open Menu secondaire

Comité consultatif des partis politiques – Résumé de la réunion – 13 et 14 juin 2019

6. Approche de la surveillance des médias sociaux et de la coordination des interventions

Présentatrice : Melanie Wise (directrice adjointe, Relations avec les médias et Gestion des enjeux)

Mme Wise présente une mise à jour aux représentants du Comité sur la façon dont EC surveillera et analysera les médias sociaux afin de détecter l’information et les incidents qui pourraient nuire à la capacité des Canadiens de voter à la 43e élection générale.

En ce qui concerne les équipes spéciales, Mme Wise expose la répartition du travail. L’équipe des Affaires publiques gère les comptes de médias sociaux d’EC, affiche des messages et répond aux questions; et l’équipe du Bureau de l’intégrité électorale surveille l’environnement des médias sociaux à la recherche de renseignements et d’incidents qui ne concernent pas les comptes d’EC. Les équipes seront réunies dans un même local et recevront une formation polyvalente afin de tirer parti efficacement des ressources et de faciliter l’échange d’information.

Mme Wise précise qu’EC surveillera la presse écrite, les médias en ligne et les médias électroniques en français et en anglais ainsi que les médias présentés en 20 langues. En ce qui a trait aux médias sociaux, l’outil de surveillance des médias sociaux d’EC traduit plus de 40 langues, et le personnel chargé de la surveillance parle couramment 12 langues.

Par ailleurs, Mme Wise signale que bien qu’EC ne surveille pas les sujets liés aux questions politiques, aux candidats ou aux programmes de candidats ou de partis, il surveillera les médias sociaux et le Web à la recherche de trois types d’information :

  • des renseignements inexacts sur le processus électoral : où, quand et comment s’inscrire et voter, exigences en matière d’identification de l’électeur, etc.;
  • des indicateurs d’incidents qui pourraient avoir une incidence sur la tenue des élections : conditions météorologiques extrêmes, routes fermées, incendies, etc.;
  • des sites Web ou comptes usurpant l’identité d’EC.

En ce qui concerne l’analyse des médias sociaux, EC validera l’authenticité de l’information numérique, triangulera les résultats provenant d’autres sources et mesurera la portée ainsi que les répercussions éventuelles sur le processus électoral. Mme Wise explique comment les interventions aux problèmes visant les médias sociaux seront faites en temps utile et de façon proportionnelle suivant la portée et les répercussions estimées, harmonisées avec le programme d’intégrité électorale d’EC et coordonnées avec des intervenants externes, au besoin.

La présentation de Mme Wise se termine par des questions. Les partis cherchent à mieux comprendre le rôle et l’approche d’EC relativement au traitement des plaintes et de la diffusion d’information erronée sur les comptes de médias sociaux. EC réaffirme son rôle par rapport à celui des autres intervenants et du gouvernement du Canada.