Menu secondaire

Sondage auprès des fonctionnaires électoraux à la suite de la 42e élection générale fédérale

10. Fermeture du bureau de scrutin

La présente section traite de l'expérience des fonctionnaires électoraux en lien avec la fermeture du bureau de scrutin et de l'utilité du diagramme fourni pour les aider dans cette tâche.

Fermeture du bureau de scrutin

Globalement, 84 % (2SUP ) des fonctionnaires électoraux ont trouvé que la fermeture du bureau de scrutin s'était très bien passée ou plutôt bien passée. D'un point de vue régional, les fonctionnaires de l'Alberta et de la Colombie-Britannique (2INF : 26 %, dans chaque cas) étaient significativement plus susceptibles de trouver que la fermeture du bureau de scrutin ne s'était pas très bien passée ou pas bien passée du tout.

Graphique 21 : Fermeture du bureau de scrutin, par région

Graphique 21 : Fermeture du bureau de scrutin, par région
La description du graphique « Graphique 21 : Fermeture du bureau de scrutin, par région »

* Ces résultats doivent être interprétés avec prudence vu la petite taille de l'échantillon.

Base : Scrutateur, préposé à l'information, superviseur de centre de scrutin, greffier du scrutin

Les fonctionnaires qui ont travaillé dans des bureaux de scrutin situés dans une réserve et dans des résidences pour personnes âgées étaient significativement plus susceptibles de trouver que la fermeture du bureau de scrutin s'était très bien passée ou plutôt bien passée que les autres bureaux de scrutin.

Tableau 75 : Fermeture du bureau de scrutin, par bureau de scrutin
Q39 : Globalement, diriez-vous que la fermeture du bureau de scrutin s'est... passée? Bureau de scrutin
Réserve (n=254) Rés./soins LD (n=790) Rés. étud. (n=405) Autre (n=1 808) Total (n=3 257)
%
2SUP 94 89 85 84 84
2INF 6 10 14 15 15
Très bien 67+ 62+ 53 51 52
Plutôt bien 27- 27- 32 33 33
Plutôt mal 5- 7 10 9 9
Très mal 2- 3 4 6 6
NSP/refus 0 1 1 1 1

Base : Scrutateur, préposé à l'information, agent d'inscription, greffier du scrutin

Parmi les différents types de bureau de scrutin, les fonctionnaires qui ont travaillé dans des bureaux de scrutin par anticipation ou des bureaux de vote itinérants étaient significativement plus susceptibles de trouver que la fermeture du bureau de scrutin s'était très bien passée ou plutôt bien passée.

Il y avait aussi des variations entre les différents postes. Les préposés à l'information étaient significativement plus susceptibles que les autres fonctionnaires de déclarer que la fermeture du bureau de scrutin s'était très bien passée ou plutôt bien passée (2SUP : 93 %).

Tableau 76 : Fermeture du bureau de scrutin, par type de bureau de scrutin
Q39 : Globalement, diriez-vous que la fermeture du bureau de scrutin s'est... passée? Type de bureau de scrutin
Anticipation (n=216) Ordinaire (n=2 734) Ant. + ord. (n=191) Itinérant (n=47)* Total (n=3 188)
%
2SUP 94 84 85 93 84
2INF 6 16 13 7 15
Très bien 67+ 50 58 69+ 52
Plutôt bien 27- 34 28 24- 33
Plutôt mal 4- 10 4- 5 9
Très mal 2- 6 9 2- 6
NSP/refus 1 1 2 0 1

* Ces résultats doivent être interprétés avec prudence vu la petite taille de l'échantillon.

Base : Scrutateur, préposé à l'information, agent d'inscription, greffier du scrutin

Le quart (24 %) des fonctionnaires qui ont indiqué que la fermeture du bureau de scrutin s'était plutôt mal ou très mal (n=470) passée ont indiqué que la fermeture du bureau de scrutin avait pris trop de temps. Les autres raisons comprenaient un manque de clarté des instructions, une insuffisance de la formation, un manque d'organisation et le fait qu'ils n'avaient pas reçu d'aide de leurs collègues lors de la fermeture du bureau de scrutin.

Ces problèmes étaient communs dans toutes les régions, mais les fonctionnaires de la Saskatchewan (45 %) étaient significativement plus susceptibles de déclarer que le personnel n'était pas bien formé pour fermer le bureau de scrutin.

Les scrutateurs étaient significativement plus susceptibles de déclarer qu'ils n'avaient pas reçu d'aide de leurs collègues lors de la fermeture (25 %), comparativement aux autres fonctionnaires. Les superviseurs de centre de scrutin étaient significativement plus susceptibles de signaler un manque d'organisation (42 %) que les préposés à l'information (9 %) et que les greffiers du scrutin (12 %).

