Menu secondaire

Aux urnes, Canada!

5. Français et démocratie : un scénario avancé pour les plus âgés

 

Une campagne électorale complète

Ce scénario, plus complexe que ceux décrits dans les deux sections précédentes, propose la simulation de la plupart des étapes d'une élection fédérale, y compris la campagne électorale, pour développer les habiletés langagières chez les élèves : lire, écouter, écrire et communiquer en français.

La simulation suit le processus électoral depuis le déclenchement de l'élection jusqu'au jour du vote. Les participants ont l'occasion de vivre tous les aspects d'une vraie campagne : présentation des candidats, mise sur pied d'un comité organisateur, interaction avec les médias, publicité partisane, « campagne » et jour de l'élection.

Mise en scène de l'élection simulée

Une élection suppose que l'on choisisse entre plusieurs candidats et, en général, qu'il y ait plusieurs partis politiques. Pour des raisons d'efficacité, nous proposons qu'il y ait un maximum de trois candidats. La classe sera donc divisée en trois groupes, c'est-à-dire trois partis différents.

Chacun des trois groupes doit d'abord nommer un élève qui quittent le groupe pour occuper des fonctions spécifiques. Deux de ces personnes sont désignées comme greffier et scrutateur. Le troisième joue le rôle de journaliste et anime les discours et, si nécessaire, la conférence de presse. Les membres des groupes qui n'occupent pas un poste précis peuvent participer aux activités de communication ou de production, selon le domaine qui les intéresse le plus.

Directives aux membres des groupes

Les membres de chaque groupe doivent :

et, selon le temps dont on dispose :

Les rôles non partisans

Le directeur du scrutin se charge notamment d'établir la liste électorale, sur laquelle devra apparaître le nom de toutes les personnes ayant le droit de vote (dans une vraie élection, la liste est produite à partir des données du Registre national des électeurs; dans le cas présent, elle peut correspondre à la liste de classe ou la liste des membres de votre groupe); de produire les bulletins de vote, où figurent les noms des candidats en ordre alphabétique des noms de famille, avec le nom de leur parti en dessous de chacun de former le personnel électoral.

Le scrutateur est chargé de vérifier l'identité de chaque électeur, de lui remettre un bulletin de vote lors du vote, puis de dépouiller le scrutin (voir précisions).

Le greffier est responsable de la liste des électeurs lors du vote, puis de l'addition des votes dépouillés par le scrutateur (voir précisions).

Les rôles partisans

Le candidat fait preuve de leadership au sein de son équipe, prononce des discours, répond aux questions en conférence de presse.

Le directeur de campagne organise la campagne et coordonne la sollicitation des votes.

Le directeur des communications établit la stratégie, planifie la présentation du candidat, rédige les slogans, discours, dépliants, affiches, scénarios et tout autre matériel promotionnel.

Le directeur de production coordonne la production du matériel promotionnel (dépliants, affiches, etc.), s'occupe de l'affichage et de la diffusion de la publicité et fait une collecte de fonds si nécessaire.

Le représentant du candidat joue le rôle d'observateur lors du vote et du dépouillement du scrutin au bureau de scrutin le jour de l'élection.

Le rôle des journalistes

Les journalistes ont le rôle de renseigner. Chaque journaliste représente un média différent (la presse, la radio, la télévision, l'Internet).

Ce sont les journalistes qui sont responsables des entrevues avec les candidats, de l'organisation des discours et des conférences de presse. Ils visitent les camps politiques et font des entrevues. Ils rédigent des articles, rapportent des nouvelles et peuvent aussi interagir avec de véritables médias.

Haut de la page


Description du scénario

Les préparatifs

Le directeur du scrutin prépare la liste électorale (utilisez la liste de votre groupe pour dresser la liste des électeurs), s'occupe de la formation du greffier et du scrutateur, reçoit les actes de candidature des candidats et voit à l'impression des bulletins de vote ainsi qu'à l'aménagement du bureau de scrutin.

Le directeur de campagne de chaque candidat présente son candidat au directeur du scrutin, en précisant le nom de son parti, soit de vive voix ou en remplissant un acte de candidature.

La campagne

La campagne électorale commence à ce moment : les affiches sont exposées, les dépliants distribués, etc. C'est le temps de la « campagne ».

C'est aussi le temps pour le public de se renseigner et, pour les journalistes, d’informer le public. Les journalistes feront des entrevues avec chaque parti politique et animeront les discours des candidats et la conférence de presse qui suivra les discours.

À l'issue de la conférence de presse, le directeur du scrutin annonce la fin de la campagne électorale, fait un rappel sur le secret du vote et souligne l'importance d'exercer son droit de vote.

Le déroulement du vote et le dépouillement

Le vote proprement dit et le dépouillement des bulletins se déroulent comme dans la section 4, Faisons une élection.

Cas spéciaux et fiches de mise en situation

Avec un groupe plus avancé, vous pouvez explorer certains cas plus complexes, par exemple celui des électeurs qui ne peuvent voter seuls à cause de limitations fonctionnelles, ou celui des personnes qui se présentent pour voter sans être inscrites sur la liste électorale.

La trousse contient en annexe quatre fiches de mise en situation que vous pouvez remettre à quatre électeurs. Ces derniers ne devront pas en révéler le contenu avant de se présenter au bureau de scrutin. Chaque fiche décrit un cas spécial qui doit être résolu au bureau de scrutin par le personnel électoral. Les textes des serments associés à ces situations sont également en annexe.

Haut de la page


Activités d'apprentissage du français

L'élection simulée peut très bien s'inscrire dans une stratégie d'apprentissage visant à développer les habiletés langagières chez les élèves (lire, écouter, écrire et communiquer en français), tout en les sensibilisant au processus électoral. Une campagne électorale fournit de nombreuses occasions d'utiliser ces habiletés, comme on le voit ci-dessous.

Le français écrit

Le français oral

Cet aspect comprend la mémorisation des textes préparés et la présentation orale :

Haut de la page