Menu secondaire

Rapport du directeur général des élections du Canada sur la 38e élection générale tenue le 28 juin 2004


Les communications

Élections Canada informe le public sur le processus électoral directement ou par le truchement des médias. Trois objectifs définissent notre approche pour la 38e élection générale :

Notre stratégie de communication comprend cinq éléments :

  1. Le nouveau Service d'information à l'électeur, qui fournit de l'information sur le Web et par téléphone, 24 heures sur 24, durant les 36 jours de l'élection;
  2. Le site Web, où le public, les journalistes, les candidats, les partis, les tiers et d'autres entités trouvent beaucoup de documentation;
  3. La campagne publicitaire, qui communique notre message dans les journaux, à la télévision, à la radio et sur le Web au grand public de même qu'aux jeunes, aux électeurs autochtones et aux communautés ethnoculturelles;
  4. Le rayonnement auprès des groupes cibles, mené dans le cadre d'initiatives conjointes et de partenariats avec des organismes communautaires;
  5. Les relations avec les médias, pour répondre aux milliers de questions des médias.

Le Service d'information à l'électeur

À la 34e élection générale en 1988 – qui marquait le début de notre service de renseignements téléphoniques – Élections Canada a reçu 42 000 appels durant la période électorale de 47 jours. À la 38e élection générale, le nombre grimpe à 734 954 en seulement 37 jours (période électorale et jour d'élection).

Pour traiter le nombre croissant de demandes pour la 38e élection générale, Élections Canada, en partenariat avec Bell Canada, crée le Service d'information à l'électeur (SIE). Ce dernier, qui comprend de nouvelles fonctionnalités de libre-service, est composé de trois éléments :

Le Service d'information à l'électeur est alimenté par la base de données du SIE, qui puise les adresses et l'information géographique dans le Registre national des électeurs.

Pour la première fois, le SIE peut, à partir du code postal de l'électeur ou de son adresse, indiquer à l'électeur, par téléphone ou Internet, où il doit voter. De la même façon, le SIE peut fournir à l'électeur l'information figurant sur sa carte d'information de l'électeur (notamment l'adresse de son bureau de scrutin pour le vote ordinaire ou par anticipation), d'où une économie de temps pour les électeurs et pour nos centres de renseignements.

Le Système de réponse vocale

Les appels au numéro national sans frais (1 800 463-6868) sont d'abord reçus par le Système de réponse vocale (SRV), qui peut répondre automatiquement à 11 questions courantes. Les quelque 735 000 appels qu'il traite représentent une augmentation de 39 % par rapport à la 37e élection générale. Fonctionnant 24 h sur 24 durant l'élection, il répond à plus de 140 000 questions d'électeurs qui ont utilisé l'option libre-service.

Le nombre d'appels grimpe à 92 278 le 10 juin (le 18e jour avant le jour d'élection), sous l'effet de la campagne publicitaire nationale et de l'envoi des cartes d'information de l'électeur. Le jour d'élection, le SRV reçoit 57 924 appels.

Le centre de renseignements

Le SRV permet en tout temps à l'appelant de parler à un agent de centre d'appels, et 45 % des appelants le font.

Jusqu’à 270 agents étaient en poste pendant l’élection pour répondre aux appels du grand public.En raison des besoins prévus, nous avions conclu des ententes avec des centres d'appels associés à Ottawa et à Toronto (Élections Ontario, la Société d'évaluation foncière municipale et le Centre de renseignements du Canada à Ottawa). Jusqu'à 270 agents sont au poste de 7 h du matin à 1 h du matin (heure de l'Est) pendant la période électorale. Cet horaire assure le même service dans tous les fuseaux horaires du pays.

Le SRV peut transférer l'appel sans frais au bureau du directeur du scrutin de l'électeur; 190 739 sont ainsi transférés. L'électeur peut aussi choisir d'appeler directement son directeur du scrutin. Les bureaux des directeurs du scrutin traitent 1 146 283 appels en 33 jours.

Pour les agents du centre de renseignements et les directeurs du scrutin, des conversations à trois sont possibles grâce à un service de traduction externe traitant plus de 100 langues, y compris des langues autochtones.

Le Libre-service Web

Les visiteurs du site Web peuvent utiliser notre Libre-service Web pour trouver réponse à leurs questions. Accessible en tout temps, ce service reçoit 676 130 visites pendant la période électorale.

