Menu secondaire

Sondage d'opinion à la suite de l'élection partielle du 19 mars 2012 dans la circonscription de Toronto–Danforth (Ontario)

Inscription et carte d'information de l'électeur

La présente section porte sur des enjeux liés à l'inscription des électeurs et à la carte d'information de l'électeur.

La carte d'information de l'électeur est largement connue et exacte

Dans une proportion supérieure à neuf sur dix (92 %), les électeurs affirment se souvenir d'avoir reçu une carte d'information de l'électeur qui leur était personnellement adressée et qui indiquait où et quand voter. Par ailleurs, 8 % des répondants ne se souviennent pas d'avoir reçu cette carte. Le niveau de rappel est pratiquement identique à celui obtenu à la suite de l'élection générale de 2011 (91 %).

Différences sociodémographiques

La probabilité de se souvenir de la carte d'information de l'électeur augmente avec l'âge, passant de 64 %, chez les répondants de moins de 25 ans, à 96 %, chez les répondants de 65 ans ou plus. De plus, les niveaux de rappel se sont révélés plus élevés chez les électeurs dont le revenu du ménage s'établit entre 40 000 $ et 60 000 $ (98 %), chez les électeurs sans handicap (93 % c. 82 % de ceux qui ont un handicap), chez les électeurs à la maison à temps plein (96 %) ou qui ont un emploi (94 %, comparativement aux étudiants, pour qui ce résultat s'établit à 70 %), de même que chez les répondants ayant un grade universitaire (93 % c. 87 % des électeurs ayant fait tout au plus des études secondaires).

Nous avons demandé aux répondants qui se souviennent d'avoir reçu leur carte d'information de l'électeur (n=681) si leur nom et leur adresse étaient écrits correctement sur la carte qu'ils ont reçue. À l'exception de deux personnes, tous les électeurs interrogés indiquent que l'adresse qui figurait sur leur carte était exacte (pour un résultat de 100 %, suite à l'arrondissement), tandis que dans une proportion de 98 %, les répondants signalent que leur nom était exact. Ces résultats sont cohérents avec les observations liées à l'élection générale de 2011.

Le peu de répondants (n=14) ayant fait état d'erreurs dans leur nom ou leur adresse devaient indiquer s'ils ont fait quelque chose pour les corriger. À cet effet, six répondants ont signalé avoir fait quelque chose pour faire corriger l'information erronée.

Souvenirs des renseignements au sujet de la carte d'information de l'électeur

Les électeurs se souvenant d'avoir reçu leur carte d'information de l'électeur (n=681) ont été invités à signaler s'ils se souvenaient d'éléments d'information apparaissant sur la carte, à part l'information sur le lieu et le moment du vote. Dans la plus forte proportion, qui s'établit à près de quatre sur dix (39 %), les répondants ne sont pas parvenus à évoquer des éléments d'information précis.

Par ailleurs, sur le plan du rappel du contenu de la carte, 30 % des répondants indiquent que leur carte d'information de l'électeur présentait de l'information au sujet du vote par anticipation. De plus, 16 % des électeurs interrogés se rappellent que la carte présentait des renseignements sur le numéro du bureau de scrutin et 15 %, de l'information au sujet des exigences liées à la présentation de pièces d'identité pour voter. C'est aussi avec une certaine régularité que les répondants se souviennent des renseignements au sujet de l'endroit où voter (8 %), d'un rappel ou d'une incitation à voter (7 %), du moment du vote (date et heure) (5 %), de même que de l'information à l'effet que l'on ne peut pas se servir de la carte d'information de l'électeur pour satisfaire aux exigences en matière de preuves d'identité (5 %).

Différences sociodémographiques

Les répondants ayant un grade universitaire (35 %), les répondants dont le revenu du ménage s'établit entre 60 000 $ et 100 000 $ (35 %), de même que les femmes (34 %) se sont révélés plus susceptibles de se rappeler que la carte d'information de l'électeur comprenait des renseignements sur le vote par anticipation.


Description du graphique « Souvenirs précis au sujet de la carte d'information de l'électeur »

En ce qui concerne les répondants qui ne se souvenaient pas d'avoir reçu une carte d'information de l'électeur (n=41), la plupart se sont révélés enclins à ne rien faire pour vérifier s'ils étaient inscrits pour le vote (n=26). Par ailleurs, au nombre des répondants qui ont pris des mesures à cet effet, c'est en majorité qu'ils ont communiqué avec Élections Canada en composant le numéro sans frais de l'organisme (n=5) ou qu'ils ont vérifié s'ils étaient inscrits au bureau de scrutin ou au bureau local d'Élections Canada (n=5).

Dans la plupart des cas, les électeurs ont apporté leur CIE au bureau de scrutin

Afin de faciliter le processus de vote, les électeurs sont invités à apporter leur carte d'information de l'électeur au bureau de scrutin lors d'une élection fédérale. Dans le cadre de cette élection partielle, c'est dans une proportion s'élevant à près de neuf sur dix (88 %) que les répondants qui ont voté signalent avoir apporté leur carte d'information de l'électeur avec eux au bureau de vote (par rapport à 83 % lors de l'élection générale de 2011).