Menu secondaire

Vote sur certains campus et dans certains centres d'amitié et centres communautaires, 42e élection générale

3. Consultation des intervenants

Élections Canada a consulté des groupes communautaires et autochtones ainsi que des groupes d'étudiants, comme l'Association nationale des centres d'amitié, l'Association des universités et collèges du Canada (renommé depuis « Universités Canada ») et YMCA Canada, ainsi que son CCPP avant de déployer le projet pilote. Ces consultations avaient plusieurs objectifs :

3.1. Établissements postsecondaires

L'Association des universités et collèges du Canada (renommée depuis « Universités Canada ») représente 97 établissements postsecondaires répartis dans toutes les provinces. Élections Canada a rencontré les représentants de l'Association à l'été 2013 pour discuter du projet d'ouvrir des bureaux dans des établissements postsecondaires, pour obtenir leurs commentaires sur les problèmes potentiels et pour examiner les possibilités de collaboration.

Les représentants de l'Association ont manifesté de l'intérêt pour l'initiative et une volonté de contribuer à accroître la participation des jeunes. Ils ont exprimé des préoccupations quant à la disponibilité de locaux appropriés dans les établissements postsecondaires et ont suggéré qu'Élections Canada prenne contact avec les établissements potentiels en 2014, ce que l'organisme a fait. Ils ont aussi recommandé qu'Élections Canada envisage de cibler des établissements postsecondaires comptant un grand nombre de jeunes Autochtonesnote 2.

Élections Canada a ensuite communiqué avec les établissements postsecondaires correspondant aux critères de sélection établis pour leur demander de participer au projet. Il a aussi communiqué avec des associations étudiantes, comme la Fédération étudiante universitaire du Québec, la Fédération étudiante collégiale du Québec, la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants et l'Alliance canadienne des associations étudiantes.

En général, les commentaires ont été positifs. Les organisations étudiantes se sont montrées particulièrement réceptives, certaines d'entre elles ayant même souhaité que des bureaux soient établis dans tous les établissements postsecondaires, ce qui aurait dépassé la portée et le budget du projet pilote.

3.2. Association nationale des centres d'amitié

L'Association nationale des centres d'amitié est un réseau de 118 centres d'amitié et de sept associations provinciales et territoriales. Les centres d'amitié, situés tant dans les régions urbaines que rurales, offrent des services aux Autochtones vivant à l'extérieur des réserves.

Élections Canada a rencontré les représentants de l'Association en juin 2013 afin de discuter des mesures prévues pour permettre aux Autochtones de participer au projet pilote, d'obtenir leurs commentaires sur les problèmes potentiels et d'examiner les possibilités de collaboration.

Les représentants ont exprimé leur appui à l'initiative et déclaré qu'il était important d'accroître la participation des jeunes. Ils ont offert d'aider Élections Canada à communiquer avec les centres d'amitié individuels.

L'Association a donc lancé, au nom d'Élections Canada, un appel d'intérêt auprès de tous les centres d'amitié du pays, en y joignant un questionnaire qui aiderait à déterminer si les centres avaient l'espace, le niveau de sécurité, les installations et la disponibilité nécessaires pour accueillir des bureaux. L'objectif était d'obtenir la participation d'au moins 40 centres d'amitié qui pourraient répondre aux besoins d'Élections Canada et qui, idéalement, offraient des services à un grand nombre de jeunes.

Plus de 20 centres d'amitié ont répondu à l'appel d'intérêt. Après évaluation, 13 d'entre eux ont finalement pu participer à l'initiative. Certains n'ont pas été en mesure d'y participer en raison de problèmes de logistique ou de leur proximité avec d'autres bureaux d'Élections Canada.

3.3. YMCA Canada

YMCA Canada fonctionne selon un modèle fédéré comprenant 125 associations indépendantes, ce qui lui confère une forte présence dans la plupart des grandes collectivités canadiennes et auprès d'une population diversifiée. Bon nombre de YCMA privilégient certains groupes démographiques, comme les jeunes ou les Autochtones. En outre, bon nombre avaient déjà accueilli des bureaux de scrutin et des débats de candidats lors d'élections antérieures.

En juin 2013, Élections Canada a rencontré des représentants de YMCA Canada afin d'évaluer son appui au projet pilote, d'obtenir ses commentaires et de déterminer comment il pourrait aider Élections Canada à mettre le projet pilote en œuvre.

Lors de la réunion, YMCA Canada a exprimé son appui et une volonté de contribuer à la conception, à la promotion et à la mise en œuvre du projet pilote. Les représentants ont indiqué qu'il serait difficile de trouver des locaux adéquats, car la plupart des YMCA n'auraient pas l'espace, le niveau de sécurité et la disponibilité requises pour accueillir un bureau. L'organisme s'est engagé à trouver de 10 à 20 lieux appropriés et à communiquer avec les associations membres concernées pour sonder leur intérêt. Par la suite, six associations YMCA ont manifesté leur intérêt et ont indiqué qu'elles avaient des locaux appropriés à louer. Élections Canada a ensuite cherché à obtenir la participation directe des grands dirigeants de ces associations.

