Menu secondaire

Vote sur certains campus et dans certains centres d'amitié et centres communautaires, 42e élection générale

5. Indicateurs de rendement

5.1. Indicateurs quantitatifs

Le principal critère d'évaluation du projet pilote était le taux de participation aux bureaux temporaires.

L'objectif était d'atteindre un taux de participation de 25 % parmi les populations ciblées. Cet objectif a été établi en fonction du taux de participation des jeunes lors de la dernière élection générale, et du taux de participation à des initiatives semblables organisées sur des campus de Nouvelle-Écosse, du Québec et du Nouveau-Brunswick lors d'élections précédentes.

Nouvelle-Écosse, 2013

À l'élection générale provinciale de 2013, Elections Nova Scotia a ouvert des bureaux de scrutin additionnels dans des hôpitaux, des refuges, des prisons, des établissements de soins de longue durée et des campus. Aux 13 bureaux établis sur des campus, les étudiants, les professeurs et le personnel qui satisfaisaient à l'exigence de résidence de six mois pouvaient voter avant le jour du scrutin ordinaire pour un candidat de leur circonscription de résidence actuelle ou de leur circonscription de résidence hors campus.

Québec, 2014

À l'élection générale provinciale de 2014, le Directeur général des élections du Québec a ouvert des bureaux de scrutin additionnels sur des campus, appelés bureaux de vote en établissement d'enseignement, le 28 mars ainsi que les 1er, 2 et 3 avril. Les électeurs satisfaisant à l'exigence de résidence de six mois pouvaient voter à ces bureaux pour un candidat de leur circonscription de résidence.

Nouveau-Brunswick, 2014

Après avoir mené avec succès un projet pilote visant à accroître le vote étudiant en 2010, Élections Nouveau-Brunswick a élargi sa présence sur les campus en ajoutant des bureaux de vote dans 13 établissements postsecondaires pour l'élection générale provinciale du 22 septembre 2014.

Dans l'ensemble, 9 % de l'électorat a voté aux bureaux satellites lors de la 42e élection générale.

5.2. Indicateurs qualitatifs

Il convient de noter que, même si les directeurs du scrutin ont signalé des points à améliorer, ce sont les rouages du projet qui étaient en cause. En effet, ils étaient d'avis que l'ensemble du projet avait été très utile.

La plupart des commentaires qualitatifs venaient des questionnaires remis aux électeurs à leur sortie des bureaux. Ils ont révélé que les électeurs étaient heureux d'avoir pu voter à ces lieux faciles d'accès et qu'ils espéraient que ce service serait offert à nouveau lors des prochaines élections. Toutefois, certaines critiques ont aussi été formulées, au sujet par exemple de la quantité de papier utilisé et des temps d'attente.