Menu secondaire

Vote sur certains campus et dans certains centres d'amitié et centres communautaires, 42e élection générale

Résumé

En prévision de la 42e élection générale, Élections Canada a étudié diverses initiatives d'amélioration de l'accès au vote pour certains groupes cibles, y compris les jeunes et les Autochtones. Les membres de ces groupes avaient été moins nombreux à voter aux élections précédentes en raison d'obstacles sur le plan de l'accès et de leurs circonstances personnelles. L'une des propositions était d'ouvrir des bureaux dans certains établissements du pays pour leur rendre le vote par bulletin spécial plus accessible.

Au printemps 2013, Élections Canada a lancé un projet pilote en vue d'ouvrir des bureaux temporaires dans des établissements fréquentés régulièrement par les jeunes et les Autochtones, comme des campus, des centres d'amitié et des centres communautaires aux quatre coins du pays. Le projet pilote avait trois objectifs principaux : accroître l'accessibilité du processus de vote en rapprochant physiquement les services des électeurs, mieux faire connaître à ces derniers les différentes méthodes de vote, et déterminer si ce type de service s'intégrerait bien au processus électoral actuel.

Dès le départ, l'organisme a rencontré des intervenants nationaux clés, dont son Comité consultatif des partis politiques (CCPP), l'Association des universités et collèges du Canada, l'Association nationale des centres d'amitié et YMCA Canada, pour connaître leurs points de vue. Le projet a récolté des appuis considérables.

Élections Canada a donc ouvert 71 bureaux dans 39 établissements postsecondaires, 13 centres d'amitié et 2 centres communautaires, du 5 au 8 octobre 2015, pendant la 42e élection générale. Au total, 70 231 électeurs y ont voté, soit environ 9 % de la population ciblée.

Presque tous les électeurs (99,4 %) ayant répondu à un sondage à leur sortie des bureaux ont indiqué que ceux-ci offraient une façon plus pratique de voter. Beaucoup d'étudiants ont dit qu'Élections Canada devrait proposer ce service à chaque élection générale. D'autres ont affirmé que sans ce service, ils n'auraient peut-être pas voté.

Le projet pilote a permis de tirer diverses leçons, qui ont été compilées en vue d'évaluer les options et le modèle opérationnel au cas où le projet inspirerait d'autres initiatives. Les leçons découlent des problèmes observés par Élections Canada lors du déploiement du projet, ainsi que des commentaires formulés par les participants et les intervenants.

Dans l'ensemble, les directeurs du scrutin et les autres intervenants ont trouvé que le projet pilote avait été un bon investissement. Ils ont recommandé d'augmenter le nombre de bureaux et de jours d'activité lors de la prochaine élection. Élections Canada examinera donc divers scénarios et présentera des recommandations.