Figure 3 :
Service d'information à l'électeur – 38e élection générale 2004

Service d'information à l'électeur – 38e élection générale 2004
Cliquez sur la figure ci-dessus pour l'agrandir.

Le site Web d'Élections Canada

Pour la 38e élection générale, le site Web réaménagé fournit plus d'information que jamais.

Les nouveautés

un nouveau module sur la page d'accueilDiverses nouveautés apparaissent sur le site pour la 38e élection générale :

Le site continue d'évoluer selon les besoins d'information des électeurs et des entités politiques à chaque étape de la période électorale.

Élections Canada continuera de mettre l'accent sur l'amélioration du site et sur l'augmentation de ses possibilités de libre-service.

Presque toute la publicité, les communiqués, les renseignements aux électeurs et les rapports officiels d'Élections Canada se trouvent à www.elections.ca. Les électeurs peuvent y consulter plus de 7 000 pages et, grâce à des outils de pointe, utiliser une série de bases de données et d'applications appuyées par 16 serveurs Web situés dans deux centres distincts. Toute notre publicité renvoie les électeurs au site. Après 22 h (heure de l'Est) le soir d'élection, les électeurs et les journalistes peuvent y suivre les résultats préliminaires en temps réel avec facilité et précision.

Volumes de visites

Au cours des 36 jours de la 38e élection générale, le site Web reçoit 1 580 672 visites, contre 899 434 lors de la 37e élection générale – une hausse de 75,74 %. Parmi tous les visiteurs sur le site à la 38e élection générale, 676 130 utilisent le Système d'information à l'électeur sur le Web. Le site fonctionne sans problème tout au long de l'élection, malgré une pointe de 367 717 visites le jour d'élection. Un grand nombre de personnes visitent les sections suivantes :

Le site reçoit 131 174 586 demandes d'accès (consultations de pages) en 37 jours, soit plus de 3,5 millions en moyenne par jour. Ces chiffres montrent que le site répond à un réel besoin d'information.

Figure 4 :
Visites du site Web d'Élections Canada

Visites du site Web d'Élections Canada
Cliquez sur le graphique ci-dessus pour l'agrandir.

Les résultats du soir d'élection

application Résultats du soir d'électionLa nouvelle application Résultats du soir d'élection, mise à la disposition du public à 22 h (heure de l'Est), diffuse les résultats préliminaires en temps réel sans interruption. Quiconque a accès à Internet peut consulter les résultats par circonscription, grand centre, province ou territoire, échelon national ou chef de parti. Chaque écran de résultats fournit en plus le profil de la circonscription, le taux de participation et le vote populaire, en français ou en anglais.

L'affichage des résultats n'arrête pas le 28 juin. Les résultats validés commencent à entrer le lendemain et sont affichés sur le site au fur et à mesure, pour la semaine suivante. Les tableaux de résultats sont ajustés au besoin, notamment à la suite des dépouillements judiciaires.

Une carte des résultats non officiels du scrutin est affichée sur le site Web d'Élections Canada le jour suivant l'élection. On remplace ces données par les résultats officiels le 2 septembre 2004 et leur version imprimée est envoyée à tous les députés, sénateurs, partis politiques et autres intervenants.

La publicité

Notre campagne publicitaire nationale est conçue pour attirer l'attention du plus grand nombre possible de Canadiens, inciter les électeurs à participer et les renseigner sur le vote à l'élection générale. Cette campagne comporte plusieurs nouveautés conçues depuis la dernière élection générale :

Depuis 2002, le Groupe Cossette Communication consulte pour Élections Canada des électeurs de divers âges (19 ans et moins, 20-25 ans et 26 ans et plus), des directeurs du scrutin, des fonctionnaires électoraux provinciaux et des universitaires, et sonde des groupes cibles sur diverses approches créatives.

Le thème commun, introduit lors de cette élection générale, est : « Pourquoi se taire quand tout le monde écoute? » Ciblant différents groupes d'âge avec des variations sur ce thème, les messages mettent l'accent sur la responsabilité individuelle et sur l'importance de s'exprimer quand on en a l'occasion.

Durant les 36 jours de la période électorale, des messages paraissent quatre fois dans 107 quotidiens et deux fois dans 876 journaux communautaires. Les annonces paraissent trois fois dans environ 95 journaux de minorités linguistiques et 33 journaux ethnoculturels.

