Menu secondaire

Taux de participation aux élections fédérales dans les réserves des Premières Nations (2004-2011) (Note de recherche)

Introduction

Peu de recherches ont été consacrées à la participation de la population autochtone du Canada aux élections fédérales. Cela est attribuable, entre autres, au fait qu'il n'est pas simple de mesurer la participation électorale de groupes précis identifiés par une caractéristique sociodémographique. Élections Canada ne recueille aucune information permettant d'identifier les électeurs autochtones.

Jusqu'à maintenant, deux grandes approches ont été employées pour évaluer la participation électorale de ces électeurs. La première consiste à mener des sondages et à étudier les taux de participation autodéclarée parmi les électeurs qui s'identifient comme étant Autochtones1. L'un des principaux avantages de cette approche est qu'elle fournit de l'information fondée sur les individus, notamment les valeurs et les attitudes, ce qui permet des analyses plus poussées sur les déterminants de l'exercice du vote. Patrick Fournier et Peter John Loewen, dans une étude récente, étudient ces questions à partir de données de sondage recueillies par Élections Canada de 2004 à 20112.

La deuxième approche consiste à étudier les taux de participation officiels dans les réserves en ciblant les sections de vote qui correspondent le mieux aux frontières géographiques des réserves. Ce type d'analyse agrégative est parfait pour les regroupements géographiques identifiables tels que les réserves des Premières Nations, mais ne peut pas tenir compte de la population autochtone dispersée à l'extérieur des réserves, notamment l'importante proportion qui vit dans les centres urbains3.

En 2003, Daniel Guérin a étudié les taux de participation dans les réserves en utilisant cette approche géographique à la suite de l'élection générale de 20004. À partir de cette analyse, la présente note de recherche étudie les taux de participation aux élections fédérales dans les réserves des Premières Nations pour les élections générales de 2004 à 2011.


1 Depuis 2004, dans ses sondages postélectoraux, Élections Canada utilise des suréchantillons d'électeurs autochtones vivant dans les réserves et à l'extérieur de celles-ci.

2 Fournier, Patrick, et Peter John Loewen, 2011, Participation électorale des Autochtones au Canada, Ottawa, Élections Canada. Voir www.elections.ca/content.aspx?section=res&dir=rec/part/abel&document=index&lang=f.

3 En 2006, 40 % de la population des Premières Nations vivait dans les réserves. Selon les plus récentes prévisions de Statistique Canada, cette proportion croît rapidement en raison principalement du fort taux de natalité.

4 Daniel Guérin, 2003, La participation des Autochtones aux élections fédérales canadiennes : Tendances et conséquences, Perspectives électorales (novembre), Ottawa, Élections Canada. Voir www.elections.ca/res/eim/article_search/article.asp?id=22&lang=f.