Menu secondaire

L'intérêt des Canadiens envers le vote par Internet (2004, 2006, 2008 et 2011) – Note de recherche

La probabilité de voter par Internet

Élections Canada a introduit sa première question portant uniquement sur la probabilité de voter par Internet dans son sondage postélectoral de l'élection générale de 2004note 7. En spécifiant les réponses de 2004 sous forme ordinale, il est possible de comparer, avec réserve, les résultats de cette question avec ceux de 2008 et 2011note 8. Tel que l'indique le graphique 1, la probabilité de voter par Internet tend à s'accroître avec le temps (de 48 % en 2004 à 59 % en 2011). Nous notons aussi que la polarisation des opinions en 2004 (38 % « Pas du tout probable » vs 37 % « Très probable ») s'est atténuée progressivement entre 2004 et 2011 au profit des catégories mitoyennes (Peu probable/Assez probable), ainsi qu'en faveur des opinions faisant état d'une probabilité très élevée de voter par Internet.

Graphique 1 : Probabilité de voter par Internet (2004, 2008 et 2011)

Graphique 1 : Probabilité de voter par Internet
  (2004, 2008 et 2011)
La description du « Graphique 1 : Probabilité de voter par Internet (2004, 2008 et 2011) »

L'intérêt envers la probabilité de voter par Internet est influencé par les différentes variables sociodémographiques retenues pour la présente analyse. En ce qui concerne la variable groupe d'âge, tel que nous pouvons le constater dans le graphique 2, la probabilité de voter par Internet est supérieure chez les 18 à 34 ans (entre 67 % et 80 %) ainsi que chez les 35 à 64 ans (entre 51 % et 65 %), comparativement aux 65 ans et plus (entre 26 % et 46 %)note 9. Cela dit, la progression de l'intérêt dans chaque catégorie d'âge a été plus intense au cours des dernières années (augmentation globale de 33 points de pourcentage entre 2008 et 2011, contre 14 points de pourcentage entre 2004 et 2008). Cette progression s'avère plus marquée chez les 65 ans et plus, et ce, bien que ces derniers soient les moins favorables à la probabilité de voter par Internet en 2004, 2008 et 2011.

La relation entre la variable groupe d'âge et la probabilité de voter par Internet s'avère statistiquement significative en 2004, 2008 et 2011. De plus, nous constatons que cette association est d'une puissance modérée de 2004 à 2011 et que sa direction est négative. Autrement dit, plus un individu se situe dans une catégorie d'âge élevée, moins il est plausible que ce dernier soit favorable à la probabilité de voter par Internet.

Graphique 2 : Groupe d'âge et probabilité de voter par Internet (2004, 2008 et 2011)
(% de répondants indiquant qu'il est probable ou très probable qu'ils voteraient par Internet si cela était possible)

Graphique 2 : Groupe d'âge et probabilité de voter par Internet (2004, 2008 et 2011)
La description du « Graphique 2 : Groupe d'âge et probabilité de voter par Internet (2004, 2008 et 2011) »

2004 (EC) 2008 (EC) 2011 (EEC)
Χ2 = 174,66 (p < 0,001)
γ = – 0,44
Χ2 = 131,26 (p < 0,001)
γ = – 0,39
Χ2 = 47,95 (p < 0,001)
γ = – 0,40

Quant à la variable éducation, on note que la probabilité d'être intéressé à voter par Internet tend à s'accroître avec le niveau d'éducation. Comme le démontre le graphique 3, cette attitude en faveur du vote par Internet s'avère nettement plus élevée chez ceux qui détiennent un diplôme universitaire (entre 61 % et 68 %) et ceux qui possèdent un diplôme collégial (entre 53 % et 64 %) que ceux qui possèdent un diplôme secondaire ou moins (entre 43 % et 49 %).

L'association entre le niveau d'éducation et la probabilité de voter par Internet est statistiquement significative en 2004, 2008 et 2011. D'autre part, cette relation positive a maintenu une puissance relativement modérée de 2004 à 2011. Ainsi, plus un individu atteint un niveau d'éducation élevé, plus il est plausible que celui-ci soit favorable à la probabilité de voter par Internet.

Graphique 3 : Éducation et probabilité de voter par Internet (2004, 2008 et 2011)
(% de répondants indiquant qu'il est probable ou très probable qu'ils voteraient par Internet si cela était possible)

Graphique 3 : Éducation et probabilité de voter par Internet (2004, 2008 et 2011)
La description du « Graphique 3 : Éducation et probabilité de voter par Internet (2004, 2008 et 2011) »

2004 (EC) 2008 (EC) 2011 (EEC)
Χ2 = 63,40 (p < 0,001)
γ = 0,25
Χ2 = 89,79 (p < 0,001)
γ = 0,28
Χ2 = 27,93 (p < 0,001)
γ = 0,26

Enfin, pour la variable statut d'emploinote 10, le graphique 4 indique que, tant pour 2008 que pour 2011, la probabilité d'être intéressé à voter par Internet est plus élevée chez ceux qui ont un emploi (entre 62 %
et 66 %) que ceux qui n'ont pas d'emploi (entre 54 % et 63 %) ou qui sont à la retraite (entre 36 % et 53 %). Cela dit, les écarts entre les différents statuts d'emploi ont diminué en 2011, suite à une augmentation notable de l'intérêt pour le vote par Internet chez les retraitésnote 11 et les sans-emploi.

Graphique 4 : Statut d'emploi et probabilité de voter par Internet (2008 et 2011)
(% de répondants indiquant qu'il est probable ou très probable qu'ils voteraient par Internet si cela était possible)

Graphique 4 : Statut d'emploi et probabilité de voter par Internet (2008 et 2011)
La description du « Graphique 4 : Statut d'emploi et probabilité de voter par Internet (2008 et 2011) »

2008 (EC) 2011 (EEC)
Χ2 = 96,88 (p < 0,001)
V de Cramer = 0,21
Χ2 = 15,33 (p = 0,001)
V de Cramer = 0,12

L'association entre le statut d'emploi et la probabilité de voter par Internet est statistiquement significative, tant en 2008 qu'en 2011. Toutefois, nous notons que la puissance de cette relation a diminué entre 2008 et 2011.


Note 7 Cette question utilisait une échelle de 1 à 5 (c.-à-d. 1 = « Très probable »; 3 = « Ni improbable ni probable; 5 = « Très improbable »).

Note 8 Pour l'élection de 2006, la question portant sur la probabilité de voter par Internet spécifiait « au cours des prochaines élections ». Nous sommes d'avis que cette notion ne nous permet pas de comparer les résultats de cette question avec ceux de 2004, 2008 et 2011.

Note 9 Les catégories de réponse ont été recodées sous forme nominale dichotomique (Improbable/Probable). Les catégories « Ni l'un ni l'autre/Ne sait pas/N'a pas Internet » ont été exclues de cette analyse.

Note 10 La variable sociodémographique statut d'emploi n'était pas présente dans le sondage d'Élections Canada de 2004.

Note 11 À cet égard, il est à remarquer que les pourcentages obtenus chez les personnes retraitées sont assez similaires à ceux obtenus chez les personnes appartenant au groupe d'âge de 65 ans et plus. Cette ressemblance est principalement liée au fait que la plupart des retraités ont 65 ans ou plus, et vice-versa.