la suite des 40e et 41e élections générales fédérales.

1.2 Méthodologie

Un sondage hybride, au téléphone et en ligne, a été réalisé auprès d'un total de 916 candidats (809 entrevues téléphoniques, 107 questionnaires remplis en ligne). Ce sondage a été effectué au moyen d'une liste de 1 791 candidats fournie par Élections Canada.

Le questionnaire a d'abord fait l'objet de deux séries de mises à l'essai en anglais et d'une série de mises à l'essai en français, auprès de plus de 60 candidats au total. La mise à l'essai comprenait un examen des résultats et une analyse approfondie des enregistrements audio des entrevues. Ces démarches ont conduit à la modification de quelques questions et au rajustement de l'enchaînement logique.

L'entrevue, menée par des intervieweurs bilingues qualifiés, a duré en moyenne 19 minutes. La version finale du questionnaire se trouve à l'annexe A. Plusieurs semaines avant la collecte de données du sondage, les candidats ont reçu une lettre d'information de la part du directeur général des élections indiquant les objectifs du sondage et le moment de sa réalisation. Cette lettre se trouve à l'annexe B.

Le sondage a été amorcé cinq semaines après l'élection et s'est déroulé sur quatre semaines (du 25 novembre au 21 décembre 2015). Sur 1 791 tentatives de prises de contact, 1 635 fiches se sont révélées valides. Les fiches étaient réputées invalides si le numéro de téléphone était inexact et qu'il n'était pas possible d'obtenir le bon numéro. Le taux de réponse s'est établi à 54 % des 1 635 cas valides dans la population à l'étude. De plus amples renseignements au sujet des méthodes qui ont servi à la collecte de données du sondage se trouvent à l'annexe C.

Les résultats du sondage ont fait l'objet d'une pondération en fonction de l'âge du candidat, du parti et des répondants qui étaient ou non députés sortants, en vue de refléter les caractéristiques de l'ensemble des candidats. Nous avons examiné les réponses ouvertes afin de leur attribuer des codes. De plus, nous avons créé des tableaux de référence pour explorer les résultats en fonction des principales caractéristiques (p. ex., région, âge, sexe, partis représentés à la Chambre des communes par rapport aux partis non représentés, et issue de l'élection).

Note aux lecteurs

Les résultats globaux sont présentés dans le texte ainsi que dans des graphiques et tableaux. Les passages de texte à puce servent à décrire des résultats pour des segments précis de l'échantillon dans les cas où ils sont statistiquement différents des résultats globaux de l'ensemble de l'échantillon. Si des différences ne sont pas signalées dans le rapport, les lecteurs peuvent supposer qu'il s'agit de différences par rapport aux résultats globaux soit qui ne sont pas statistiquement significatives, soit qui sont si faibles qu'elles ne sont pas dignes de mention.

Les proportions de répondants qui ont répondu « ne sais pas » ou qui n'ont pas formulé de réponse à une question peuvent ne pas apparaître dans la représentation graphique des résultats. Par ailleurs, compte tenu de l'arrondissement, la somme des pourcentages peut ne pas correspondre à 100.

Lorsque c'est possible et pertinent, les résultats du sondage sont comparés aux résultats obtenus à la suite des 40e et 41e élections générales, à titre de référence.

1.3 Caractéristiques de l'échantillon

Les caractéristiques de l'échantillon de 916 candidats ayant participé au sondage sont indiquées ci-dessous. Elles sont présentées sous forme de répartitions en pourcentage pondérées, exception faite des données concernant l'âge et l'appartenance politique des candidats, de même que le fait qu'ils étaient ou non députés sortants. Pour ces données, ce sont plutôt des répartitions non pondérées qui sont présentées dans le tableau.

Tableau 1.1 : Principales caractéristiques de l'échantillon
Total
Province
n = 916
Terre-Neuve-et-Labrador 1 %
Île-du-Prince-Édouard 1 %
Nouvelle—Écosse 3 %
Nouveau-Brunswick 2 %
Québec 25 %
Ontario 36 %
Manitoba 4 %
Saskatchewan 4 %
Alberta 10 %
Colombie-Britannique 13 %
Nunavut/Territoires du Nord-Ouest/Yukon Note 1 0 %
Sexe
Homme 72 %
Femme 28 %
Âge (données non pondérées)
n = 870
< 35 ans 20 %
35-54 ans 41 %
55-64 ans 28 %
65 ans ou + 10 %
Parti des répondants (données non pondérées)
n = 916
Parti conservateur du Canada (PCC) 15 %
Parti libéral du Canada (PLC) 18 %
Nouveau Parti démocratique du Canada (NPD) 21 %
Parti vert du Canada (PVC) 22 %
Bloc Québécois (BQ) 4 %
Autre 20 %
Répondant élu
Oui 16 %
Non 84 %
Le répondant était le député sortant (données non pondérées)
Oui 8 %
Non 92 %
Le répondant s'était classé deuxième lors de la précédente élection
Oui 2 %
Non 98 %
En incluant l'élection d'octobre 2015, combien de fois avez-vous été candidat(e) à une élection fédérale?
n = 913
1 69 %
2 13 %
3 ou + 18 %
Ne sais pas 1 %


Note 1 Au total, des données ont été recueillies pour quatre répondants à l'échelle des territoires.