Menu secondaire

Aux urnes, Canada!

3. Choisissons une sortie : un scènario simple pour les plus jeunes

 

Choisir une personne ou une activité?

La présente section vise les classes de 5e année et plus au niveau primaire, de même que les groupes communautaires. Pour les jeunes de la 1re à la 4e année du primaire, il est conseillé d'utiliser une autre trousse d'Élections Canada, Choisissons notre mascotte .

Dans le cadre d'une élection simulée, les jeunes de 5e année et plus peuvent, bien entendu, élire un représentant. Si vous organisez ce type d'élection, faites part aux élèves d'un « problème » à cause duquel la classe doit choisir quelqu'un pour exécuter une tâche : rencontrer la direction de l'école pour exposer un projet, par exemple. Pour que les jeunes soient motivés, il faut que le « problème » soit proche de leurs intérêts. Vous pouvez aussi leur demander de voter pour leur vedette préférée dans le monde du sport ou du spectacle (acteur, joueur de hockey, etc.).

Mais il est possible aussi de tenir une élection pour permettre aux jeunes de choisir une sortie de groupe. C'est le scénario que nous vous proposons ci-dessous. Dans ce cas, les élèves votent pour une activité plutôt que pour un candidat. Ce type d'exercice a l'avantage de faire appel à plusieurs disciplines à la fois et peut s'avérer très riche sur le plan pédagogique. Le scénario que nous décrivons ici est réalisable en une ou deux périodes de 60 minutes chacune.

Déroulement du scénario

Demandez à vos élèves de voter pour choisir une sortie d'une journée. Les participants sont répartis en groupes pour discuter des activités proposées. Exemples d'un choix de sortie :

Chaque groupe prépare un dessin ou une bande dessinée vantant les mérites de son choix. Le porte-parole de chaque groupe s'adresse ensuite à la classe, avant que les élèves procèdent au vote pour choisir une activité. Dans l'exemple ci-dessus, les élèves se seraient familiarisés avec le processus électoral, tout en abordant plusieurs autres sujets : arts, français, histoire, rapports francophones-anglophones et études autochtones.

Les élèves tiennent une élection simplifiée, avec un greffier et un scrutateur. Ils utilisent de véritables bulletins de vote sur lesquels les noms des candidats sont remplacés par les diverses activités. Autrement, le processus de vote est le même que celui qui est décrit dans la section 4, Faisons une élection .

L'enseignant ou l'animateur joue le rôle de directeur du scrutin. À ce titre, il annonce l'activité que la majorité a choisie. Vous pouvez faire un certificat sur lequel le nom de cette activité serait inscrit et l'afficher dans la salle. Si vous en avez le temps et les moyens, vous pouvez évidemment faire l'activité en question. Et bien sûr, les résultats d’une élection, ça se fête! Dans une démocratie, on est tous des gagnants!

Haut de la page


Notions à transmettre

Avant de procéder au vote, aidez les jeunes à découvrir les grands principes d'une élection. Voici quelques suggestions de questions pour amorcer la discussion, au tout début de l’activité ou au cours de celle-ci.

Qu'est-ce qu'une élection?
C'est un exercice qui permet à un groupe de choisir une personne pour le représenter ou de faire un choix parmi les questions qui sont importantes pour lui.

Que signifie le mot « voter »?
« Voter » signifie « choisir ».

Qui a le droit de vote au Canada?
Les citoyens canadiens qui ont 18 ans ou plus le jour de l'élection. De plus, leur nom doit figurer sur la liste électorale pour qu'ils puissent exercer leur droit de vote. Vous pouvez expliquer aux groupes plus avancés que la première condition (citoyenneté canadienne) est fixée par la Charte canadienne des droits et libertés . Tout électeur peut s'inscrire le jour du vote au bureau de scrutin, en présentant une preuve d'identité et de résidence dans la circonscription, mais on encourage tous les électeurs à le faire à l'avance.

Qu'est-ce qu'un candidat?
Une personne qui se présente à une élection. Autrement dit, une personne qui désire se faire élire pour représenter un groupe de personnes.

Qui peut être candidat?
Tout citoyen canadien âgé de 18 ans ou plus qui a recueilli la signature d’au moins 100 personnes dans la circonscription où il se présente (ou de 50 personnes, dans certaines circonscriptions étendues ou éloignées) et qui a versé un cautionnement de 1 000 $ pour garantir le sérieux de sa candidature. Le candidat n'a pas besoin de résider dans la circonscription où il se présente et n'a pas besoin d'appartenir à un parti politique.

Pourquoi voter en secret?
Parce que le vote est un choix personnel. On a le droit de faire ce choix seul, sans influence de qui que ce soit et sans avoir à en parler à ses amis. Vous pouvez expliquer aux jeunes qu'autrefois, les gens devaient se lever au milieu d'une foule et déclarer devant tout le monde pour qui ils votaient. La plupart des jeunes peuvent comprendre cette peur de parler en public devant une foule de personnes. Demandez-leur quel effet cela pourrait avoir sur le vote.

Comment le vote est-il tenu secret?
On utilise des petites feuilles de papier, appelées bulletins de vote, qui sont identiques. On cache la marque que l'on fait dans le cercle en pliant le bulletin de vote et en le déposant dans l'urne soi-même. L'isoloir permet de voter en privé. Les bulletins de vote sont tous déposés et mélangés dans la même urne scellée. Aucun bulletin ne peut être isolé : personne ne peut donc savoir qui a voté pour qui.

Haut de la page


Intégration des connaissances

L'objectif de cette phase essentielle de la situation d'apprentissage est de consolider les savoirs nouvellement acquis et, dans le cas qui nous concerne, de poser les balises pour favoriser une meilleure appréciation du droit de vote chez les jeunes citoyens en formation. Voici quelques pistes pour favoriser l’intégration des nouvelles connaissances :

Haut de la page