Menu secondaire

Sondage auprès des fonctionnaires électoraux à la suite de la 42e élection générale fédérale

5. Préparation en vue de l'élection

La présente section traite du degré de préparation des fonctionnaires électoraux. Elle évalue plus particulièrement la séance de formation, le nombre d'heures consacrées à la formation à la maison et l'utilisation des ressources de formation.

Degré de préparation

Le degré global de préparation des fonctionnaires électoraux a augmenté, de 89 % (2SUP) en 2011 à 96 % (2SUP) en 2015. Entre les régions, le degré de préparation varie peu, l'Ontario ayant indiqué le degré de préparation le plus élevé, alors que les territoires et l'Alberta ont indiqué le degré de préparation le plus faible.

Graphique 7 : Degré de préparation, par région

Graphique 7 : Degré de préparation, par région
La description du graphique « Graphique 7 : Degré de préparation, par région »

* Ces résultats doivent être interprétés avec prudence vu la petite taille de l'échantillon.

Comme en 2011, en 2015 les préposés à l'information étaient significativement plus susceptibles de se trouver bien préparés que les fonctionnaires occupant d'autres postes (2SUP : 98 %, comparativement à 93 % en 2011). En outre, les préposés à l'information étaient légèrement plus susceptibles de se trouver bien préparés, comparativement à l'ensemble des répondants (2SUP : 96 %). Entre les types de postes, les fonctionnaires qui ont travaillé dans des bureaux de scrutin itinérants étaient significativement plus susceptibles de se trouver « plutôt bien préparés » (46 %), comparativement aux autres types de postes. Les fonctionnaires qui ont travaillé à la fois dans des bureaux de vote par anticipation et des bureaux de vote ordinaires étaient significativement plus susceptibles de se trouver « très bien préparés » (74 %), comparativement à ceux qui ont travaillé dans d'autres types de bureau de scrutin ainsi qu'à l'ensemble des répondants.

Tableau 31 : Degré de préparation, par type de bureau de scrutin et par poste
Q44 : En général, à quel point considérez-vous que vous étiez bien préparé(e) pour la conduite de cette élection fédérale? Diriez-vous que vous avez été...? Type de bureau de scrutin Poste  
Ant. (n=232) Ord. (n=2 997) Ant. + ord. (n=224) Itinérant (n=49)* SCR (n=1 261) PI (n=421) SCS (n=245) AI (n=315) GS (n=1 261) Total (n=3 503)
%
2SUP 92 96 96 96 96 98 95 94 95 96
2INF 6 4 4 5 4 2 5 5 4 4
Très bien préparé(e) 67+ 62 74+ 49- 66 67+ 66 63 57- 63
Plutôt bien préparé(e) 26- 34 22- 46+ 30 32 29 32 38 33
Pas très bien préparé(e) 5 3 4 4 4 2 5 4 4 4
Pas bien préparé(e) du tout 1 0 0 0 1 0 0 1 0 0
NSP/refus 2 0 0 0 0 0 0 1 0 0

* Ces résultats doivent être interprétés avec prudence vu la petite taille de l'échantillon.

Évaluation de la séance de formation

Les quatre cinquièmes (2SUP : 84 %) des fonctionnaires électoraux étaient très satisfaits ou plutôt satisfaits de la séance de formation, un résultat similaire à ceux de 2011 (2SUP : 83 %) et de 2008 (2SUP : 86 %). Le degré de satisfaction au Manitoba et en Colombie-Britannique a connu la diminution la plus importante de 2011 à 2015, soit de 9 et 10 points respectivement. La satisfaction dans les territoires a augmenté de 21 points de pourcentage de 2011 (2SUP : 55 %) à 2015 (2SUP : 76 %).

Les préposés à l'information étaient significativement plus susceptibles d'être satisfaits, 88 % (2SUP ) ayant indiqué qu'ils étaient très satisfaits ou plutôt satisfaits, alors que les superviseurs de centre de scrutin étaient significativement moins susceptibles d'être de cet avis (2SUP : 75 %). Les fonctionnaires qui ont travaillé dans des bureaux de vote ordinaires étaient significativement plus susceptibles de déclarer être satisfaits (2SUP : 85 %).

