Menu secondaire

Explication du taux de participation des Autochtones aux élections fédérales : coup d'œil sur l'Alberta, la Saskatchewan et le Manitoba

Données et méthodes

Les données utilisées dans le cadre de cette étude ont été tirées de deux volets de l'enquête Equality, Security and Community (ESC)note 23. Lors de l'enquête ESC menée en 2000-2001, un échantillon national représentatif de Canadiens (n = 5 152) ont été questionnés sur leur bien-être, leur participation à la société civile et leurs attitudes à l'égard de l'État et de leurs compatriotes. En 2004, un sous-échantillon supplémentaire de répondants autochtones de l'Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba (n = 608) ont été questionnés. Pour ce sous-échantillon, on a utilisé un questionnaire presque identique à celui utilisé pour le premier échantillon et des renseignements supplémentaires spécifiques du vécu des Autochtones au Canadanote 24. Ces deux ensembles de données nous ont permis d'analyser la participation des Autochtones en tenant compte de facteurs propres à leur situation et de faire des comparaisons révélatrices avec la population canadienne générale.

Il aurait été idéal d'avoir un échantillon d'Autochtones représentatif à l'échelle nationale, mais la focalisation sur ceux habitant dans les Prairies a été révélatrice pour plusieurs raisons. En effet, exception faite du Nord du Canada, le Manitoba et la Saskatchewan comptent la plus grande proportion de population autochtone (14 %) et l'Alberta arrive au deuxième rang (5 %). De plus, contrairement aux nombreuses recherches antérieures, notre échantillon comprenait des Autochtones vivant dans ou hors des réserves. La plupart des recherches antérieures sur le comportement électoral des peuples autochtones sont uniquement fondées sur des échantillons composés d'Indiens inscrits habitant dans une réserve. Par contraste, environ 29 % des Autochtones de notre échantillon habitent hors réservenote 25. Il importe également de noter que l'échantillon d'Autochtones de l'enquête ESC est très représentatif de la population actuelle des provinces des Prairies, surtout en ce qui concerne les variables socioéconomiques principales employées dans notre étude. Le tableau 1 présente une comparaison entre l'échantillon d'Autochtones de l'enquête ESC et les données du Recensement de 2006 pour chaque province de notre étude et pour la population générale. En ce qui concerne le niveau d'études et le revenu, notre échantillon reflète très étroitement les données du recensement. Autrement dit, même s'il n'est pas strictement représentatif, notre échantillon représente assez bien la population autochtone dans ses caractéristiques principales.

Toutefois, notre échantillon diffère de façon significative sur les collectivités représentées. La plus grande différence est que les personnes qui se sont identifiées comme des « Indiens de l'Amérique du Nord » dans chaque province sont surreprésentées et que celles qui se sont identifiées comme des « Métis » sont sous-représentées. De plus, la majorité (environ 85 %) des personnes qui composent notre échantillon ont déclaré être membres d'une seule des huit bandes étudiées. Il importe également de noter qu'une portion considérable des répondants de chaque province ont déclaré faire partie de la catégorie « Autres ». Le questionnaire de l'enquête ESC permettait aux répondants de déclarer qu'ils faisaient partie de la catégorie « Appartenance à un autre groupe autochtone » (Premières nations, Cri, Ojibway, Déné, Pieds-Noirs, etc.).

Tableau 1 : Alberta – Variables démographiques déterminées – estimations provinciales et nationales – paramètres du recensement et de l'enquête ESC
Recensement ESC Différence
Appartenance à la population autochtone
Indien de l'Amérique du Nord 52 % 65 % 14 %
Métis 45 % 4 % -41 %
Inuit 1 % 0 % -1 %
Autres 2 % 30 % 28 %
Indien inscrit 49 % 97 % 48 %
Langue autochtone parlée à la maison 8 % 31 % 23 %
Éducation*
Sans diplôme d'études secondaires 44 % 43 % -1 %
Diplôme d'études secondaires 21 % 18 % -3 %
Diplôme d'études postsecondaires 34 % 39 % 4 %
Revenu moyen (en milliers de dollars) 18 24 6

Les données proviennent de la base de données sur les faits saillants des collectivités du Recensement de 2006 de Statistique Canada.

*convient de noter que les données du recensement sont fondées sur un échantillon d'Autochtones âgés d'au moins 15 ans.

**convient de noter que ces données sont fondées sur le sous-échantillon d'Autochtones de l'Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba seulement.


