Menu secondaire

Taux de participation aux élections fédérales dans les réserves des Premières Nations (2004-2011) (Note de recherche)

Taux de participation dans les réserves par province et territoire

Les taux de participation dans les réserves par province et territoire sont présentés dans le tableau 2; la colonne de droite montre les résultats combinés des quatre dernières électionsnote 7.

Tableau 2 : Taux de participation dans les réserves par province et territoire (2004-2011)

Province/territoire 2004
(%)
2006
(%)
2008
(%)
2011
(%)
Moyenne cumulative
(%)
Canada (national) 60,9 64,7 58,8 61,1 61,4
Sections de vote dans les réserves 40,3 48,8 42,4 44,8 44,0
Terre-Neuve-et-Labrador 29,6 45,6 25,8 31,3 34,3
Île-du-Prince-Édouard 48,9 73,2 63,5 58,2 60,9
Nouvelle-Écosse 29,9 44,4 48,4 49,5 46,6
Nouveau-Brunswick 36,1 45,6 43,6 44,5 43,0
Québec 26,2 26,6 27,0 30,2 27,8
Ontario 42,3 52,0 42,0 46,3 45,3
Manitoba 36,9 51,5 37,6 37,6 40,3
Saskatchewan 44,6 58,2 39,7 46,4 45,5
Alberta 32,9 45,6 30,8 32,8 34,3
Colombie-Britannique 54,2 52,7 48,0 48,6 49,0
Yukon N/A 50,2 46,8 69,2 57,0
Territoires du Nord-Ouest 47,6 51,6 43,2 46,7 49,3
Nunavut a - - - - -

a Il n’y a aucune réserve des Premières Nations identifiée au Nunavut.

Durant toute la période, les élections de 2004 et de 2011 sont celles qui se ressemblent le plus pour les taux de participation dans les réserves et à l'échelle nationale. Dans le Canada atlantique, le taux de participation était généralement plus faible en 2004, tandis que l'Île-du-Prince-Édouard, Terre-Neuve-et-Labrador, l'Ontario et les Prairies ont tous connu des pics en 2006. Lorsqu'on compare uniquement 2008 et 2011, on remarque que le taux de participation a augmenté dans toutes les provinces et les territoires, sauf au Manitoba, où il est demeuré le même, et à l'Île-du-Prince-Édouard, où il a diminué de 5,3 points. C'est au Yukon que la plus forte hausse a été observée entre 2008 et 2011, soit 22,4 points de pourcentage.

Si l'on considère les résultats cumulatifs par province, on constate que le taux de participation est beaucoup plus élevé dans les réserves de l'Île-du-Prince-Édouard que dans les réserves de toute autre province ou territoire. En fait, 60,9 % ne représente qu'un demi-point de pourcentage de moins que la moyenne nationale cumulative (61,4 %). Le Yukon a également un taux assez élevé, soit 57,0 %.

À l’inverse, les réserves situées au Québec enregistrent le plus faible taux cumulatif, soit 27,8 %, presque 34 points de moins que la moyenne nationale. Les taux sont aussi assez faibles à Terre-Neuve-et-Labrador et en Alberta (34,3 % dans les deux cas). Les taux de participation dans les réserves de ces trois provinces sont les plus faibles sur toute la période observée. Le Nouveau-Brunswick (43,0 %) et le Manitoba (40,3 %) affichent aussi des taux sous la moyenne de 44,0 %.


Note 7 La moyenne cumulative a été calculée en divisant le nombre de votes des quatre élections par le total d'électeurs inscrits pour cette même période.