Graphique 8 : Satisfaction relative à la séance de formation, par régionnote 10

Graphique 8 : Satisfaction relative à la séance de formation, par région
La description du graphique « Graphique 8 : Satisfaction relative à la séance de formation, par région »

* 2SUP : très satisfait + plutôt satisfait

Parmi ceux qui ont indiqué qu'ils n'étaient pas très satisfaits ou pas du tout satisfaits de la formation (n=537), 4 fonctionnaires sur 10 (41 %) ont exprimé le souhait d'une formation de meilleure qualité ou plus poussée. Parmi les autres suggestions figurent : consacrer plus de temps à la formation; insister sur les détails; fournir plus de renseignements; s'assurer que le personnel qui donne la formation a lui-même reçu une formation adéquate; et prévoir davantage de formation pratique.

Tableau 32 : Améliorations à la formation, cinq suggestions principales
Q46 : Selon vous, comment serait-il possible d'améliorer la formation que vous avez reçue? Total (n=537)
%
Formation de meilleure qualité/plus pousséenote 11 41
Plus de temps/la formation était précipitéenote 12 23
Besoin de plus de renseignements/de réponses aux questions 20
Le personnel/les formateurs n'étaient pas bien formés/n'avaient pas les connaissances requises 19
N'aimait pas les vidéos/formation plus concrète et pratique 17

Les superviseurs de centre de scrutin (54 %) et les fonctionnaires qui ont travaillé dans des bureaux de vote par anticipation (50 %) ainsi que ceux qui ont travaillé à la fois dans des bureaux de vote par anticipation et des bureaux de vote ordinaires (49 %) étaient plus susceptibles de prôner une formation de meilleure qualité ou plus poussée. Des proportions similaires de greffiers du scrutin (30 %) et de fonctionnaires qui ont travaillé dans des bureaux de scrutin itinérants (33 %) et des bureaux de vote par anticipation (30 %) étaient plus susceptibles d'exprimer le souhait que davantage de temps soit consacré à la formation puisqu'ils sentaient qu'elle était précipitée, comparativement à l'ensemble des fonctionnaires électoraux.

Tableau 33 : Améliorations à la formation, cinq suggestions principales, par type de bureau de scrutin et par poste
Q46 : Selon vous, comment serait-il possible d'améliorer la formation que vous avez reçue? Type de bureau de scrutin Poste  
Ant. (n=50)* Ord. (n=430) Ant. + ord. (n=44)* Itinérant (n=13)* SCR (n=216) PI (n=41)* SCS (n=58) AI (n=43)* GS (n=180) Total (n=537)
%
Formation de meilleure qualité/plus poussée 50 40 49 26 40 34- 54+ 47 39 41
Plus de temps/la formation était précipitée 30 23 11 33 24 16- 7- 18- 30+ 23
Besoin de plus de renseignements/ de réponses aux questions 20 20 21 24+ 18 8- 20 32+ 22 20
Le personnel/les formateurs n'étaient pas bien formés/n'avaient pas les connaissances requises 20 19 29+ 12 22 29+ 22 21 12- 19
N'aimait pas les vidéos/formation plus concrète et pratique 13 17 22 13 14 14 24+ 8- 21 17

* Ces résultats doivent être interprétés avec prudence vu la petite taille de l'échantillon.

Globalement, 82 % (2SUP ) des fonctionnaires électoraux ont indiqué que la formation sur le thème de l'accessibilité et de la sensibilité à l'égard des personnes handicapées était très utile ou plutôt utile. Les fonctionnaires du Manitoba étaient significativement plus susceptibles de déclarer que la formation était utile (2SUP : 91 %) alors que les fonctionnaires du Québec étaient significativement plus susceptibles que ceux de toutes les autres régions de déclarer que la formation n'était pas utile (2INF : 14 %).

Tableau 34 : Formation sur le thème de l'accessibilité et de la sensibilité à l'égard des personnes handicapées, par région
Q47 : Dans quelle mesure la formation sur l'accessibilité et la sensibilité à l'égard des personnes handicapées vous a-t-elle été utile? A-t-elle été...? Région
ATL (n=346) QC (n=924) ON (n=1 385) MAN (n=154) SASK (n=115) AB (n=39)* C.-B. (n=423) TER. (n=115) Total (n=3 503)
%
2SUP 87 71- 87 91+ 80 88 84 70- 82
2INF 6 14+ 6 3- 1 3 7 5 8
Très utile 60 32 63 56 51 59 50 45 51
Plutôt utile 27 39 25 34 30 29 34 25 31
Plutôt inutile 3 10 4 1 1 2 6 3 5
Tout à fait inutile 3 4 2 2 0 1 2 3 3
N'a pas eu à traiter avec des électeurs handicapés 7 13 6 4 14 8 7 16 8
NSP/refus 1 2 1 3 5 1 3 9 2

* Ces résultats doivent être interprétés avec prudence vu la petite taille de l'échantillon.

