Menu secondaire

Sondage d'opinion à la suite de l'élection partielle du 19 mars 2012 dans la circonscription de Toronto–Danforth (Ontario)

Établissement de l'identité des électeurs

La présente section porte sur des enjeux liés à l'établissement de l'identité des électeurs dans le contexte de l'exercice du vote.

Les exigences en matière de preuves d'identité sont largement connues

La plupart des répondants affirment qu'ils étaient au courant des exigences en matière de preuves d'identité. En effet, c'est dans une forte proportion de 96 % que les répondants interrogés indiquent qu'ils étaient au courant que les électeurs doivent présenter une preuve d'identité pour voter lors d'une élection fédérale (comparativement à 97 % des répondants suite à l'élection générale de 2011). Dans une proportion plus faible, s'établissant à 92 %, les répondants affirment qu'ils étaient au courant qu'il faut présenter une preuve d'adresse pour voter lors d'une élection fédérale (comparativement à 89 % des répondants suite à l'élection générale de 2011).

Connaissance des exigences en matière de preuves d'identité des électeurs
Description du graphique « Connaissance des exigences en matière de preuves d'identité des électeurs »

Différences sociodémographiques

Les électeurs nés au Canada se sont révélés plus susceptibles de savoir que les électeurs doivent présenter une preuve d'identité (99 % c. 90 % des répondants nés à l'étranger) et une preuve d'adresse (94 % c. 88 %). Par ailleurs, comparativement aux répondants dont le revenu du ménage est plus modeste, les électeurs faisant état d'un revenu de ménage s'établissant à au moins 100 000 $ se sont révélés plus susceptibles d'être au courant des exigences en matière de preuve d'adresse (96 % c. 88 %). La probabilité d'être au courant des exigences en matière d'identité est plus forte chez les électeurs qui ont suivi des cours à l'université (100 %).

Expérience, CIE – principales sources d'information au sujet des exigences en matière d'identité

Tous les répondants au courant des exigences en matière d'identité (n=727) devaient indiquer comment ils ont entendu parler de ces exigences. C'est dans une proportion de 56 % que les répondants ont signalé que cela provenait de leur expérience ou de l'une des élections antérieures.

Les efforts de communication que déploie Élections Canada ont été responsables, au moins en partie, de la connaissance de ces exigences chez près de la moitié des répondants au courant des exigences en matière d'identité (en particulier, 40 % signalent la CIE et 10 %, le dépliant d'Élections Canada). De plus faibles proportions de répondants ont signalé l'une ou l'autre des autres sources.

Sources d'information au sujet des exigences en matière d'identité
Description du graphique « Sources d'information au sujet des exigences en matière d'identité »

Différences sociodémographiques

Les électeurs nés au Canada (60 % c. 48 % des répondants nés à l'étranger) et ceux dont le revenu du ménage s'établit à au moins 100 000 $ (61 % c. 45 % des répondants dont le revenu du ménage est inférieur à 40 000 $ par année) se sont révélés plus susceptibles de signaler l'expérience de l'une des élections antérieures. Les diplômés d'université (44 % c. 30 % des répondants ayant fait tout au plus des études secondaires) et les répondants ayant de 25 à 44 ans (44 % c. 33 % des répondants de 65 ans ou plus) se sont révélés plus susceptibles d'avoir pris connaissance des exigences en matière d'identité à la lecture de la carte d'information de l'électeur.

Pratiquement tous les répondants étaient munis des pièces d'identité exigées

Presque tous les électeurs ayant voté à un bureau de scrutinnote 10 (99 %) ont rapporté qu'ils étaient munis des pièces d'identité requises lorsqu'ils sont allés voter. Le peu d'électeurs qui ont indiqué qu'ils n'avaient pas les pièces d'identité requises (n=9) ont précisé qu'il leur manquait une pièce d'identité présentant leur adresse ou une pièce d'identité avec photo. Concernant ce que ces électeurs ont fait par la suite, la plupart sont retournés chez eux, ont trouvé les documents manquants et sont retournés voter (n=4). D'autres ont plutôt fait une déclaration sous serment (n=2) ou ont demandé à quelqu'un de confirmer leur identité (n=2).

Le permis de conduire : principale pièce d'identité présentée lors de l'élection

Au niveau des types de documents que les électeurs ont apportés pour prouver leur identité et leur adresse au bureau de scrutin, la grande majorité (79 %) des personnes interrogées disent s'être servies de leur permis de conduire (comparativement à 90 % dans le contexte de l'élection générale de 2011). Voici les autres documents que les répondants ont signalés, mais dans des proportions beaucoup plus faibles : 12 % se sont servis du passeport canadien, 8 %, de leur carte d'assurance maladie, et 6 %, d'une facture d'un service public. Dans une proportion semblable au résultat enregistré en 2011, des répondants signalent aussi avoir recouru à la carte d'information de l'électeur (10 %) pour satisfaire aux exigences en matière d'identiténote 11. Comme l'illustre le graphique ci-dessous, tous les autres documents ont été signalés par de très faibles proportions d'électeurs.

Documents pour prouver l'identité et l'adresse
Description du graphique « Documents pour prouver l'identité et l'adresse »

Différences sociodémographiques

Les membres des sous-groupes suivants se sont révélés plus susceptibles de se servir de leur permis de conduire : les 25 à 44 ans (85 %), de même que les 45 à 64 ans (83 %); les répondants qui ont un emploi (84 %); les diplômés d'université (89 %); les électeurs dont le revenu du ménage s'établit à au moins 100 000 $ (91 %); et les hommes (85 %).

Les répondants s'entendent pour dire qu'il est facile de satisfaire aux exigences en matière d'identité

En grande majorité, les électeurs interrogés affirment qu'il est très facile (80 %) ou plutôt facile (14 %) de satisfaire aux exigences en matière d'identité. C'est dans une proportion de 6 % seulement que les répondants affirment au contraire que c'est difficile de satisfaire à ces exigences.

Ces résultats sont semblables aux observations s'attachant à l'élection générale de 2011, suite à laquelle 97 % des répondants ont affirmé qu'il était facile de satisfaire aux exigences en matière d'identité.

La satisfaction des exigences   facilité perçue
Description du graphique « La satisfaction des exigences – facilité perçue »

Différences sociodémographiques

Les électeurs de moins de 25 ans (100 %), les hommes (97 %) et les répondants qui avaient un emploi au moment de l'élection partielle (96 %) se sont révélés plus susceptibles d'affirmer qu'il est facile de satisfaire aux exigences en matière d'identité.


Note 10 Dans la présente section, l'expression « bureau de scrutin » désigne les bureaux de vote, le jour de l'élection, de même que les bureaux de vote par anticipation. Le vote aux bureaux locaux d'Élections Canada et le vote par la poste font appel à d'autres exigences en matière d'identité.

Note 11 La carte d'information de l'électeur n'est pas une pièce d'identité valide au moment du vote. Ceci dit, la plupart des électeurs ont présenté leur carte d'information de l'électeur en plus d'une autre pièce d'identité valide. Seuls trois (n=3) des 56 répondants affirmant avoir recouru à leur carte d'information de l'électeur pour satisfaire aux exigences en matière d'identité n'ont pas présenté un autre pièce d'identité valide en plus.