Menu secondaire

Aux urnes, Canada!

4. Faisons une élection : un scénario moyen pour tous

 

Un survol du processus électoral

Cette section présente un scénario moyen destiné aux jeunes de tous les âges et de tous les niveaux. Adaptable selon les circonstances, Faisons une élection se situe à mi-chemin entre le scénario plus simple Choisissons une sortie , présenté dans la section précédente, et le scénario plus complexe Français et démocratie , traité dans la section suivante.

Le but de ce scénario intermédiaire est de donner aux jeunes une vue d'ensemble du processus électoral, et, plus particulièrement, du déroulement du vote le jour d'une élection. L'activité dure normalement de 45 à 75 minutes, mais peut s'étendre davantage, suivant l'intérêt du groupe et le temps disponible.

Démarche pédagogique

Quel que soit le scénario utilisé, il importe qu'il s'inscrive dans une démarche pédagogique si l'on veut maximiser ses effets formateurs. Les sections L'abc des élections et Choisissons une sortie proposent des pistes pour transmettre aux jeunes les notions électorales de base, à différentes étapes de l'activité, et pour vous assurer après coup qu'ils ont bien intégré les nouvelles connaissances. Le contenu de ces sections s'applique autant au présent scénario.

Les préparatifs

Commencez par aménager un bureau de scrutin. Pour faire plus réel, commandez le matériel proposé. N'oubliez pas de mettre un crayon derrière l'isoloir. Nous suggérons l'aménagement d'un bureau de scrutin par classe ou groupe de 20 à 30 personnes. Songez à aménager un autre bureau de scrutin si le temps est limité et/ou le nombre dépasse 35 personnes.

Assemblez l'urne sans y mettre les sceaux de la partie supérieure, afin que le greffier et les représentants des candidats puissent vérifier qu'elle est vide. Quand le greffier et les représentants des candidats auront pu s'assurer qu'elle est vide, le scrutateur pourra fermer la boîte en y appliquant les derniers sceaux.

Vous pouvez fournir au groupe, à cette étape, quelques explications sur le bulletin de vote : inscription des candidats en ordre alphabétique des noms de famille, avec le nom du parti sous chaque candidat, nécessité de faire une marque acceptable (toute marque claire qui ne permet pas d'identifier l'électeur) avec le crayon fourni, pliage du bulletin, etc. Vous pouvez peut-être expliquer aussi qu'un numéro de contrôle est inscrit à l'endos de la souche qui demeure dans le carnet de bulletins de vote et à l'endos du talon du bulletin, pour s'assurer que le bulletin remis à l'électeur par le scrutateur est le même que celui qui est retourné, et signaler que les talons sont enlevés et jetés à la poubelle pour préserver le secret du vote.

Faites fabriquer aux élèves leur propre pièce d'identité sur laquelle ils inscriront leur nom, leur année et leur numéro de classe.

Haut de la page


Les étapes à suivre

La campagne

Divisez les jeunes en trois groupes, représentant autant de partis politiques. Chaque groupe doit se nommer un candidat, se trouver un nom et se fabriquer une affiche électorale (prévoir au moins 10 minutes pour la confection de l'affiche). Pendant ce temps, si vous ne disposez pas déjà d'une liste de classe, faites circuler une feuille blanche sur laquelle les élèves inscriront leur nom, et qui deviendra la liste électorale.

Chaque candidat doit alors prononcer un bref discours. Selon le temps dont vous disposez, cette étape peut être plus ou moins longue; il est possible en effet de prévoir en plus une courte conférence de presse ou une période de questions.

Le déroulement du vote

Faites prêter le serment d’office au scrutateur et au greffier du scrutin. Expliquez chaque rôle au groupe.

Demandez au scrutateur de montrer à tous que l'urne est vide. Le scrutateur ferme ensuite l'urne et la scelle.

Expliquez au groupe comment faire pour voter :

Le milieu scolaire change rapidement et l'intégration est chose courante dans la salle de classe, ce qui représente de nouveaux défis pour l'enseignement et pour la tenue d'élections simulées. Organisez-vous afin que toutes les personnes ayant une limitation fonctionnelle puissent exercer leur droit de vote et démontrez ainsi que le processus électoral est accessible à tous les Canadiens. Les personnes ayant des besoins spéciaux devraient pouvoir voter avant les autres électeurs.

Le dépouillement des votes

Lorsque tous ont voté, on compte les votes. Le scrutateur ouvre alors l'urne scellée et en vide le contenu sur la table.

Il déplie ensuite les bulletins un par un, énonce le nom du candidat pour lequel ce bulletin a été marqué et montre le bulletin au greffier. Ce dernier coche la case de la feuille de comptage sous le nom du candidat choisi dans chaque cas. Le scrutateur empile séparément les bulletins de chaque candidat. Après le dépouillement, il vérifie si le nombre de votes inscrits sur la feuille de comptage par le greffier correspond au nombre de bulletins empilés pour chacun des candidats. Les bulletins sont rejetés s'ils sont marqués incorrectement. On fait une pile séparée pour les bulletins rejetés, de même qu'une pile pour les bulletins annulés (c'est-à-dire marqués incorrectement par l'électeur, mais échangés pour un autre).

Le scrutateur et le greffier doivent remplir le relevé du scrutin. Expliquez au groupe que le nombre de bulletins de vote valides, annulés, rejetés et non utilisés doit être égal au nombre de bulletins de vote que vous aviez avant l'élection, et qu'il est important de faire cette vérification pour éviter toute fraude.

Lorsque le dépouillement des votes est terminé, vous annoncez à la classe le résultat de l'élection, en soulignant qu'en démocratie, tout le monde est gagnant!

Haut de la page


Initiatives complémentaires

Plusieurs autres activités peuvent venir se greffer à l'élection simulée proposée ci-dessus. En voici quelques-unes, à titre d'exemples :

Haut de la page