Menu secondaire

Trente-septième élection générale 2000 : Résultats officiels du scrutin : Synopsis


LES BUREAUX DE SCRUTIN ET LE PERSONNEL ÉLECTORAL

Les bureaux de scrutin

La Loi électorale du Canada précise que le scrutin se tient dans le ou les bureaux de scrutin établis dans chaque section de vote (voir le tableau D). Au total, 57 705 bureaux de scrutin ont ainsi été établis le jour du scrutin (56 822 bureaux fixes, 883 bureaux itinérants).


TABLEAU D
Répartition des sections de vote et des bureaux de scrutin,
par province et territoire – 37e élection générale 2000

Province ou territoire
Nombre de sections de vote
Nombre de bureaux de scrutin
Terre-Neuve
1 266
1 317
Île-du-Prince-Édouard
296
308
Nouvelle-Écosse
1 989
2 081
Nouveau-Brunswick
1 551
1 677
Québec
13 831
14 528
Ontario
19 388
20 631
Manitoba
2 198
2 288
Saskatchewan
2 051
2 145
Alberta
5 105
5 411
Colombie-Britannique
6 581
7 121
Territoire du Yukon
74
72
Territoires du Nord-Ouest
88
85
Nunavut
42
41
Total
54 460
57 705

 

Dans la majorité des cas, les bureaux de scrutin ont été aménagés dans des établissements scolaires (24,91 %) et des centres communautaires (25,27 %). Comme l?indique le tableau E, des bureaux de scrutin ont également été établis dans des hôpitaux, des casernes de pompiers ou encore des bureaux de bande de réserves indiennes, afin de rendre le vote aussi accessible que possible.


TABLEAU E
Locaux utilisés comme bureaux de scrutin le jour ordinaire du scrutin –
37e élection générale 2000

Locaux
Nombre
Pourcentage
Bureau de bande
151
0,87 %
Bureau de poste
8
0,05 %
Caserne de pompiers
376
2,17 %
Centre communautaire
4 386
25,27 %
Centre d'accueil
2 651
15,27 %
Centre de loisirs
279
1,61 %
Édifice fédéral
8
0,05 %
Édifice municipal
775
4,47 %
Enseignement
4 323
24,91 %
Hôpital
463
2,67 %
Légion royale canadienne
281
1,62 %
Local commercial
425
2,45 %
Résidentiel
1 009
5,81 %
Salle paroissiale
1 629
9,39 %
Autres
592
3,41 %
TOTAL
17 356
100,00 %

 

Chaque bureau de scrutin ordinaire fixe a desservi en moyenne 371 électeurs. Les heures d?ouverture des bureaux de scrutin variaient selon les fuseaux horaires mais s?étendaient partout sur une période de 12 heures (voir le tableau F).


TABLEAU F
Heures de scrutin – 37e élection générale 2000

Fuseau horaire
Ouverture et fermeture des bureaux, heure locale
Fermeture, heure du Pacifique
Fermeture, heure de l'Est
Heure de Terre-Neuve
8 h 30 à 20 h 30
16 h
19 h
Heure de l'Atlantique
8 h 30 à 20 h 30
16 h 30
19 h 30
Heure de l'Est
9 h 30 à 21 h 30
18 h 30
21 h 30
Heure du Centre
8 h 30 à 20 h 30
18 h 30
21 h 30
Heure des Rocheuses
7 h 30 à 19 h 30
18 h 30
21 h 30
Heure du Pacifique
7 h à 19 h
19 h
22 h

 

En vertu de la Loi, chaque bureau de scrutin doit être accessible de plain-pied. Si le directeur du scrutin ne peut trouver de local convenable, il peut, avec l?approbation préalable du directeur général des élections, établir un bureau de scrutin dans un local n?ayant pas d?accès de plain-pied. Pour le scrutin du 27 novembre 2000, seuls 89 lieux de scrutin (0,5 %) n?étaient pas dotés d?un tel accès.

La Loi électorale du Canada prévoit en outre l?établissement de bureaux de scrutin itinérants afin de recueillir les suffrages de personnes âgées ou handicapées résidant en institution. Ces bureaux de scrutin, établis dans des sections de vote comptant plus de deux institutions, se déplacent d?une institution à l?autre et sont ouverts aux heures fixées par le directeur du scrutin. D?un bout à l?autre du pays, 883 bureaux de scrutin itinérants ont été établis pour desservir 141 260 électeurs inscrits (voir le tableau G).


