Menu secondaire

Trente-sixième élection générale 1997 : Résultats officiels du scrutin : Synopsis



AVIS AU LECTEUR

Circonscriptions électorales fédérales

Le nom des circonscriptions électorales fédérales est tiré de la liste officielle rédigée en vertu du Décret de représentation électorale de 1996.

Population

Les données relatives à la population sont celles fournies par Statistique Canada à la suite du recensement décennal de 1991.

Les électeurs figurant sur la liste

Les données se rapportant au nombre d'électeurs figurant sur la liste pour l'élection générale de 1997 sont tirées de la liste électorale définitive établie, selon l'article 71.32 de la Loi électorale du Canada, après le jour du scrutin. La liste comprend par conséquent les électeurs figurant sur la liste officielle qui a servi aux bureaux de scrutin le 2 juin 1997 ainsi que les électeurs qui se sont inscrits le jour du scrutin, les électeurs des Forces canadiennes, les détenus et les électeurs canadiens résidant temporairement à l'étranger.

Dans ce document, le nombre d'électeurs figurant sur la liste définitive est légèrement supérieur à celui de la liste définitive fournie en octobre 1997 aux partis enregistrés et aux candidats élus. La vérification des rapports des bureaux de scrutin, qui s'est poursuivie à Élections Canada après que les partis et les candidats élus aient reçu leur liste, a révélé que certains électeurs s'étant inscrits le jour du scrutin n'avaient pas été pris en compte précédemment.

En vertu des nouvelles modalités d'établissement de la liste électorale à partir des données du Registre national des électeurs, il revenait à chaque électeur de veiller à ce que son nom soit inscrit correctement à la liste électorale. Les données du registre dataient du recensement d'avril 1997, sauf dans le cas de l'Alberta et de l'Île-du-Prince-Édouard, où elles dataient respectivement de leurs élections provinciales de mars 1997 et de novembre 1996.

Le taux de participation électorale présenté dans les tableaux suivants a été calculé en fonction du nombre d'électeurs inscrits sur la liste électorale définitive.

Règles électorales spéciales

Les Règles électorales spéciales prévoient un mécanisme de vote par bulletin spécial. Deux groupes d'électeurs peuvent s'en prévaloir. Le premier groupe est composé d'électeurs dont les noms figurent sur des listes distinctes, soit les membres des Forces canadiennes, les détenus et les citoyens résidant temporairement à l'extérieur du pays. Le second groupe est composé de résidents canadiens dont les noms figurent sur les listes des sections de vote, mais qui demandent à voter par bulletin spécial parce qu'il leur est impossible de voter soit au bureau de scrutin lors du vote par anticipation ou le jour du scrutin.

Bureaux de scrutin

Les bureaux ordinaires de scrutin sont ceux qui sont établis le jour du scrutin, soit le 2 juin 1997, conformément aux articles 105 à 107 de la Loi électorale du Canada. Ces bureaux comprennent les bureaux de scrutin itinérants tels qu'établis en vertu de l'article 107.1 de la Loi. Ceux-ci sont établis dans les sections de vote comprenant au moins deux établissements où résident des personnes âgées ou handicapées et ils ne sont ouverts que pour la durée de la prise du vote.

La Loi électorale du Canada (article 280) prévoit également l'établissement de bureaux spéciaux de scrutin pour le vote par anticipation. Ces bureaux sont ouverts de midi à 20 h, les vendredi, samedi et lundi 10e, 9e et 7e jours avant le jour ordinaire du scrutin (soit les 23, 24 et 26 mai 1997 pour la présente élection).

Appartenance politique

Sur les bulletins de vote, le nom de chaque candidat est suivi du nom du parti politique enregistré auquel il a déclaré son appartenance sur son bulletin de présentation. Si son parti n'a pu répondre aux exigences légales en matière d'enregistrement, le candidat est considéré comme n'ayant « aucune appartenance » et aucune inscription n'apparaît après son nom. Si un candidat n'est parrainé par aucun parti politique enregistré, l'inscription « indépendant » suit son nom sauf s'il a formellement demandé, par écrit auprès du directeur du scrutin, qu'aucune mention n'accompagne son nom.

Abréviations des appartenances politiques

Action Parti action canadienne
B.Q. Bloc Québécois
Ind. Indépendant
Lib. Parti libéral du Canada
M.-L. Parti Marxiste-Léniniste du Canada
N.P.D. Nouveau Parti Démocratique
NIL Aucune appartenance
P.-C. Parti progressiste-conservateur du Canada
P.H.C. Parti de l'Héritage Chrétien du Canada
P.L.N. Parti de la loi naturelle du Canada
P.V. Le Parti Vert du Canada
Réf. Le Parti Réformiste du Canada

Désistements

En vertu de la Loi électorale du Canada, un candidat officiel avait jusqu'à 17 h, le 12 mai 1997, pour retirer sa candidature. En l'occurrence, aucun candidat ne s'est désisté.




[Précédent]   [Table des matières]   [Suivant]