Menu secondaire

L'intérêt des Canadiens envers le vote par Internet (2004, 2006, 2008 et 2011) – Note de recherche

La perception du risque lié au vote par Internet

À la suite de l'élection générale de 2004, Élections Canada a ajouté une question à son sondage postélectoral afin d'examiner la perception qu'ont les électeurs du risque lié au vote par Internet. Cette question visait à connaître leur opinion concernant les risques de fraude ou d'erreur qui pourraient être liés au vote par Internet. Pour l'élection de 2011, afin de vérifier si le fait de mesurer uniquement l'aspect du risque pouvait introduire un biais négatif, nous avons demandé aux répondants de choisir entre les deux énoncés suivant celui qui correspondait le mieux à leur point de vue : Voter par Internet est risqué et Voter par Internet est sécuritaire. C'est pour cette raison que les résultats de 2011 ne peuvent pas être comparés avec les résultats antérieurs.

Cela dit, tel que nous pouvons l'observer dans le graphique ci-dessous, le pourcentage de répondants jugeant que le vote par Internet est sécuritaire se situe à plus ou moins une personne sur trois de 2004 à 2011, peu importe la formulation de la question utilisée.

Graphique 5 : Perception du risque lié au vote par Internet (2004, 2008 et 2011)*

Graphique 5 : Perception du risque lié au vote par Internet (2004, 2008 et 2011)
La description du « Graphique 5 : Perception du risque lié au vote par Internet (2004, 2008 et 2011) »

*La question du risque lié au vote par Internet n'a pas été posée en 2006.

Par ailleurs, nous remarquons qu'en 2004 et 2008 ce sont les personnes ayant un diplôme universitaire qui sont le plus en désaccord avec l'idée que voter par Internet est trop risqué (46 % et 44 % respectivement)note 12, alors que les répondants qui possèdent un diplôme secondaire ou moins obtiennent les plus bas taux (32 % et 27 % respectivement). Cela dit, comme nous l'observons dans le graphique 6, l'écart entre les différents niveaux d'éducation a augmenté légèrement en 2008.

La relation entre l'éducation et la perception du risque est statistiquement significative en 2004 et 2008. Par ailleurs, la puissance de cette association positive a légèrement augmenté de 2004 à 2008. Pour ces deux élections, plus un électeur atteint un niveau d'éducation élevé, plus il est probable que ce dernier soit en désaccord avec l'idée que le vote par Internet est trop risqué.

Graphique 6 : Éducation et perception du risque lié au vote par Internet (2004 et 2008)
(% de répondants en désaccord avec l'affirmation que le vote par Internet est trop risqué)**

Graphique 6 : Éducation et perception du risque lié au vote par Internet (2004 et 2008)

La description du « Graphique 6 : Éducation et perception du risque lié au vote par Internet (2004 et 2008) »

2004 (EC) 2008 (EC)
Χ2 = 18,13 (p < 0,001)
γ = 0,20
Χ2 = 26,86 (p < 0,001)
γ = 0,26

**Les catégories de réponse ont été recodées sous forme nominale dichotomique (Accord/Désaccord). De plus, les catégories « Ni l'un ni l'autre/Ne sait pas/Refus » ont été exclues de cette analyse.

Pour 2011, nous constatons que ce sont les électeurs qui possèdent un diplôme universitaire qui sont les plus enclins à penser que voter par Internet est sécuritaire (43 %). À l'opposé, nous notons que les personnes qui possèdent un diplôme secondaire ou moins sont les plus portées à penser que voter par Internet est risqué (72 %), tel que souligné dans le graphique 7.

Ces observations sont confirmées par la présence d'une relation statistiquement significative entre la variable éducation et la perception du risque. Toutefois, cette relation positive est de faible envergure.

Graphique 7 : Éducation et perception du risque lié au vote par Internet (2011)note 13
(% de répondants ayant choisi entre l'un des deux énoncés suivants : Voter par Internet est sécuritaire/Voter par Internet est risqué)

Graphique 7 : Éducation et perception du risque lié au vote par Internet (2011)
La description du « Graphique 7 : Éducation et perception du risque lié au vote par Internet (2011) »

2011 (EEC)
Χ2 = 13,14 (p = 0,001)
γ = 0,21

Le graphique 8 nous permet de constater une faible divergence d'opinion entre les groupes d'âge et la perception du risque en 2004, mais non en 2008. En effet, le pourcentage obtenu en 2008 révèle des différences notables entre les 18 à 34 ans (58 %), les 35 à 64 ans (45 %) et les 65 ans et plus (27 %).

