Menu secondaire

Évaluation du programme d’élection parallèle pour les élèves (Vote étudiant)

Section 5 Conclusions

Dans l'ensemble, les résultats de l'évaluation indiquent que le Vote étudiant satisfait généralement aux objectifs de programme définis pour les élèves et pour les enseignants. Certains résultats se révèlent plus clairement que d'autres, mais l'évaluation globale démontre l'incidence positive du programme chez les élèves et chez les enseignants.

5.1 Inculquer aux élèves une connaissance et une compréhension du système démocratique du Canada

Les connaissances autodéclarées des élèves au sujet de la politique et du gouvernement ont augmenté à la suite du Vote étudiant. Cette augmentation s'est aussi manifestée dans les réponses aux questions de connaissances. Après le programme Vote étudiant, les élèves ont répondu correctement à un plus grand nombre de questions. Ces résultats sont statistiquement robustes et l'effet significatif s'est maintenu dans l'analyse de régression tenant compte d'éventuelles variables confusionnelles. La participation au Vote étudiant entraîne donc un effet significatif sur les connaissances des élèves.

Les parents et les enseignants indiquent aussi que le programme Vote étudiant a eu une forte incidence sur les connaissances des élèves. Les parents sont d'avis que les activités du Vote étudiant ont augmenté les connaissances et les aptitudes à la pensée critique de leurs enfants dans le domaine de la politique et du gouvernement. Les enseignants ont aussi indiqué que le Vote étudiant a considérablement influé sur les connaissances des élèves, affirmant que les évaluations menées en classe et l'observation des questions et des connaissances des élèves le confirment.

5.2 Sensibiliser les élèves à l'importance du vote et de l'engagement citoyen

Le programme Vote étudiant a eu un effet positif, quoique modeste, sur la sensibilisation des élèves à la politique, aux élections et à l'engagement citoyen. Bien que le programme Vote étudiant n'ait pas augmenté la proportion des élèves se disant très intéressés par la politique, il a certainement accru la proportion des élèves plutôtintéressés et a réduit la proportion des élèves pas du tout intéressés. Par conséquent, si le Vote étudiant n'a pas nécessairement suscité un intérêt intense pour la politique, il a favorisé un intérêt modéré et une certaine sensibilisation à la politique, surmontant une certaine apathie en la matière. Cela dit, l'effet du Vote étudiant sur l'intérêt des élèves pour la politique n'est pas très robuste; il n'est pas resté significatif au regard de l'effet d'autres variables dans l'analyse de régression. Cela fait penser que l'effet principal constaté pour le Vote étudiant est alimenté par divers autres facteurs.

L'effet du Vote étudiant sur la fréquence à laquelle les élèves discutent de politique avec leurs proches et leurs amis est semblable à son effet sur l'intérêt des élèves pour la politique. Les premières analyses ont démontré que le Vote étudiant a réduit la proportion des élèves affirmant qu'ils ne parlent jamais de politique avec leurs proches et leurs amis. Ces résultats ne sont toutefois pas significatifs lorsque l'analyse de régression tient compte d'autres variables. Par contre, le Camp de la démocratie a eu un effet significatif chez les élèves du primaire. Les élèves du primaire dont l'enseignant ou l'école a participé au Camp de la démocratie affirment parler de politique avec leurs amis et leurs proches plus souvent que les élèves dont l'enseignant n'y a pas participé.

Les perceptions des adultes au sujet de l'effet du Vote étudiant sur leurs enfants sont plus nettes. En majorité, les parents et les enseignants affirment que le Vote étudiant a eu un effet positif sur le sens civique des élèves. De plus, en majorité, les parents et les enseignants sont d'avis que le Vote étudiant a augmenté l'intérêt des élèves pour le gouvernement et la politique. Enfin, en majorité, les parents et les enseignants estiment aussi que le Vote étudiant a motivé les élèves à parler de politique avec leurs amis et leurs proches.

5.3 Aider les éducateurs à mieux enseigner les concepts liés aux connaissances civiques et à l'éducation civique

L'effet du Vote étudiant sur les capacités d'enseignement de l'éducation civique chez les enseignants peut s'exprimer par des changements sur le plan des connaissances, de l'intérêt ou de la confiance des enseignants en la matière, ou il peut se concrétiser par l'élaboration et la diffusion de ressources de qualité à l'intention des élèves. En améliorant les dispositions des enseignants, le programme Vote étudiant peut contribuer à rendre les apprentissages au sujet de la politique et du gouvernement plus intéressants et pertinents pour les élèves. Les enseignants qui sont plus renseignés, plus intéressés et plus à l'aise pour l'enseignement en matière de gouvernement et de politique peuvent d'autant mieux relier leur enseignement à la réalité.

