Menu secondaire

Sondage auprès des électeurs à la suite de la 42e élection générale

3. Connaissances des électeurs

Les électeurs avaient une extrêmement bonne connaissance de la tenue de la 42e élection générale, les médias traditionnels étant la principale source d'information relative à l'élection. Une importante majorité des électeurs ont aussi exprimé un certain degré d'intérêt envers la politique.

3.1 Connaissance de la tenue d'une élection

Il y avait une connaissance extrêmement élevée de la tenue d'une élection, 99 % des répondants indiquant qu'ils savaient qu'une élection se tenait le 19 octobre 2015. Cette connaissance était aussi extrêmement élevée dans chacun des sous-groupes (figure 3.1).

Figure 3.1 : Connaissance de la tenue de la 42e élection générale

Figure 3.1: Connaissance de la tenue de la 42e élection générale
La description du graphique « Connaissance de la tenue de la 42e élection générale »

Base : Tous les électeurs.

Ce niveau de connaissance est comparable à ce qui a été observé dans les études portant sur les élections précédentes. En 2008, 99 % des électeurs savaient qu'une élection avait lieu, alors qu'en 2011, ce chiffre était de 98 %.

Les médias traditionnels (p. ex., télévision, radio et journaux) ont été les sources d'information relatives à l'élection les plus souvent citées. La télévision a été nommée le plus fréquemment, 77 % des répondants la citant comme une source d'information (tableau 3.1).

Tableau 3.1 : Sources d'information sur l'élection
Q8. De quelles sources vous rappelez-vous avoir entendu parler de l'élection? Total
(n=2 795)
Télévision 77 %
Radio 43 %
Journaux 40 %
Médias sociaux (dont Facebook, Twitter, YouTube) 20 %
Bouche-à-oreille (amis, famille, collègues) 20 %
Site Web autre que celui d'Élections Canada 17 %
Candidats et partis politiques 9 %
Carte d'information de l'électeur (adressée à l'électeur) 7 %
Enseignes, affiches et grands panneaux d'affichage 7 %
Brochure/dépliant d'Élections Canada (reçus par la poste) 3 %
Site Web d'Élections Canada 1 %
Dépliants/brochures 1 %
Autre, veuillez préciser 6 %
Ne sait pas/Refus 1 %

Nota : Les pourcentages peuvent totaliser plus de 100 %, puisque plus d'une réponse pouvait être donnée.

Base : Électeurs qui savaient que la 42e élection générale avait été tenue.


En 2011, les médias traditionnels occupaient toujours la même position dominante parmi les sources d'information au sujet de l'élection que se rappelaient les électeurs. Cependant, la proportion des électeurs qui se rappelaient avoir entendu parler de l'élection par les journaux et la télévision a diminué de 2011 à 2015 (diminution de 4 % pour la télévision, de 81 % à 77 %, et diminution de 10 % pour les journaux, de 50 % à 40 %), mais est restée la même pour la radio (43 %). Cela pourrait découler d'un changement des habitudes de consommation de médias, les médias traditionnels étant délaissés au profit des médias numériques. La proportion d'électeurs qui se rappelaient avoir entendu parler des élections dans un site Web autre que celui d'Élections Canada est passée de 13 % en 2011 à 17 % en 2015. De plus, les médias sociaux (p. ex., Facebook, Twitter et YouTube) sont maintenant au quatrième rang des principales sources d'information.

Des variations significatives, en ce qui concerne les sources d'information utilisées, ont été notées parmi les groupes socioéconomiques.

3.2 Intérêt pour la politique

Dans l'ensemble, les électeurs ont indiqué de hauts niveaux d'intérêt pour la politique. Plus de 4 répondants sur 5 (82 %) ont indiqué qu'ils étaient soit très (32 %) ou moyennement (50 %) intéressés par la politique. Par contre, 12 % des électeurs ont dit ne pas être très intéressés par la politique, et seulement 5 %, ne pas s'y intéresser du tout. L'intérêt pour la politique varie grandement parmi les sous-groupes (figure 3.2).

Figure 3.2 : Intérêt des électeurs pour la politique

Figure 3.2: Intérêt des électeurs pour la politique
La description du graphique « Intérêt des électeurs pour la politique »

Base : Tous les électeurs.

L'intérêt pour la politique est resté stable depuis l'élection générale de 2011, 81 % des électeurs ayant dit qu'ils étaient intéressés par la politique (29 % très intéressés et 52 % moyennement intéressés). En 2008, la proportion des électeurs qui se sont dits intéressés par la politique (76 % : 25 % très intéressés et 51 % moyennement intéressés) était plus faible que pour les deux élections subséquentes. Depuis l'élection générale de 2008, la proportion des électeurs très intéressés par la politique a augmenté de 7 points de pourcentage. Le niveau d'intérêt porté à la politique tend à varier selon le profil démographique des électeurs.