Au terme des tâches préscrutin effectuées par les directeurs du scrutin, seulement deux YMCA pouvaient encore participer. Le principal obstacle était l'impossibilité de louer des locaux fermés et verrouillables pendant les deux semaines requises.

3.4. Comité consultatif des partis politiques

Le CCPP d'Élections Canada réunit des représentants des partis et de l'organisme. Il sert à échanger de l'information, à maintenir de bonnes relations de travail et à résoudre des problèmes administratifs qui peuvent toucher les partis et les candidats.

En novembre 2013, Élections Canada a présenté le projet pilote au CCPP. Il lui a expliqué en détail la raison d'être du projet pilote, la façon dont les lieux seraient sélectionnés et aménagés, et le fonctionnement des bureaux.

De nombreux participants ont accueilli favorablement l'initiative. Ils ont aussi suggéré des moyens pratiques de communiquer les directives, par exemple au moyen de fiches d'information, de webémissions, de vidéos Web, de brochures, d'affiches et d'outils en langage clair et simple, et ont offert d'informer leur aile jeunesse et leurs représentants des jeunes avant l'élection.

3.5. Communications et rayonnement

Dans le cadre de ses préparations à l'ouverture des bureaux sur les campus, Élections Canada a rencontré les représentants de quatre organismes nationaux représentant des associations étudiantes et des administrateurs d'étudiants. Ces consultations visaient à obtenir de la rétroaction et des conseils sur la conception du projet pilote, à obtenir du soutien pour sa mise en œuvre et à commencer à cerner des domaines de collaboration. Ces consultations ont toujours été positives; les organismes ont apprécié l'approche proactive d'Élections Canada, ont offert leur aide pour la mise en œuvre du projet et se sont montrés très désireux d'aider à renseigner les étudiants sur l'initiative et l'élection en se servant des produits d'information aux électeurs offerts par Élections Canada dans le cadre de leur propre campagne de rayonnement.

L'organisme a adopté une approche consistant entre autres à mener des activités de communication et de rayonnement auprès de groupes externes, à mener des campagnes de publicité et à faire la promotion de ses produits d'information pour les électeurs.

Groupes externes

Dès que la liste des établissements participants a été publiée à la fin d'août 2015note 3, Élections Canada a communiqué avec ses partenaires pour les renseigner sur le projet pilote et leur transmettre de l'information clé sur la façon de passer le mot. Des associations étudiantes, des organismes œuvrant auprès des jeunes, ainsi que les YMCA et les centres d'amitié participants en faisaient partie.

Les associations étudiantes participantes ont ensuite reçu un autre message comprenant des points d'allocution que les leaders étudiants pourraient utiliser pour promouvoir l'initiative, un calendrier indiquant comment les étudiants pourraient voter, ainsi qu'une icône d'Élections Canada à ajouter sur leur site Web ou sur leur page Facebook.

Lorsqu'on les a invités à communiquer avec leur bureau local d'Élections Canada pour commander du matériel et coordonner les activités de rayonnement, 13 établissements participants (ou leurs associations étudiantes) ont commandé des produits d'information aux électeurs et du matériel promotionnel. La carte postale pour les étudiants a été l'article le plus souvent commandé.

Campagne d'information et de publicité

Le 28 août 2015, Élections Canada a commencé à publier sur son site Web des renseignements sur les bureaux, dont leur adresse, leurs heures d'ouverture et des renseignements sur le vote par bulletin spécial. L'organisme a mis ces renseignements à jour toutes les semaines jusqu'au 27 septembre 2015 (le jour où la plupart des baux sont entrés en vigueur). Chaque fois qu'un bureau était confirmé et annoncé sur son site Web, Élections Canada diffusait aussi l'information sur Twitter et envoyait un courriel à l'association étudiante participante.

La campagne de publicité sur les campus a commencé le 21 septembre 2015 et a duré deux semaines. Dans le cadre de cette campagne, de la publicité a été faite dans 29 journaux étudiants, sur les écrans numériques de 28 établissements (messages de 30 secondes), et sur Facebook auprès des étudiants de 34 établissements. Les publicités indiquaient uniquement où, quand et comment voter, et mentionnaient les bureaux et le vote par bulletin spécial.


Note 2 Ce facteur a été considéré comme un critère d'évaluation secondaire qui servirait à départager deux établissements ayant obtenu une note identique après la première évaluation.

Note 3 En juin 2015, la décision a été prise de publier la liste en août de la même année, car la plupart des établissements auraient alors signé les baux.