Menu secondaire

Rapport sur les plans et les priorités de 2016-2017

Message du directeur général des élections

Élections Canada a conduit avec succès la 42e élection générale le 19 octobre 2015. Cette élection s'est avérée historique à plusieurs égards : il s'agissait de la première élection à date fixe et de la plus longue période électorale fédérale en 143 ans; le nombre d'électeurs votant par anticipation a augmenté de 70 %; et les Canadiens ont été environ trois millions de plus à voter à cette élection générale fédérale qu'à celle de 2011, ce qui s'est traduit par le plus haut taux de participation enregistré en plus de 20 ans.

En 2016-2017, Élections Canada poursuivra les activités de clôture de la 42e élection générale, y compris la vérification indépendante du rendement des préposés au scrutin lors de l'élection et la vérification des rapports financiers des entités politiques. L'organisme réalisera aussi des analyses et des sondages postélectoraux exhaustifs afin de revoir l'expérience des électeurs, des candidats et des travailleurs électoraux, ainsi que de déterminer les leçons apprises et les points à améliorer.

En juin 2016, je déposerai un rapport rétrospectif détaillé sur la 42e élection générale qui s'appuiera sur nos examens postélectoraux. Par la suite, à l'automne, je présenterai un rapport contenant des recommandations relatives à d'éventuelles modifications législatives pour améliorer l'administration de la Loi électorale du Canada.

Comme la date de la prochaine élection générale est fixée au 21 octobre 2019, Élections Canada a l'occasion d'améliorer et de moderniser le processus électoral avant de revenir à l'état de préparation. Un nouveau plan stratégique axé sur l'amélioration de l'expérience des électeurs orientera les efforts de l'organisme en vue de cette élection.

Puisque le gouvernement compte étudier et mettre en œuvre des modifications législatives considérables touchant le système électoral, l'un des éléments clés de notre plan stratégique consistera à appuyer les parlementaires en leur offrant une expertise technique et à consulter les entités politiques et d'autres intervenants.

Élections Canada s'emploiera aussi à accroître sa capacité de soutenir le Parlement, les électeurs, les entités politiques et les travailleurs électoraux durant cette importante refonte du processus électoral. L'organisme est prêt à harmoniser ses priorités avec la réforme électorale et sait qu'il doit se préparer à un large éventail de possibilités, y compris une révision des limites des circonscriptions. Il devra donc engager des dépenses en immobilisations pluriannuelles considérables, en particulier dans les technologies de l'information, et investir dans le recrutement et le perfectionnement des talents nécessaires pour tenir une élection foncièrement différente en 2019.


Marc Mayrand
Directeur général des élections du Canada