Les fonctionnaires qui ont travaillé dans des bureaux de scrutin situés dans des résidences pour personnes âgées (2SUP : 89 %) étaient significativement plus susceptibles de trouver que la formation sur le thème de l'accessibilité était très utile ou plutôt utile, comparativement à ceux des « autres » bureaux de scrutin et à l'ensemble des répondants (2SUP : 82 %, dans chaque cas).

Tableau 35 : Formation sur le thème de l'accessibilité et de la sensibilité à l'égard des personnes handicapées, par bureau de scrutin
Q47 : Dans quelle mesure la formation sur l'accessibilité et la sensibilité à l'égard des personnes handicapées vous a-t-elle été utile? A-t-elle été...? Bureau de scrutin
Réserve (n=282) Rés./soins LD (n=797) Rés. étud. (n=466) Autre (n=1 958) Total (n=3 503)
%
2SUP 88 89 85 82 82
2INF 4 7 8 8 8
Très utile 67+ 52 56 51 51
Plutôt utile 21- 36 29 31 31
Plutôt inutile 2- 6 7 5 5
Tout à fait inutile 2 2 1 3 3
N'a pas eu à traiter avec des électeurs handicapés 5 2 4 9 8
NSP/refus 3 2 2 2 2

Les fonctionnaires électoraux qui ont travaillé dans des bureaux de scrutin itinérants (2SUP : 87 %) étaient significativement plus susceptibles que ceux qui ont travaillé dans des bureaux de vote ordinaires (2SUP : 81 %) de déclarer que la formation sur le thème de l'accessibilité et de la sensibilité était utile.

Les préposés à l'information étaient significativement plus susceptibles de trouver que la formation sur l'accessibilité était très utile ou plutôt utile (2SUP : 88 %), comparativement aux fonctionnaires occupant d'autres postes, à l'exception des superviseurs de centre de scrutin.

Tableau 36 : Formation sur le thème de l'accessibilité et de la sensibilité à l'égard des personnes handicapées, par type de bureau de scrutin et par poste
Q47 : Dans quelle mesure la formation sur l'accessibilité et la sensibilité à l'égard des personnes handicapées vous a-t-elle été utile? A-t-elle été...? Type de bureau de scrutin Poste  
Ant. (n=232) Ord. (n=2 997) Ant. + ord. (n=224) Itinérant (n=49)* SCR (n=1 261) PI (n=421) SCS (n=245) AI (n=315) GS (n=1 261) Total (n=3 503)
%
2SUP 84 81 87 87 79 88 83 86 81 82
2INF 7 8 8 6 8 7 11 4 8 8
Très utile 50 51 54 56 49- 59+ 61+ 54 49 51
Plutôt utile 34 30 33 31 30 30 22- 32 33 31
Plutôt inutile 3 6 6 5 6 4 6 3 6 5
Tout à fait inutile 4 2 3 1 3 3 5 1 2 3
N'a pas eu à traiter avec des électeurs handicapés 6 9 3 5 10 3 7 9 9 8
NSP/refus 4 2 2 2 3 2 0 1 2 2

* Ces résultats doivent être interprétés avec prudence vu la petite taille de l'échantillon.

Formation à la maison

Les trois quarts (74 %) des fonctionnaires électoraux ont déclaré avoir fait du travail de formation à la maison. Les fonctionnaires de la Saskatchewan (83 %) étaient plus susceptibles de l'avoir fait, alors que les fonctionnaires du Québec (61 %) l'étaient le moins.

Tableau 37 : Travail de formation à la maison, par région
Q48 : Avez-vous fait du travail de formation à la maison? Région
ATL (n=346) QC (n=924) ON (n=1 385) MAN (n=154) SASK (n=115) AB (n=39)* C.-B. (n=423) TER. (n=115) Total (n=3 503)
%
Oui 78 61- 81+ 70 83+ 70 82+ 65- 74
Non 22 39+ 19- 29 17- 30 18- 35+ 26
NSP/refus 0 0 0 1 0 0 0 0 0

* Ces résultats doivent être interprétés avec prudence vu la petite taille de l'échantillon.

Les fonctionnaires électoraux qui ont travaillé sur des réserves étaient moins susceptibles d'avoir fait du travail de formation à la maison que les fonctionnaires qui ont travaillé dans les autres bureaux de scrutin, à l'exception de ceux qui ont travaillé dans un bureau de scrutin situé dans une résidence étudiante. De plus, les fonctionnaires qui ont travaillé dans un bureau de scrutin situé dans une résidence pour personnes âgées (78 %) étaient significativement plus susceptibles d'avoir fait du travail de formation à la maison que ceux qui ont travaillé dans les autres bureaux de scrutin.

