Menu secondaire

Sondage auprès des électeurs à la suite de la 42e élection générale

8. Expérience relative au service

Dans l'ensemble, les électeurs se sont montrés très satisfaits du niveau de service offert par Élections Canada et de leur expérience de vote en général. Les bureaux de scrutin, autant lors des journées de vote par anticipation que le jour de l'élection, ont été presque unanimement jugés avoir été situés dans des immeubles convenables, et les temps d'attente ont été considérés comme acceptables. Presque tous les répondants ont aussi été satisfaits de la langue dans laquelle ils ont été servis par le personnel.

8.1 Satisfaction à l'égard du lieu de scrutin

Dans l'ensemble, les votants qui se sont rendus à un bureau de scrutin pour voter, soit lors d'une journée de vote par anticipation ou le jour de l'élection, ont jugé que l'immeuble était visible et convenable. Ce sont 81 % qui ont indiqué que le bureau de scrutin était très visible à partir de la rue, tandis que 12 % ont indiqué qu'il était assez visible, 4 %, qu'il n'était pas très visible, et 2 %, qu'il n'était pas du tout visible à partir de la rue. Il n'y avait aucune différence significative entre les sous-groupes (figure 8.1).

Figure 8.1 : Visibilité de l'immeuble où se trouve le bureau de scrutin

Figure 8.1: Visibilité de l'immeuble où se trouve le bureau de scrutin
La description du graphique « Visibilité de l'immeuble où se trouve le bureau de scrutin »

Base : Votants seulement.

D'une façon semblable, presque tous (97 %) les votants qui ont voté à un bureau de scrutin ont été d'avis que l'immeuble était un endroit convenable, 82 % d'entre eux indiquant qu'il était très convenable, et 15 %, qu'il était assez convenable (figure 8.2). Seulement un faible pourcentage des votants (3 %) ont déclaré que l'immeuble était peu convenable (2 %) ou pas du tout convenable (1 %). Pour ceux qui ont dit que l'immeuble n'était pas convenable, les deux raisons les plus citées ont été que le bureau de scrutin était trop à l'étroit et qu'il y avait un problème d'accessibilité physiquenote 28. Aucune différence significative n'a été observée parmi les sous-groupes.

Figure 8.2 : Caractère convenable de l'immeuble utilisé comme bureau de scrutin

Figure 8.2: Caractère convenable de l'immeuble utilisé comme bureau de scrutin
La description du graphique « Caractère convenable de l'immeuble utilisé comme bureau de scrutin »

Base : Votants seulement.

Une fois à l'intérieur de l'immeuble, presque tous (94 %) les votants ont jugé qu'il y avait assez d'affiches pour les aider à savoir où se diriger pour voter. Il n'y a pas eu de différence significative parmi les sous-groupes (figure 8.3).

Figure 8.3 : Perception des électeurs – suffisamment d'affiches au lieu de scrutin

Figure 8.3: Perception des électeurs – suffisamment d'affiches au lieu de scrutin
La description du graphique « Perception des électeurs – suffisamment d'affiches au lieu de scrutin »

Base : Votants seulement.

8.2 Satisfaction à l'égard de l'expérience du vote

Au bout du compte, presque tous (96 %) les votants se sont montrés satisfaits de leur expérience du vote, tout juste plus de 4 votants sur 5 (81 %) indiquant qu'ils avaient été très satisfaits et 15 %, assez satisfaits. Peu de votants ont indiqué avoir été peu satisfaits (2 %) ou pas du tout satisfaits (1 %). Il n'y a pas de différence significative parmi les sous-groupes (Figure 8.4).

Figure 8.4 : Satisfaction à l'égard de l'expérience du vote

Figure 8.4: Satisfaction à l'égard de l'expérience du vote
La description du graphique « Satisfaction à l'égard de l'expérience du vote »

Base : Votants seulement.