Des messages télévisés sont diffusés par 143 stations dans 47 marchés différents. Les messages radio sont diffusés par 430 stations dans 168 marchés du pays. Les bannières Web sont affichées pendant toute la période électorale sur 24 grands sites de jeunes ou d'information. Toute notre publicité insiste sur la facilité d'obtenir des renseignements en visitant notre site Web ou en composant notre numéro sans frais.

Chaque étape de la campagne coïncide avec une étape précise du calendrier électoral.

Pour cette élection, Élections Canada utilise davantage un nouveau média – les bannières sur des sites Web populaires. Ces petits messages animés, qui apparaissent sur une page Web en invitant l'utilisateur à cliquer pour se rendre au site d'Élections Canada, sont placés dans des portails très fréquentés par les jeunes, comme Sympatico, Yahoo ou MSN, et sur des sites de nouvelles utilisés par les Canadiens à l'étranger.

Nous publions aussi des annonces dans 25 journaux étudiants concernant le service de vote postal offert par Postes Canada sous le thème « Mon vote, je le poste! ».

Le rayonnement

Les communautés autochtones

Élections Canada collabore avec des centres d'amitié afin de tenir les électeurs autochtones informés sur l'élection et d'obtenir des indications sur les secteurs à cibler pour révisionÉlections Canada collabore avec des centres d'amitié afin de tenir les électeurs autochtones informés sur l'élection et d'obtenir des indications sur les secteurs à cibler pour révision. Des messages créés en collaboration avec une agence de publicité autochtone sont diffusés par des journaux communautaires, des stations de radio et l'Aboriginal Peoples Television Network. Enfin, nous mettons sur notre site Web des documents dans 10 autres langues autochtones fréquemment utilisées : gwich'in, nisga'a, cri-des-plaines, ojibway, oji-cri, mohawk, cri de la Baie James, michif, innu et mi'kmaq.

Les communautés sont consultées pour la conception de messages et thèmes spécifiquement adaptés. Avec la coopération de la National Aboriginal Women's Association, nous envoyons plus de 1 700 trousses d'information en anglais, français et inuktitut aux associations et aux organismes des Premières nations, et nous distribuons 240 000 guides de l'électeur dans les communautés autochtones.

Les jeunes électeurs

Pour cette élection, nous redoublons d'efforts pour rejoindre les jeunes. Ainsi, une affiche destinée aux campus est créée en collaboration avec quatre associations : la Fédération canadienne des étudiantes et des étudiants, la Fédération étudiante universitaire du Québec, l'Alliance étudiante du Nouveau-Brunswick et l'Alliance canadienne des associations étudiantes. Près de 3 200 affiches leur sont envoyées pour distribution à leurs 119 associations membres.

Le concours pour jeunes Voir du pays, commandité par Élections Canada, offre trois voyages pour deux n'importe où au pays. Le site Web du concours attire 135 898 visiteurs; 16 665 demandent de recevoir des nouvelles par courriel sur l'élection et 29 438 s'inscrivent au concours.

Notre site « Jeunes électeurs » remanié contient de l'information sur le processus électoral et sur la manière dont les jeunes peuvent y participer. Il est visité 103 581 fois pendant l'élection, avec une pointe de 17 114 visites le jour d'élection.

Les communautés ethnoculturelles

Le message d'Élections Canada destiné aux membres des communautés ethnoculturelles présente le vote comme un droit et un moyen de façonner l'avenir.

Le message d'Élections Canada destiné aux membres des communautés ethnoculturelles présente le vote comme un droit et un moyen de façonner l'avenirNotre campagne pour les communautés ethnoculturelles met l'accent sur les deux étapes les plus importantes de la période électorale : la réception de la carte d'information de l'électeur et l'inscription, et le vote le jour d'élection.

Sous le thème « Mon avenir, mon vote », nous adaptons nos messages télévisés réguliers en utilisant des voix hors champ en 12 langues, diffusons des messages radio en 23 langues et publions des annonces imprimées en 24 langues.

Une version révisée du guide de l'électeur est distribuée en 26 langues, en format papier et à www.elections.ca. Pendant l'élection, des associations commandent plus de 76 000 exemplaires du guide, et les agents des relations communautaires et les directeurs du scrutin en demandent plus de 100 000.

Des agents des relations communautaires aident à diffuser ce message. Certains tiennent des kiosques à l'occasion d'événements communautaires. Tous indiquent à leurs interlocuteurs où s'adresser pour obtenir plus d'information sur le processus électoral.

