Menu secondaire

Sondage d'opinion à la suite de l'élection partielle du 19 mars 2012 dans la circonscription de Toronto–Danforth (Ontario)

Équité

La présente section porte sur l'équité perçue de la gestion d'Élections Canada pour ce qui a trait à la tenue de l'élection partielle.

La plupart estiment que l'élection partielle s'est déroulée de façon équitable

Selon une perception répandue, Élections Canada a fait preuve d'équité dans la gestion de l'élection partielle du 19 mars. En effet, c'est dans une forte proportion de 89 % que les répondants sont d'avis qu'Élections Canada a géré l'élection de façon équitable. Plus particulièrement, les trois quarts (75 %) des répondants estiment que l'élection a été gérée de façon très équitable (comparativement à 65 % des répondants suite à l'élection générale de 2011). En faible proportion (2 %), les répondants sont d'avis que l'élection partielle ne s'est pas déroulée de façon équitable, tandis que 10 % des personnes interrogées n'étaient pas certaines ou n'ont pas formulé d'opinion à cet effet.

Équité perçue de l'élection partielle
Description du graphique « Équité perçue de l'élection partielle »

Différences sociodémographiques

Les membres des sous-groupes suivants se sont révélés les plus enclins à estimer que l'élection partielle s'est déroulée de façon très équitable : les électeurs nés au Canada (77 %), les électeurs qui ont un emploi (79 %), les électeurs qui ont fait des études postsecondaires partielles (87 %) ou qui ont obtenu un grade universitaire (77 %), de même que les électeurs dont le revenu du ménage s'établit à au moins 100 000 $ (82 %).