La participation au Vote étudiant 2015 n'a pas semblé influer sur les connaissances ou l'intérêt des enseignants en matière de politique. Cela pourrait s'expliquer en partie par le fait qu'une majorité d'enseignants avait déjà participé au programme Vote étudiant précédemment. Aussi bien avant qu'après le Vote étudiant, une majorité des enseignants ont affirmé être au moins plutôt renseignés et intéressés dans le domaine de la politique. Une analyse de régression de ces résultats a révélé que la somme d'expérience des enseignants dans le domaine de l'enseignement civique a un effet plus marqué sur les résultats. En effet, une plus longue expérience était liée à des niveaux plus élevés de connaissances et d'intérêt. Étant donné que 60 % des enseignants avaient déjà participé au Vote étudiant, il est possible que les expériences antérieures dans le cadre du programme aient influé sur les connaissances et l'intérêt des enseignants. C'est ce qu'a démontré en partie l'observation que les enseignants ayant déjà participé au Vote étudiant ont indiqué un niveau supérieur d'intérêt pour la politique. De plus, la majorité des enseignants font observer que la participation au Vote étudiant a augmenté leur confiance pour l'enseignement de l'éducation civique.

L'amélioration qu'entraîne Vote étudiant en ce qui concerne les capacités des enseignants d'enseigner l'éducation civique en offrant des ressources de grande qualité est plus robuste. Les enseignants se disent très satisfaits de l'ensemble des ressources qu'ils ont reçues dans le cadre du Vote étudiant. Les enseignants participants ayant pris part aux entrevues indiquent que le matériel était exact, actuel et de grande qualité. Ils ajoutent qu'il était facile d'adapter le matériel pour utilisation en classe. Par conséquent, ils sont parvenus à intégrer le matériel dans leurs plans pédagogiques pour enrichir l'information qu'ils communiquent. Les enseignants font aussi observer que le matériel du Vote étudiant a contribué à créer un sentiment de communauté chez les élèves. Plutôt que de simplement apprendre des choses en classe au sujet de l'élection, les élèves ont eu le sentiment de faire partie de quelque chose de portée nationale. Cela a contribué à rendre le matériel plus pertinent et intéressant pour les élèves.

5.4 Contribuer à la participation future des jeunes Canadiens au processus démocratique

Le programme Vote étudiant a eu une incidence positive sur les intentions de voter à l'avenir et sur la participation démocratique. Les premières analyses ont permis de constater que l'intérêt des élèves à voter à l'élection générale fédérale de 2015 a augmenté à la suite du Vote étudiant. Cet effet était robuste chez les élèves du primaire, restant significatif dans l'analyse de régression. Le Camp de la démocratie a aussi eu des effets positifs uniques sur les intentions de voter des élèves du primaire – tant à l'élection générale fédérale de 2015 qu'aux élections futures. L'effet immédiat du Vote étudiant chez les élèves du secondaire n'est toutefois pas resté significatif dans l'analyse de régression. En revanche, l'analyse de régression a révélé que la participation antérieure des élèves ou de leur enseignant ou de leur école au Vote étudiant et le fait d'être né au Canada étaient associés à un plus grand intérêt à voter à l'élection générale fédérale de 2015. Cela fait penser qu'une exposition répétée au programme est liée aux résultats. En outre, la participation antérieure des élèves au Vote étudiant et la participation de l'enseignant ou de l'école au Camp de la démocratie ont eu des effets positifs sur l'intérêt des élèves du secondaire à voter à l'avenir. Enfin, à la suite du Vote étudiant, les élèves se sont révélés plus susceptibles d'être d'accord que le vote est une responsabilité civique. Cela s'est manifesté aussi au vu de la raison que les élèves invoquent le plus souvent pour expliquer qu'ils veulent voter à l'avenir : parce que c'est leur responsabilité de citoyens canadiens. Les parents et les enseignants indiquent que le Vote étudiant a accru les intentions de voter à l'avenir chez les élèves.

5.5 Accroître les taux de participation au programme

Le programme Vote étudiant est parvenu à atteindre ses objectifs de participation au programme (qui consistaient à égaler ou dépasser les taux de participation des élèves et des écoles observés en 2011). Le programme Vote étudiant de l'élection générale fédérale de 2015 est l'édition la plus importante du programme jusqu'à maintenant. Plus de la moitié des écoles canadiennes, représentant l'ensemble des circonscriptions fédérales d'un bout à l'autre du Canada, ont participé au programme. Par rapport à l'élection générale fédérale de 2011, la participation des élèves et des écoles s'est accrue respectivement de plus de 64 % et 78 %.