Tableau 38 : Travail de formation à la maison, par bureau de scrutin
Q48 : Avez-vous fait du travail de formation à la maison? Bureau de scrutin
Réserve (n=282) Rés./soins LD (n=797) Rés. étud. (n=466) Autre (n=1 958) Total (n=3 503)
%
Oui 67- 78+ 72 74 74
Non 33+ 22- 27 26 26
NSP/refus 0 0 0 0 0

Les fonctionnaires qui ont travaillé à la fois dans des bureaux de vote par anticipation et dans des bureaux de scrutin ordinaires étaient significativement plus susceptibles d'avoir fait du travail de formation à la maison que ceux qui ont travaillé seulement dans des bureaux de vote par anticipation. Les préposés à l'information (39 %) étaient significativement plus susceptibles de ne pas avoir fait de travail de formation à la maison que les fonctionnaires occupant d'autres postes.

Tableau 39 : Travail de formation à la maison, par type de bureau de scrutin et par poste
Q48 : Avez-vous fait du travail de formation à la maison? Type de bureau de scrutin Poste  
Ant. (n=232) Ord. (n=2 997) Ant. + ord. (n=224) Itinérant (n=49)* SCR (n=1 261) PI (n=421) SCS (n=245) AI (n=315) GS (n=1 261) Total (n=3 503)
%
Oui 69- 75 78+ 71 79 61- 79 74 74 74
Non 31+ 25 22 29 21 39+ 20 26 26 26
NSP/refus 1 0 0 0 0 0 1 1 0 0

* Ces résultats doivent être interprétés avec prudence vu la petite taille de l'échantillon.

Les fonctionnaires qui ont indiqué avoir fait du travail de formation à la maison ont consacré en moyenne 3,2 heures à cette activité. Le nombre d'heures consacrées à la formation à la maison est similaire entre les différentes régions.

Les fonctionnaires des provinces de l'Atlantique ont consacré en moyenne 3,8 heures à la formation. Les fonctionnaires du Québec ont consacré la même quantité de temps à la formation à la maison qu'en 2011 (2,9 heures). En 2015, les fonctionnaires du Manitoba, de l'Alberta et des territoires ont aussi consacré 2,9 heures en moyenne à la formation.

Graphique 9 : Nombre moyen d'heures consacrées à la formation, par région

Graphique 9 : Nombre moyen d'heures consacrées à la formation, par région
La description du graphique « Graphique 9 : Nombre moyen d'heures consacrées à la formation, par région »

* Ces résultats doivent être interprétés avec prudence vu la petite taille de l'échantillon.

Ce sont les fonctionnaires qui ont travaillé à la fois dans des bureaux de scrutin par anticipation et des bureaux de vote ordinaires qui ont consacré le plus de temps à la formation à la maison (5,1 heures), alors que ceux qui ont travaillé dans des bureaux de scrutin ordinaires y ont consacré en moyenne 3 heures. Les superviseurs de centre de scrutin étaient significativement plus susceptibles d'avoir regardé les vidéos de formation que les autres fonctionnaires, y consacrant en moyenne 3,9 heures.

Trois fonctionnaires électoraux sur 10 (29 %) qui ont indiqué avoir fait de la formation à la maison ont regardé les vidéos de formation en ligne. Les fonctionnaires de l'Alberta (39 %) sont ceux qui ont regardé les vidéos de formation en ligne dans la plus haute proportion, alors que les fonctionnaires de la Saskatchewan (21 %) et du Québec (20 %) l'ont fait dans la proportion la plus faible.

Graphique 10 : Vidéos de formation, par région

Graphique 10 : Vidéos de formation, par région
La description du graphique « Graphique 10 : Vidéos de formation, par région »

* Ces résultats doivent être interprétés avec prudence vu la petite taille de l'échantillon.

Base : Les répondants qui ont fait du travail de formation à la maison

Les fonctionnaires qui ont travaillé dans des bureaux de scrutin situés dans une réserve étaient plus susceptibles de déclarer avoir regardé les vidéos de formation à la maison (39 %), comparativement aux fonctionnaires qui ont travaillé dans d'autres types de bureau de scrutin, à l'exception des fonctionnaires qui ont travaillé dans des bureaux de scrutin situés dans des résidences étudiantes.

