Menu secondaire

Sondage auprès des fonctionnaires électoraux à la suite de la 42e élection générale fédérale

11. Suggestions pour améliorer le déroulement des élections

La présente section traite des suggestions qui ont été formulées par les fonctionnaires électoraux pour faciliter le travail à l'intérieur du lieu de scrutin.

Faciliter le travail des fonctionnaires à l'intérieur du lieu de scrutin

Lorsqu'on a demandé aux répondants quel serait le premier changement à apporter pour faciliter le travail des fonctionnaires électoraux à l'intérieur du lieu de scrutin, trois thèmes principaux sont ressortis : l'amélioration du matériel et des procédures – 21 % (étiquette « 3 » dans le tableau 80); l'amélioration des conditions de travail – 18 % (étiquette « 1 » dans le tableau 80); et l'amélioration de la formation – 17 % (étiquette « 2 » dans le tableau 80). Au-delà de cette analyse thématique, les cinq principales suggestions individuelles étaient : une meilleure formation (17 %); moins de paperasserie (8 %); avoir des pauses (6 %); davantage de personnel/d'aide (5 %); et de meilleures installations/emplacement/plus d'espace (5 %). Comparativement aux résultats de 2011, une moindre proportion trouve maintenant qu'aucun changement n'est nécessaire (27 % en 2011, 8 % en 2015). Par contre, presque 1 répondant sur 5 (18 %) n'a pas donné de suggestions pour faciliter le travail à l'intérieur du lieu de scrutin.

Tableau 80 : Changements à apporter pour faciliter le travail à l'intérieur du lieu de scrutin, par région
Q42 : Que changeriez-vous en premier, le cas échéant, afin de faciliter votre travail à l'intérieur du lieu de scrutin? Région
ATL (n=346) QC (n=924) ON (n=1 385) MAN (n=154) SASK (n=115) AB (n=39)* C.-B. (n=423) TER. (n=115) Total (n=3 503)
%
Meilleure formation2 19 12 17 19 25 22 20 27 17
Moins de paperasserie3 7 13 5 7 2 9 5 7 8
Pauses1 5 5 7 3 4 7 6 2 6
Plus de personnel/d'aide1 5 2 6 4 10 9 9 7 5
Meilleures installations/ emplacement/plus d'espace1 3 6 5 8 0 8 4 0 5
Améliorer le processus d'embauche 4 3 5 3 6 3 5 0 4
C'était super 6 2 3 1 1 1 3 7 3
Informer mieux/davantage les électeurs sur le processus de vote3 3 2 2 4 2 3 2 2 2
Améliorer l'identification des électeurs3 4 2 2 2 0 0 3 0 2
Améliorer le processus de fermeture du bureau de scrutin/offrir davantage de formation sur la fermeture3 1 2 3 1 0 4 2 3 2
Améliorer le diagramme/les affiches3 2 1 3 2 1 1 2 2 2
C'était trop long/trop lent3 1 3 1 0 1 0 1 0 1
Améliorer la liste électorale/elle contenait plusieurs erreurs/n'était pas à jour3 2 2 1 3 3 1 1 0 1
Offrir des rafraîchissements1 1 1 1 0 0 0 1 0 1
Améliorer le salaire1 0 1 0 0 0 1 2 5 1
Installer les bureaux de scrutin d'avance3 0 0 1 0 0 0 1 2 1
Plus de bureaux de scrutin/plus de tables3 0 0 1 0 1 2 2 0 1
Améliorer le dépouillement du vote3 0 1 1 0 0 0 1 0 1
Améliorer l'accessibilité pour les personnes âgées/ handicapées3 0 0 1 0 0 0 1 0 1
Aucun changement/rien 9 13 7 9 12 6 5 8 8
Autre 11 8 12 12 10 9 14 6 11
NSP/refus 16 20 19 21 22 16 12 21 18

* Ces résultats doivent être interprétés avec prudence vu la petite taille de l'échantillon.