Tableau 1 : Saskatchewan – Variables démographiques déterminées – estimations provinciales et nationales – paramètres du recensement et de l'enquête ESC
Recensement ESC Différence
Appartenance à la population autochtone
Indien de l'Amérique du Nord 64 % 51 % -13 %
Métis 34 % 12 % -22 %
Inuit 0 % 0 % 0 %
Autres 2 % 37 % 35 %
Indien inscrit 64 % 93 % 29 %
Langue autochtone parlée à la maison 16 % 57 % 41 %
Éducation*
Sans diplôme d'études secondaires 49 % 48 % -2 %
Diplôme d'études secondaires 22 % 24 % 2 %
Diplôme d'études postsecondaires 29 % 28 % 0 %
Revenu moyen (en milliers de dollars) 14 20 6

Les données proviennent de la base de données sur les faits saillants des collectivités du Recensement de 2006 de Statistique Canada.

*convient de noter que les données du recensement sont fondées sur un échantillon d'Autochtones âgés d'au moins 15 ans.

**convient de noter que ces données sont fondées sur le sous-échantillon d'Autochtones de l'Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba seulement.


Tableau 1 : Manitoba – Variables démographiques déterminées – estimations provinciales et nationales – paramètres du recensement et de l'enquête ESC
Recensement ESC Différence
Appartenance à la population autochtone
Indien de l'Amérique du Nord 57 % 51 % -6 %
Métis 41 % 12 % -29 %
Inuit 0 % 0 % 0 %
Autres 1 % 37 % 36 %
Indien inscrit 58 % 92 % 34 %
Langue autochtone parlée à la maison 13 % 21 % 8 %
Éducation*
Sans diplôme d'études secondaires 50 % 50 % 0 %
Diplôme d'études secondaires 21 % 26 % 6 %
Diplôme d'études postsecondaires 29 % 24 % -5 %
Revenu moyen (en milliers de dollars) 15 21 5

Les données proviennent de la base de données sur les faits saillants des collectivités du Recensement de 2006 de Statistique Canada.

*convient de noter que les données du recensement sont fondées sur un échantillon d'Autochtones âgés d'au moins 15 ans.

**convient de noter que ces données sont fondées sur le sous-échantillon d'Autochtones de l'Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba seulement.


Tableau 1 : Canada – Variables démographiques déterminées – estimations provinciales et nationales – paramètres du recensement et de l'enquête ESC
Recensement ESC Différence
Appartenance à la population autochtone
Indien de l'Amérique du Nord 60 % 55 % -4 %
Métis 33 % 10 % -24 %
Inuit 4 % 0 % -4 %
Autres 3 % 35 % 32 %
Indien inscrit 53 % 94 % 41 %
Langue autochtone parlée à la maison 12 % 37 % 25 %
Éducation*
Sans diplôme d'études secondaires 44 % 47 % 3 %
Diplôme d'études secondaires 22 % 23 % 1 %
Diplôme d'études postsecondaires 35 % 30 % -5 %
Revenu moyen (en milliers de dollars) 17 22 5

Les données proviennent de la base de données sur les faits saillants des collectivités du Recensement de 2006 de Statistique Canada.

*convient de noter que les données du recensement sont fondées sur un échantillon d'Autochtones âgés d'au moins 15 ans.

**convient de noter que ces données sont fondées sur le sous-échantillon d'Autochtones de l'Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba seulement.

L'échantillon de l'enquête ESC comporte également un nombre relativement supérieur d'Autochtones qui ont déclaré être visés par un traité ou enregistrés auprès du ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien; en effet, la plupart des Autochtones de notre échantillon ont déclaré avoir le statut d'Indien inscrit. Toutefois, contrairement aux résultats du recensement, nos données ne nous permettent pas de faire une distinction entre ces deux catégories, ce qui suggère que nous avons peut-être surestimé l'étendue de la différence entre notre échantillon et celui du recensement à cet égard. Enfin, le tableau 1 permet de constater une différence entre notre échantillon et celui du recensement en ce qui concerne le pourcentage de personnes qui parlent une langue autochtone à la maison. Notre échantillon surreprésente à divers degrés ce segment de la population, selon la province.

Pour résumer, bien que des différences entre notre échantillon et la population autochtone générale nous empêchent de tirer des conclusions définitives sur la participation des Autochtones, de façon générale, ces données nous permettent de faire la lumière sur les déterminants de la participation d'un vaste ensemble de peuples autochtones. De plus, comme notre intention est de nuancer les modèles classiques fondés sur des ressources au moyen d'explications spécifiques aux Autochtones, nous pouvons dire que ces données sont parfaitement appropriées. Premièrement, les similitudes entre notre échantillon et la population autochtone générale en ce qui concerne la répartition des ressources socioéconomiques cruciales (soit l'éducation et le revenu) nous permettent d'évaluer l'impact global de ces facteurs avec une certaine confiance. Deuxièmement, étant donné que la documentation sur la politique autochtone porte principalement sur les collectivités des Premières nations ayant une base territoriale et dont les membres s'identifient nettement comme des Autochtones, la surreprésentation de ces collectivités et de ceux qui parlent une langue autochtone nous donne en réalité un avantage considérable pour examiner les répercussions des thèses du nationalisme et du postcolonialisme.