Les agents d'inscription étaient significativement plus susceptibles d'avoir regardé les vidéos de formation à la maison (35 %) que les greffiers du scrutin (26 %). Comparativement à l'ensemble des répondants, les agents d'inscription sont ceux qui ont le plus regardé les vidéos de formation en ligne.

Presque tous (2SUP : 95 %) les fonctionnaires qui ont fait de la formation à la maison et qui ont regardé les vidéos de formation (n=745) ont indiqué avoir trouvé les vidéos très utiles ou plutôt utiles. Les fonctionnaires de la Colombie-Britannique (2INF : 9 %) étaient moins susceptibles de trouver les vidéos de formation utiles que les fonctionnaires des autres régions.

Tableau 40 : Utilité des vidéos de formation, par région
Q51 : Dans quelle mesure ces vidéos de formation ont-elles été utiles? Ont-elles été...? Région
ATL (n=88) QC (n=110) ON (n=335) MAN (n=34)* SASK (n=20)* AB (n=11)* C.-B. (n=125) TER. (n=23)* Total (n=745)
%
2SUP 94 96 97 95 100 97 91 86 95
2INF 4 4 3 6 0 4 9 14 5
Très utiles 52 49 59+ 46 23- 40- 38- 43- 51
Plutôt utiles 43 47 38- 48 77+ 56+ 54+ 43 44
Plutôt inutiles 4 4 3 6 0 4 9 14+ 5
Tout à fait inutiles 0 0 0 0 0 0 0 0 0
NSP/refus 2 0 0 0 0 0 0 0 0

* Ces résultats doivent être interprétés avec prudence vu la petite taille de l'échantillon.

Base : Les répondants qui ont regardé les vidéos de formation en ligne

Les fonctionnaires qui ont travaillé sur des réserves étaient significativement plus susceptibles de trouver que les vidéos de formation étaient « très utiles » (69 %) que ceux des autres bureaux de scrutin.

Tableau 41 : Utilité des vidéos de formation, par bureau de scrutin
Q51 : Dans quelle mesure ces vidéos de formation ont-elles été utiles? Ont-elles été...? Bureau de scrutin
Réserve (n=73) Rés./soins LD (n=183) Rés. étud. (n=108) Autre (n=414) Total (n=778)
%
2SUP 95 93 97 95 95
2INF 5 6 3 5 5
Très utiles 69+ 46- 56 51 51
Plutôt utiles 26- 47 40 45 44
Plutôt inutiles 5 6 3 5 5
Tout à fait inutiles 0 0 1 0 0
NSP/refus 0 0 0 0 0

Base : Les répondants qui ont regardé des vidéos de formation en ligne

Les fonctionnaires qui ont travaillé à la fois dans des bureaux de vote par anticipation et des bureaux ordinaires étaient significativement plus susceptibles de trouver que les vidéos de formation étaient très utiles ou plutôt utiles que ceux qui ont travaillé dans les autres types de bureau de scrutin. Les scrutateurs étaient significativement plus susceptibles de trouver que les vidéos de formation étaient plutôt ou tout à fait inutiles.

Tableau 42 : Utilité des vidéos de formation, par type de bureau de scrutin et par poste
Q51 : Dans quelle mesure ces vidéos de formation ont-elles été utiles? Ont-elles été...? Type de bureau de scrutin Poste  
Ant. (n=54) Ord. (n=630) Ant. + ord. (n=52) Itinérant (n=9)* SCR (n=276) PI (n=84) SCS (n=65) AI (n=81) GS (n=240) Total (n=745)
%
2SUP 97 95 100 94 92 100 98 98 96 95
2INF 3 5 0 6 8 0 2 0 4 5
Très utiles 42- 52 43- 54 49 69+ 42- 49 50 51
Plutôt utiles 55+ 43 58+ 40 43 31- 56+ 49 46 44
Plutôt inutiles 3 5 0 6 8+ 0 2 0 4 5
Tout à fait inutiles 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
NSP/refus 0 0 0 1 0 0 0 2 0 0

* Ces résultats doivent être interprétés avec prudence vu la petite taille de l'échantillon.

Base : Les répondants qui ont regardé les vidéos de formation en ligne


Note 10 Valeurs de n : ATL n=346; QC n=924; ONT n=1 385; MAN n=154; SASK n=115; AB n=39; C.-B. n=423; TER. n=115

Note 11 « Formation meilleure/plus poussée » renvoie à la qualité de la formation.

Note 12 « Plus de temps/la formation était précipitée » renvoie à la quantité de formation/à sa durée.