Les préposés à l'information étaient significativement moins susceptibles que les fonctionnaires occupant d'autres postes d'indiquer une « meilleure formation » comme première chose à changer (7 %, comparativement à 17 % globalement). Comparativement, les superviseurs de centre de scrutin étaient significativement plus susceptibles que les répondants occupant d'autres postes d'indiquer une « meilleure formation » comme première chose à changer (30 %). Les superviseurs de centre de scrutin étaient aussi significativement moins susceptibles que les fonctionnaires occupant d'autres postes d'indiquer « avoir des pauses » comme première chose à changer (0 %, comparativement à 6 % globalement).

Les scrutateurs et les greffiers du scrutin étaient significativement plus susceptibles d'indiquer « moins de paperasserie » comme première chose à changer (9 % et 8 % respectivement), comparativement aux préposés à l'information et aux agents d'inscription (4 %, dans chaque cas).

Les greffiers du scrutin (6 %) étaient aussi significativement plus susceptibles que les préposés à l'information (3 %) et que les superviseurs de centre de scrutin (3 %) d'indiquer « plus de personnel/d'aide » comme première chose à changer.

Les scrutateurs étaient aussi significativement moins susceptibles que les préposés à l'information et que les superviseurs de centre de scrutin de déclarer de « meilleures installations/emplacement/plus d'espace » comme première chose à changer (3 %, 10 % et 7 % respectivement).

En ce qui a trait au type de bureau de scrutin, les fonctionnaires électoraux qui ont travaillé dans des bureaux de vote par anticipation étaient plus susceptibles de déclarer « avoir des pauses » comme première chose à changer (11 %), comparativement aux autres types de bureau de scrutin.

Tableau 81 : Changements à apporter pour faciliter le travail à l'intérieur du lieu de scrutin, par type de bureau de scrutin et par poste, cinq principales raisons
Q42 : Que changeriez-vous en premier, le cas échéant, afin de faciliter votre travail à l'intérieur du lieu de scrutin? Type de bureau de scrutin Poste  
Ant. (n=232) Ord. (n=2 997) Ant. + ord. (n=224) Itinérant (n=49)* SCR (n=1 261) PI (n=421) SCS (n=245) AI (n=315) GS (n=1 261) Total (n=3 503)
%
Meilleure formation 19 17 17 12- 20+ 7- 30+ 14 16 17
Moins de paperasserie 15+ 7 9 11+ 9 4 7 4 8 8
Pauses 11+ 6 1 5 5 6 0 9 7 6
Plus de personnel/d'aide 3 5 8 4 5 3 3 6 6 5
Meilleures installations/ emplacement/plus d'espace 3 5 3 2- 3 10+ 7 6 4 5

* Ces résultats doivent être interprétés avec prudence vu la petite taille de l'échantillon.

Dans l'échantillon des scrutateurs, des préposés à l'information, des agents d'inscription et des greffiers du scrutin, 89 % (2SUP) étaient satisfaits de la qualité du soutien qu'ils avaient reçu du superviseur de centre de scrutin. Les préposés à l'information (70 %) et les agents d'inscription (75 %) étaient significativement plus susceptibles de déclarer être « très satisfaits » que les scrutateurs (60 %) et que les greffiers du scrutin (61 %). Les scrutateurs et les greffiers du scrutin étaient les plus susceptibles de déclarer ne pas être satisfaits du tout (4 % et 3 %, respectivement), comparativement aux préposés à l'information (1 %) et aux agents d'inscription (1 %).

Tableau 82 : Satisfaction par rapport à la qualité du soutien reçu du superviseur de centre de scrutin, par poste
Q43 : En général, à quel point êtes-vous satisfait(e) de la qualité du soutien que vous avez reçu du superviseur de centre de scrutin? Êtes-vous...? Poste
SCR (n=1 261) PI (n=421) AI (n=315) GS (n=1 261) Total (n=3 258)
%
2SUP 87 92 95 88 89
2INF 12 8 5 11 10
Très satisfait 60 70+ 75+ 61 63
Plutôt satisfait 27 22- 19- 27 26
Pas très satisfait 8 7 4- 8 7
Pas du tout satisfait 4 1- 1- 3 3
NSP/refus 1 0 1 1 1

Base : Scrutateur, préposé à l'information, agent d'inscription, greffier du scrutin