Tableau 5 :
Langues de minorités ethnoculturelles dans lesquelles est publié le guide d'information de l'électeur – 38e élection générale 2004
Allemand Grec Russe
Arabe Gujarati Serbe
Bengali Hindi Somalien
Chinois (simplifié) Hongrois Tagal
Chinois (traditionnel) Italien Tamoul
Coréen Panjabi Ukrainien
Croate Polonais Urdu
Espagnol Portugais Vietnamien
Farsi (persan) Roumain  

Les électeurs ayant des besoins spéciaux

La Fondation internationale pour les systèmes électoraux – un organisme à but non lucratif voué à l'édification de sociétés démocratiques – a rendu hommage au Canada pour ses initiatives en faveur des électeurs handicapés. Aux personnes qui n'ont pas accès aux sources d'information habituelles (limitation visuelle, auditive, motrice, etc.), Élections Canada offre un éventail de services et de documents sur supports de substitution expliquant les diverses façons de voter et l'aide disponible pour le faire.

publicité "voter c'est accessible"En plus de placer des annonces dans les publications destinées à des personnes ayant des besoins spéciaux, de distribuer des trousses d'information à 35 associations nationales et d'envoyer un formulaire de commande à environ 2 000 associations locales, nous travaillons avec plusieurs organisations à la création de documents révisés et adaptés sur des supports accessibles concernant des sujets comme l'accès de plain-pied aux bureaux de scrutin, les aides visuelles, les aides au vote et la possibilité de désigner une personne pour leur porter assistance, au besoin. Pour l'élection, nous offrons notamment :

Les relations avec les médias

Afin de fournir un soutien rapide et efficace aux médias, nous avons créé une équipe de spécialistes des relations avec les médias.

À Ottawa, huit agents des relations médias desservent les médias nationaux et locaux dans la Région de la capitale nationale et au Nunavut, et huit agents régionaux sont répartis à travers le pays. Ainsi, nous sommes assurés que tous les médias – nationaux et régionaux, presse écrite, radio, télévision et Internet – ont accès à un service fiable et efficace tout au long de l'élection. L'équipe regroupe d'anciens journalistes qui ont déjà couvert des élections, et des communicateurs chevronnés qui ont déjà fourni ce genre de soutien aux médias lors d'élections nationales ou provinciales.

Les agents sont disponibles le soir et la fin de semaine et collaborent avec les 24 agents de liaison en région pour répondre aux questions des journalistes durant les principales heures de fonctionnement des médias dans chaque province et territoire. Une ligne téléphonique sans frais au Canada est réservée aux médias. Les appels à ce numéro sont automatiquement transférés à l'agent régional approprié, grâce à un système de reconnaissance des codes régionaux. Au cours de l'élection, l'équipe des relations médias traite plus de 3 000 demandes des médias provenant du Canada et de l'étranger.

Pour les journalistes et toute autre personne intéressée au processus électoral, nous publions le Guide des médias, un document en format poche qui est aussi disponible sur le site Web. Cet outil pratique présente une description d'Élections Canada et du processus électoral, des faits et des chiffres ainsi qu'une liste de contacts. Les journalistes le considèrent comme une source utile de renseignements de base et le consultent souvent, sur papier et sur le Web.

Durant la période électorale et les dépouillements judiciaires, 45 communiqués et avis aux médias sont publiés. En plus de diffuser nos communiqués sur le fil de presse et à la Tribune de la presse parlementaire canadienne, nous les affichons sur le Web. Les journalistes peuvent aussi demander d'être avisés par courriel de toute nouvelle information sur le site.

Les conférences de presse du directeur général des élections

À une conférence de presse, le 25 juin 2004, le directeur général des élections explique le processus de vote le jour d’élection.Au début de la période électorale, le 25 mai, le directeur général des élections tient une conférence de presse pour les médias nationaux qui est diffusée simultanément sur notre site Web. Il aborde plusieurs points, dont la nouvelle carte électorale du Canada, la qualité des listes électorales et l'importance de la révision, les étapes du processus électoral pour les électeurs, les différentes façons de voter et les groupes ciblés par nos activités de rayonnement et de publicité (jeunes, Autochtones et communautés ethnoculturelles).

Il reprend ces messages lors d'une deuxième conférence de presse – également diffusée sur le Web – le 25 juin. Après chacune des deux conférences de presse, il donne plusieurs entrevues individuelles pour s'assurer que son message touche un large public.