Selon le bureau de scrutin, les fonctionnaires qui ont travaillé dans des bureaux de scrutin ordinaires (22 %) et dans des bureaux de scrutin itinérants (16 %) étaient significativement plus susceptibles de déclarer qu'il n'y avait pas eu de problèmes lors du dépouillement du vote que ceux qui ont travaillé dans un bureau de scrutin par anticipation (2 %) et que ceux qui ont travaillé à la fois dans des bureaux de scrutin par anticipation et des bureaux de vote ordinaires (1 %).

Tableau 77 : Raisons pour lesquelles la fermeture du bureau s'est plutôt mal passée ou très mal passée, dans l'ensemble, cinq principales raisons
Q40 : Pourquoi? Total (n=470)
%
Nécessité trop de temps/trop lent 24
Le personnel n'était pas bien formé/n'avait pas les connaissances 22
Les instructions étaient imprécises (guide, diagramme) 21
Problèmes liés au dépouillement des votes 20
Aucune aide des collègues 16

Utilité du diagramme

Parmi les postes auxquels on a remis le diagramme pour fermer le bureau, une vaste majorité (2SUP : 93 %) a trouvé le diagramme très utile ou plutôt utile. Entre les régions, les fonctionnaires de l'Alberta et de la Colombie-Britannique étaient significativement plus susceptibles de trouver que le diagramme avait été plutôt inutile ou tout à fait inutile.

Graphique 22 : Utilité du diagramme de processus, par région

Graphique 22 : Utilité du diagramme de processus, par région
La description du graphique « Graphique 22 : Utilité du diagramme de processus, par région »

* Ces résultats doivent être interprétés avec prudence vu la petite taille de l'échantillon.

Base : Scrutateur, superviseur de centre de scrutin, greffier du scrutin

Les fonctionnaires qui ont travaillé dans un bureau de scrutin situé dans une réserve étaient significativement plus susceptibles de trouver que le diagramme avait été utile (2SUP : 96 %), comparativement à ceux qui ont travaillé dans d'autres bureaux de scrutin.

Tableau 78 : Utilité du diagramme, par bureau de scrutin
Q41 : Diriez-vous que le diagramme de processus fourni pour la fermeture des bureaux de scrutin a été... pour ranger le matériel électoral? Bureau de scrutin
Réserve (n=213) Rés./soins LD (n=781) Rés. étud. (n=350) Autre (n=1 619) Total (n=2 963)
%
2SUP 96 89 90 93 93
2INF 3 9 10 7 7
Très utile 73+ 58 57 59 59
Plutôt utile 23- 32 33 34 33
Plutôt inutile 3- 7 8 6 6
Tout à fait inutile 0 2 2 1 1
NSP/refus 1 2 0 1 1

Base : Scrutateur, superviseur de centre de scrutin, greffier du scrutin

Comparativement à l'ensemble des fonctionnaires électoraux, les répondants qui ont travaillé dans un bureau de vote par anticipation étaient plus susceptibles de déclarer que le diagramme était très utile ou plutôt utile. De plus, les fonctionnaires qui ont travaillé dans un bureau de scrutin ordinaire (34 %) ou un bureau de vote itinérant (38 %) étaient significativement plus susceptibles de trouver que le diagramme était « plutôt utile » que ceux qui ont travaillé dans un bureau de vote par anticipation (26 %).

Entre les postes, les scrutateurs étaient significativement plus susceptibles de trouver que le diagramme était « très utile » (64 %) que les greffiers du scrutin (54 %).

Tableau 79 : Utilité du diagramme, par type de bureau de scrutin
Q41 : Diriez-vous que le diagramme de processus fourni pour la fermeture des bureaux de scrutin a été... pour ranger le matériel électoral? Type de bureau de scrutin
Anticipation (n=199) Ordinaire (n=2 382) Ant. + ord. (n=141) Itinérant (n=45)* Total (n=2 767)
%
2SUP 89 93 92 92 93
2INF 9 7 7 7 7
Très utile 63+ 59 59 54 59
Plutôt utile 26- 34 33 38 33
Plutôt inutile 7 6 5 5 6
Tout à fait inutile 2 1 3 2 1
NSP/refus 2 1 0 1 1

* Ces résultats doivent être interprétés avec prudence vu la petite taille de l'échantillon.

Base : Scrutateur, superviseur de centre de scrutin, greffier du scrutin