Menu secondaire

Le vote dans certains établissements postsecondaires, centres d'amitié et centres communautaires lors de l'élection fédérale de 2015

En prévision de l'élection de 2015, Élections Canada a étudié diverses initiatives d'amélioration de l'accès au vote pour certains groupes cibles, y compris les jeunes et les Autochtones. Les taux de participation électorale de ces deux groupes sont habituellement inférieurs à la moyenne. Lors des sondages et des évaluations, ces groupes ont invoqué divers motifs d'abstention, en tête desquels figurent les empêchements personnels (p. ex. être trop occupé ou être absent de la maison) et les obstacles au vote (p. ex. une méconnaissance du processus de vote ou des problèmes de transport).

Pour accroître l'accès au vote pour ces groupes, Élections Canada a, dans le cadre d'un projet pilote, ouvert des bureaux temporaires à des endroits fréquentés régulièrement par des jeunes et des Autochtones. L'organisme souhaitait ainsi offrir à ces électeurs des moyens supplémentaires de s'inscrire et de voter, à des endroits qui pourraient mieux leur convenir. Au total, il a ouvert 71 bureaux dans 39  établissements postsecondaires, 13 centres d'amitié et 2 centres communautaires. Les électeurs qui se sont présentés à ces bureaux pouvaient s'inscrire et voter sur place, ou simplement mettre à jour leurs renseignements. Les bureaux ont été ouverts pendant quatre jours consécutifs (du 5 au 8 octobre 2015), à raison de 10 heures par jour maximum. Même si l'initiative s'adressait surtout aux jeunes électeurs et aux électeurs autochtones, les services étaient offerts à tout électeur qui souhaitait s'en prévaloir.

Processus de vote

Le vote à ces bureaux se faisait par bulletin spécial. Ainsi, quel que soit l'emplacement du bureau, les votes comptaient dans la circonscription de résidence des électeurs (c'est-à-dire la circonscription où se trouve leur adresse résidentielle). Les bureaux étaient donc une option particulièrement pratique pour les électeurs absents de leur circonscription pendant la période électorale, comme les étudiants qui habitaient sur un campus.

Participation électorale

En tout, 70 231 électeurs ont utilisé ces bureaux pour s'inscrire et voter, soit environ 9 % de la population totale ciblée. Environ 78 % des votes ont été exprimés par des électeurs d'une autre circonscription, dont bon nombre n'auraient peut-être pas été en mesure de rentrer chez eux pour voter par anticipation ou le jour de l'élection. La majorité des électeurs qui, à leur sortie des bureaux, ont rempli un sondage sur leur expérience ont indiqué que les bureaux offraient un moyen plus pratique de voter. Un quart des répondants ont déclaré qu'ils n'auraient pas ou peut-être pas voté si ces bureaux n'avaient pas été accessibles.

Emplacement des bureaux

Dans les mois qui ont précédé l'élection de 2015, Élections Canada a mené de vastes consultations auprès d'organismes représentant les étudiants et les Autochtones. Ces organismes appuyaient l'initiative et ont donné des idées sur la façon de l'adapter pour répondre du mieux possible aux besoins des groupes qu'ils représentent. Ils ont aussi validé les critères de sélection des lieux, qui comprenaient la taille de la communauté servie par l'établissement, la région (afin que des bureaux soient ouverts partout au pays), l'accessibilité de l'établissement et la disponibilité de locaux convenables.

Élections Canada a ouvert des bureaux dans un nombre limité d'établissements afin d'évaluer la demande et d'obtenir les commentaires des électeurs en vue d'un déploiement à plus grande échelle lors des prochaines élections.

Prochaines étapes

Le projet pilote a atteint son objectif, qui était de rendre le processus électoral plus pratique et plus accessible pour les jeunes électeurs et les électeurs autochtones qu'il ciblait. Les divers bureaux ont enregistré un bon taux de participation, et les commentaires des intervenants et des électeurs ayant utilisé le service ont été très positifs. Par conséquent, Élections Canada envisage diverses options afin de poursuivre le projet lors de la prochaine élection. Il étudiera divers scénarios, y compris la possibilité d'augmenter le nombre de bureaux et d'étendre l'initiative à d'autres groupes qui se heurtent à des obstacles au vote.

Comme toujours, l'objectif d'Élections Canada est de faciliter l'accès au processus électoral pour tous les électeurs. La décision de poursuivre l'initiative dépendra du fait qu'elle soit ou non un moyen faisable, viable et économique d'atteindre cet objectif lors de la prochaine élection générale.