TABLEAU G
Nombre de bureaux de scrutin itinérants et
d?électeurs desservis – 37e élection générale 2000

Province ou territoire
Bureaux de scrutin itinérants
Électeurs desservis
Terre-Neuve
16
2 221
Île-du-Prince-Édouard
9
925
Nouvelle-Écosse
24
4 001
Nouveau-Brunswick
49
6 203
Québec
214
32 850
Ontario
238
40 541
Manitoba
42
5 226
Saskatchewan
40
6 190
Alberta
121
23 047
Colombie-Britannique
129
19 975
Territoire du Yukon
1
81
Territoires du Nord-Ouest
0
0
Nunavut
0
0
Total
883
141 260

 

Aux fins du vote par anticipation, les directeurs du scrutin sont également tenus de mettre en place un bureau de scrutin par district de vote par anticipation. Au total, 3 023 de ces bureaux de vote par anticipation ont été établis pour la 37e élection générale. Ces bureaux devaient être situés dans un local avec accès de plain-pied.

Les directeurs du scrutin devaient aussi permettre aux électeurs de leur circonscription de s?inscrire aux fins du vote par bulletin spécial jusqu?à 18 h, le 21 novembre 2000.

Le personnel électoral

Pour servir les électeurs dans les bureaux des directeurs du scrutin tout au cours de la période électorale ainsi que dans les bureaux de scrutin, quelque 166 000 travailleurs électoraux ont été mobilisés (voir le tableau H).


TABLEAU H
Personnel électoral dans les circonscriptions –
37e élection générale 2000

Personnel
Nombre
Directeurs du scrutin
301
Directeurs adjoints du scrutin
301
Directeurs adjoints du scrutin supplémentaires
81
Coordonnateurs de l'informatisation et adjoints
602
Superviseurs de la révision
301
Coordonnateurs des bulletins de vote spéciaux
1 069
Commis comptables
301
Préposés à la formation
394
Superviseurs de centre de scrutin
7 121
Scrutateurs – bureaux ordinaires de scrutin
57 705
Scrutateurs – bureaux de vote par anticipation
3 023
Greffiers du scrutin – bureaux ordinaires de scrutin
57 705
Greffiers du scrutin – bureaux de vote par anticipation
3 023
Agents d'inscription
12 321
Préposés à l'information
8 696
Agents réviseurs
7 627
Personnel à la saisie de données
3 981
Personnel de soutien
1 553
Total
166 105

 

Chaque circonscription a son propre directeur du scrutin, qui nomme un directeur adjoint du scrutin, les scrutateurs, les greffiers du scrutin et l?ensemble du personnel nécessaire à la bonne marche de l?élection – en moyenne près de 550 personnes au total. Le directeur du scrutin doit avoir qualité d?électeur dans la circonscription. Tous les fonctionnaires électoraux doivent s?engager formellement à s?abstenir de toute activité partisane et à s?acquitter de leurs fonctions sans aucune partialité.

Le directeur du scrutin est nommé par le gouverneur en conseil et il ne peut ensuite être démis que pour motif valable. Cependant, le poste devient vacant lorsque les limites de la circonscription sont modifiées dans le cadre d?une redistribution ou si le directeur du scrutin démissionne.

Depuis l?élection générale de 1997, 72 nouveaux directeurs du scrutin ont été nommés (voir le tableau I).


TABLEAU I
Nominations de directeurs du scrutin

 

Nombre de directeurs du scrutin nommés

Nombre de directeurs du scrutin qui ont démissionné

1997    
Juin
0
1
Juillet
0
1
Août
0
1
Septembre
3
0
Octobre
0
0
Novembre
0
2
Décembre
0
0
Total de 1997
3
5
1998    
Janvier
1
1
Février
2
2
Mars
1
1
Avril
1
0
Mai
1
1
Juin
1
3
Juillet
2
1
Août
1
2
Septembre
0
1
Octobre
2
4
Novembre
1
0
Décembre
3
1
Total de 1998
16
17
1999    
Janvier
1
3
Février
2
1
Mars
1
2
Avril
3
0
Mai
1
1
Juin
1
0
Juillet
1
3
Août
0
1
Septembre
3
2
Octobre
1
2
Novembre
2
2
Décembre
1
0
Total de 1999
17
17
2000    
Janvier
1
2
Février
2
6
Mars
1
4
Avril
1
4
Mai
5
6
Juin
5
6
Juillet
9
3
Août
2
1
Septembre
8
0
Octobre
2
1
Total de 2000
36
33
Grand total
72
72

[Suivant]   [Précédent]

[Table des matières]