Parmi les votants qui sont allés à un bureau de scrutin pour voter par anticipation ou le jour de l'élection, plus de 9 sur 10 (92 %) ont été d'avis que le temps d'attente pour voter était raisonnable. La vaste majorité (97 %) des votants ont indiqué qu'ils n'ont pas eu de difficultés à voter, 88 % disant qu'ils avaient trouvé cela très facile et 9 %, plutôt facile. Une faible proportion des votants ont dit qu'ils avaient trouvé plutôt difficile (2 %) ou très difficile (1 %) de voter. Lorsqu'on leur a demandé pourquoi il avait été difficile de voter, les répondants ont mentionné les temps d'attente (35 %), l'emplacement du bureau de scrutin (29 %) et les exigences d'identification (23 %) comme raisons principales. Ces résultats sont semblables à ceux notés dans le sondage des électeurs de 2011, où 92 % des votants ont trouvé le processus de vote très facile et 7 %, plutôt facile.

Dans l'ensemble, les votants ont montré une satisfaction presque unanime (97 %) par rapport aux services offerts par le personnel d'Élections Canada, 86 % indiquant qu'ils avaient été très satisfaits, et 11 %, plutôt satisfaits. Il n'y a pas eu de différence significative parmi les sous-groupes (figure 8.5).

Une faible proportion de votants ont indiqué qu'ils avaient été peu satisfaits (2 %) ou pas du tout satisfaits (1 %). Les niveaux de satisfaction à l'égard du personnel d'Élections Canada aux bureaux de scrutin n'ont pour ainsi dire pas changé depuis 2008, 87 % des votants disant qu'ils ont été très satisfaits, et 11 %, plutôt satisfaits. À noter, il n'y a pas de variation significative dans le niveau de satisfaction à l'égard du personnel d'Élections Canada selon les groupes démographiques, ou selon que l'électeur est allé voter le jour de l'élection, un jour de vote par anticipation ou à un bureau local d'Élections Canada.

Figure 8.5 : Satisfaction à l'égard du personnel d'Élections Canada aux bureaux de scrutin

Figure 8.5: Satisfaction à l'égard du personnel d'Élections Canada aux bureaux de scrutin
La description du graphique « Satisfaction à l'égard du personnel d'Élections Canada aux bureaux de scrutin »

Base : Votants seulement.

8.3 Service bilingue

À peu près tous les électeurs ont été satisfaits de la langue officielle dans laquelle ils ont été servis, 99 % d'entre eux indiquant qu'ils avaient été satisfaits (tableau 8.1). La satisfaction à l'égard de la langue officielle dans laquelle les votants ont été servis est restée presque inchangée depuis 2008, 99 % indiquant qu'ils avaient été satisfaits. Presque 4 électeurs sur 5 (78 %) ont été servis en anglais, un peu plus de 1 sur 5 (21 %) ayant été servis en français. Seulement une faible proportion (7 %) des électeurs vivant au Québec ont indiqué qu'ils avaient été servis en anglais et un pourcentage encore plus petit (1 %) d'électeurs vivant ailleurs au Canada ont indiqué qu'ils avaient été servis en français.

Presque tous les électeurs dont la langue maternelle est l'anglais ont été servis en anglais, mais un pourcentage moins élevé (88 %) des électeurs dont la langue maternelle est le français ont été servis en français. Malgré cette différence, il n'y avait pas de différence importante dans les niveaux de satisfaction des électeurs selon la langue maternelle.

Tableau 8.1 : Service bilingue et satisfaction
QS6. Quelle est la première langue que vous avez apprise et que vous comprenez encore? Q65. Dans quelle langue officielle vous a-t-on servi? Q66. Étiez-vous satisfait du service offert dans la langue officielle de votre choix?
Anglais
(n=1 959)
Français
(n=540)
Satisfait (n=2 476)
Anglais 99 % 1 % 100 %
Français 11 % 88 % 97 %
Autre 86 % 13 % 99 %
Dans l'ensemble 78 % 22 % 99 %

Base : Tous les votants.




Note 28 En raison de la faible taille de l'échantillon (n=66), les pourcentages ont été omis.