Menu secondaire

Sondage auprès des électeurs à la suite de la 42e élection générale

9. Accessibilité

Dans l'ensemble, les votants handicapés se sont montrés satisfaits du niveau d'appui reçu de la part du personnel d'Élections Canada. La plupart des électeurs handicapés n'ont pas eu de problème à accéder aux bureaux de scrutin, aux bureaux de vote par anticipation ou aux bureaux d'Élections Canada. Ceux qui ont eu des problèmes ont généralement eu de la difficulté à trouver le bureau de scrutin (soit l'adresse ou le bureau lui-même dans l'immeuble). Toutefois, un certain nombre de préoccupations ont été soulevées relativement à la connaissance qu'avaient les électeurs de l'assistance et des outils offerts par Élections Canada. Cette méconnaissance explique en partie pourquoi les votants handicapés ont peu profité de ces outils et services.

9.1 Connaissance des services et des outils offerts

Parmi les répondants qui ont indiqué avoir un handicap, moins de la moitié (43 %) étaient au courant des services et outils offerts par Élections Canada aux électeurs handicapés. Parmi les sous-groupes, les jeunes adultes handicapés étaient les moins au courant des services et outils offerts aux votants handicapés, alors que les électeurs autochtones handicapés étaient les mieux informés (figure 9.1). Plus précisément, 19 % avaient un niveau de connaissance très élevé et moins d'un quart (24 %) avaient un niveau élevé de connaissance des services et outils à leur disposition. Une proportion semblable (24 %) a indiqué que son niveau de connaissance était faible. Finalement, 27 % des répondants handicapés ont indiqué que leur niveau de connaissance des services et des outils était nul.

Figure 9.1 : Connaissance des services et outils offerts par Élections Canada aux électeurs handicapés

Figure 9.1: Connaissance des services et outils offerts par Élections Canada aux électeurs handicapés
La description du graphique « Connaissance des services et outils offerts par Élections Canada aux électeurs handicapés »

Base : Électeurs handicapés.

Les répondants handicapés qui avaient au moins une certaine connaissance des services offerts par Élections Canada n'étaient pas sûrs de se rappeler des sources d'information desquelles ils avaient appris quels services et outils s'offraient à eux. En fait, 26 % de ces répondants ont dit qu'ils ne savaient pas quelle était leur source d'information sur ces services et outils (tableau 9.1). Une proportion de 15 % a indiqué qu'ils en avaient entendu parler dans les médias traditionnels, alors que le bouche-à-oreille a été cité par 11 % d'entre eux, tout comme l'expérience antérieure (11 %).

Tableau 9.1 : Sources d'information sur les services et outils offerts aux votants handicapés
Q71A. Comment avez-vous entendu parler [des services et outils offerts aux électeurs avec un handicap]? Total
(n=322)
Les médias traditionnels (télévision, radio, journaux) 15 %
Bouche-à-oreille (famille, amis ou connaissances) 11 %
Je le savais déjà grâce à mon expérience antérieure 11 %
Lorsque j'ai voté 10 %
Carte d'information de l'électeur (adressée à l'électeur) 6 %
Connaissance préalable de l'accessibilité de l'immeuble 6 %
Site Web d'Élections 4 %
J'ai travaillé pour Élections Canada 3 %
Site Web autre que celui d'Élections Canada 3 %
Brochure/dépliant d'Élections Canada (reçus par la poste) 2 %
Médias sociaux (y compris Facebook, Twitter et YouTube) 2 %
Informé par une association 1 %
Appel au numéro de téléphone indiqué sur la carte d'information de l'électeur <1 %
Mon guide de l'électeur <1 %
Visite d'un agent réviseur à la maison <1 %
Autre 9 %
Ne sait pas/Refus 26 %

Base : Électeurs handicapés qui connaissaient les services et outils offerts aux votants handicapés.


Pour les électeurs handicapés, la CIE a été utilisée plus fréquemment que les sites Web comme source d'information sur les services et outils à leur disposition. Un peu moins des deux tiers (63 %) des votants handicapés ont indiqué que leur CIE leur a été utile pour vérifier le niveau d'accessibilité de leur bureau de scrutin, alors que 14 % des votants handicapés ont été d'avis que la CIE ne leur a pas été utile à ce chapitre. Un petit nombre (5 %) d'électeurs handicapés ont indiqué qu'ils avaient visité la page sur le vote accessible du site Web d'Élections Canada pendant l'élection, et un nombre encore plus restreint (2 %) a indiqué qu'ils avaient utilisé le Service d'information à l'électeur du site Web d'Élections Canada pour vérifier le niveau d'accessibilité de leur bureau de scrutin.

9.2 Accessibilité des lieux de scrutin

Presque tous les votants (99 %) qui se sont rendus à un bureau de scrutin, un bureau de vote par anticipation ou un bureau local d'Élections Canada ont indiqué ne pas avoir eu de difficulté à se rendre au lieu de scrutin. Cette proportion reste élevée, même pour les votants handicapés (96 %). Parmi les 32 votants qui ont indiqué avoir eu de la difficulté à se rendre au lieu de vote, les problèmes les plus fréquents ont été la difficulté de trouver le bureau de scrutin lui-même, l'accessibilité physique du lieu de vote et une signalisation imprécisenote 29.