Confirmant ces données, nous notons que la relation entre le groupe d'âge et la perception du risque n'est pas statistiquement significative (p = 0,327) en 2004. Ce résultat contraste avec 2008, où nous observons une relation significative de puissance modérée et d'une direction négative. Autrement dit, c'est seulement en 2008 que nous constatons que plus un individu appartient à un groupe d'âge élevé, moins ce dernier risque d'être en désaccord avec l'idée que le vote par Internet est trop risqué.

Graphique 8 : Perception du risque selon le groupe d'âge (2004 et 2008)
(% de répondants en désaccord avec l'affirmation que le vote par Internet est trop risqué)

Graphique 8 : Perception du risque selon le groupe d'âge (2004 et 2008)
La description du « Graphique 8 : Perception du risque selon le groupe d'âge (2004 et 2008) »

2004 (EC) 2008 (EEC)
Χ2 = 2,23 (p = 0,327)
γ = 0,02
Χ2 = 37,02 (p < 0,001)
γ = – 0,33

Tel que nous l'avons mentionné précédemment, la question portant sur la perception du risque a été reformulée en 2011. Selon les groupes d'âge, le graphique 9 indique une similarité d'opinion favorable à l'idée que voter par Internet est sécuritaire chez les 18 à 34 ans (40 %) et les 35 à 64 ans (41 %). À l'opposé, nous remarquons que chez les 65 ans et plus, près de trois personnes sur quatre sont d'avis que voter par Internet est risqué.

La relation entre le groupe d'âge et la perception du risque est statistiquement significative en 2011. Toutefois, celle-ci fait preuve d'une puissance relativement faible et d'une direction négative.

Graphique 9 : Perception du risque selon le groupe d'âge (2011)
(% de répondants ayant choisi entre l'un des deux énoncés suivants : Voter par Internet est sécuritaire/Voter par Internet est risqué)

Graphique 9 : Perception du risque selon le groupe d'âge (2011)
La description du « Graphique 9 : Perception du risque selon le groupe d'âge (2011) »

2011 (EEC)
Χ2 = 14,63 (p = 0,001)
γ = – 0,22

Pour l'élection générale de 2008, les résultats donnent un aperçu de la perception du risque selon le statut d'emploi des électeurs. Dans le graphique 10, nous observons que près de la moitié des personnes sur le marché du travail ne considèrent pas le vote par Internet comme trop risqué, comparativement à un peu moins du tiers chez les personnes retraitées.

La relation entre le statut d'emploi et la perception du risque est statistiquement significative. Par ailleurs, la puissance de cette association est modérée.

Graphique 10 : Perception du risque selon le statut d'emploi (2008)
(% de répondants en désaccord avec l'affirmation que le vote par Internet est risqué)

Graphique 10 : Perception du risque selon le statut d'emploi (2008)
La description du « Graphique 10 : Perception du risque selon le statut d'emploi (2008) »

2008 (EEC)
Χ2 = 25,23 (p < 0,001)
V de Cramer = 0,15

Pour 2011, le graphique 11 présente les résultats à de la question reformulée portant sur la perception du risque selon le statut d'emploi des électeurs. À première vue, nous notons que les personnes retraitées (32 %) sont légèrement moins susceptibles de croire que voter par Internet est sécuritaire, comparativement aux individus qui ont un emploi (40 %) ou qui sont sans emploi (38 %).

Toutefois, l'association entre le statut d'emploi et la perception du risque n'est pas statistiquement significative (p = 0,10). Autrement dit, les résultats observés indiquent que la perception du risque liée au vote par Internet n'a pas été influencée par le statut d'emploi des électeurs canadiens pour l'élection générale de 2011.

Graphique 11 : Perception du risque selon le statut d'emploi (2011)
(% de répondants ayant choisi entre l'un des deux énoncés suivants : Voter par Internet est sécuritaire/Voter par Internet est risqué)

Graphique 11 : Perception du risque selon le statut d'emploi (2011)
La description du « Graphique 11 : Perception du risque selon le statut d'emploi (2011) »

2011 (EEC)
Χ2 = 4,60 (p = 0,10)
V de Cramer = 0,07

Note 12 Malgré l'importante similarité du thème abordé, nous sommes d'avis que les questions de 2004 et 2008 ne sont pas directement comparables avec celle que nous avons utilisée pour l'élection générale fédérale de 2011.

Note 13 Les catégories de réponse ont été recodées sous forme nominale dichotomique (Voter par Internet est sécuritaire/Voter par Internet est risqué). De plus, les catégories « N'est pas certain/Refus » ont été exclues de cette analyse.