Parmi les électeurs handicapés, près d'un tiers (32 %)note 30 ont affirmé que les affiches avec le symbole de fauteuil roulant n'étaient pas du tout visibles; de plus, une proportion significative (20 %) ne savait pas comment décrire le degré de visibilité de ces affiches. Dans le cas des électeurs handicapés qui ont utilisé un véhicule privé pour se rendre au lieu de vote, un tiers (32 %)note 31 ont indiqué qu'ils n'ont pas pu trouver une place de stationnement avec le symbole de fauteuil roulant, et seulement 7 %note 32 ont dit qu'ils avaient besoin d'un accès de plain-pied pour les fauteuils roulants. Parmi ces 20 répondants qui avaient besoin d'un accès de plain-pied pour les fauteuils roulants, seulement deux ont indiqué avoir eu de la difficulté à utiliser l'accès fourni.

9.3 Utilisation de l'aide et des outils pour voter

Presque tous (96 %) les votants qui ont indiqué avoir un handicap ont aussi indiqué qu'ils n'avaient pas besoin d'aide ou d'outils pour voter. Il n'y avait pas de différence significative parmi les sous-groupes (figure 9.2). Parmi les quelques répondants qui ont eu besoin d'aide, les ressources les plus demandées étaient de l'aide du personnel du bureau de scrutin et de l'aide pour remplir leur bulletin de votenote 33.

Figure 9.2 : Proportion des électeurs handicapés qui n'ont pas eu besoin d'aide pour voter

Figure 9.2: Proportion des électeurs handicapés qui n'ont pas eu besoin d'aide pour voter
La description du graphique « Proportion des électeurs handicapés qui n'ont pas eu besoin d'aide pour voter »

Base : Électeurs handicapés.

Les 14 votants qui ont eu besoin d'aide du personnel d'Élections Canada pour voter ont été généralement satisfaits de l'aide qu'ils ont reçuenote 34.

9.4 Satisfaction à l'égard du personnel

Dans l'ensemble, la vaste majorité (84 %) des électeurs handicapés ont indiqué que le personnel d'Élections Canada a été sensible à leurs besoins au moment où ils ont voté. Il n'y avait pas de différence significative parmi les sous-groupes. Cependant, les électeurs handicapés et nés à l'étranger semblaient plus susceptibles de penser que le personnel d'Élections Canada était sensible à leurs besoins au moment où ils ont voté (figure 9.3). Deux tiers (67 %) des électeurs ont indiqué être d'avis que le personnel d'Élections Canada était très sensible à leurs besoins au moment où ils ont voté, une proportion supplémentaire de 17 % indiquant que le personnel était plutôt sensible à leurs besoins. Une faible proportion des votants ont indiqué qu'ils ont senti que le personnel d'Élections Canada était plutôt insensible (2 %) ou tout à fait insensible (3 %) à leurs besoins au moment où ils ont voté.

Figure 9.3 : Perception des électeurs handicapés par rapport à la sensibilité du personnel d'Élections Canada à l'égard de leurs besoins au moment du vote

Figure 9.3: Perception des électeurs handicapés par rapport à la sensibilité du personnel d'Élections Canada à l'égard de leurs besoins au moment du vote
La description du graphique « Perception des électeurs handicapés par rapport à la sensibilité du personnel d'Élections Canada à l'égard de leurs besoins au moment du vote »

Base : Électeurs handicapés.



Note 29 En raison de la faible taille de l'échantillon (n=32), les pourcentages ont été omis.

Note 30 Cette question a été posée seulement aux électeurs avec un handicap non lié à la cécité ou à une déficience visuelle.

Note 31 Cette question a été posée seulement aux électeurs qui ont indiqué avoir un handicap lié à la cécité ou à une déficience visuelle, à un trouble de la coordination ou de la dextérité, à la surdité ou au fait d'être malentendant, à un trouble de la mobilité, à de la douleur chronique ou à toute autre affection qu'ils considéraient comme un handicap (à l'exception d'un trouble de la parole, d'une déficience développementale ou intellectuelle ou d'une affection liée à la santé émotionnelle/psychologique/mentale).

Note 32 Cette question a été posée seulement aux électeurs qui ont indiqué avoir un handicap lié à la cécité ou une déficience visuelle, à un trouble de la mobilité, à de la douleur chronique ou à toute autre affection qu'ils considéraient comme un handicap (à l'exception d'un trouble de la coordination ou de la dextérité, de surdité ou du fait d'être malentendant, d'un trouble de la parole, d'une déficience développementale ou intellectuelle ou d'une affection liée à la santé émotionnelle/psychologique/mentale).

Note 33 En raison de la faible taille de l'échantillon (n=14), les pourcentages ont été omis.

Note 34 En raison de la faible taille de l'échantillon (n=14), les pourcentages ont été omis.