open Menu secondaire

IntroductionSondage auprès des fonctionnaires électoraux à la suite de la 43e élection générale fédérale

Élections Canada (EC), un organisme indépendant et impartial qui relève directement du Parlement, dirige les élections fédérales au Canada. Après la dernière élection générale, EC a mené un sondage pour évaluer la qualité de ses services fournis aux fonctionnaires électoraux et pour connaître leur avis sur certaines questions électorales. C'est à Phoenix Strategic Perspectives (Phoenix SPI) qu'EC a confié la réalisation du sondage auprès des fonctionnaires électoraux concernant la 43e élection générale.

1. Contexte et objectifs

EC a le mandat suivant :

  • Être prêt à mener une élection générale ou partielle ou un référendum fédéral;
  • Administrer le régime de financement politique prévu par la Loi électorale du Canada;
  • Surveiller l'observance de la législation électorale;
  • Mener des campagnes d'information du public sur l'inscription des électeurs, le vote et la façon de devenir candidat;
  • Mener des programmes d'éducation pour les élèves sur le processus électoral;
  • Appuyer les commissions indépendantes chargées de réviser les limites des circonscriptions fédérales après chaque recensement décennal;
  • Mener des études sur d'autres méthodes de vote et, sous réserve de l'approbation des parlementaires, mettre à l'essai de nouveaux processus de vote en vue de scrutins futurs;
  • Fournir aux organismes électoraux étrangers, ou à des organisations internationales, son aide et sa collaboration en matière électorale.

Dans le cadre de son programme de recherche, Élections Canada a commandé un sondage auprès des fonctionnaires électoraux ayant travaillé lors de la 43e élection générale fédérale, à savoir les préposés au scrutin (superviseurs de centre de scrutin, préposés à l'information, agents d'inscription, scrutateurs, greffiers du scrutin) et, depuis cette année, les agents de recrutement et les agents adjoints de recrutement engagés par le directeur du scrutin de chaque circonscription. Le sondage avait pour but de connaître l'avis des fonctionnaires électoraux sur diverses questions électorales, et sur leur expérience de travail lors de la 43e élection générale fédérale. Plus précisément, ses objectifs consistaient à évaluer leur rétroaction concernant :

  • le recrutement et la rémunération;
  • leur niveau de préparation, notamment la formation;
  • les services, les produits et les outils d'Élections Canada;
  • la qualité générale de leur expérience de travail aux bureaux de scrutin.

Les résultats serviront à évaluer la qualité des programmes et services fournis durant la 43e élection générale fédérale. Des sondages semblables ont été menés à la suite des 40e, 41e et 42e élections générales fédérales 1.

2. Méthodologie

Le sondage téléphonique, d'une durée de 20 minutes, a été réalisé auprès d'un échantillon aléatoire stratifié de 4 251 fonctionnaires électoraux du 14 décembre 2019 au 12 janvier 2020. Afin de garantir un nombre suffisant de répondants pour les analyses des sous-groupes, on a formé des suréchantillons de plusieurs groupes de fonctionnaires, soit les agents et agents adjoints de recrutement, ainsi que les agents ayant travaillé à un bureau de scrutin itinérant ou à un bureau de scrutin dans une communauté des Premières Nations, sur un campus, dans une résidence pour personnes âgées ou dans un établissement de soins de longue durée. Les données du sondage ont été pondérées de manière à représenter exactement la distribution des fonctionnaires électoraux par région, type d'emploi, bureau de scrutin et type de bureau de scrutin. Compte tenu du nombre de participants, les résultats du sondage présentent une marge d'erreur de ± 1,5 point de pourcentage, 19 fois sur 20. Une description plus détaillée de la méthodologie est présentée en annexe.

3. Notes au lecteur

  • Les résultats du rapport sont exprimés sous forme de pourcentages arrondis à l'entier le plus près, sauf indication contraire. Le total pourrait ne pas être égal à 100 % en raison des nombres arrondis ou des questions à plusieurs réponses. Notez aussi que les valeurs non arrondies sont additionnées pour le cumul des pourcentages (ex. : addition des notes de 4 et 5 sur une échelle de 5).
  • Dans le rapport, le terme « préposé au scrutin » désigne les personnes ayant occupé les postes suivants aux bureaux de scrutin : superviseur de centre de scrutin, préposé à l'information, agent d'inscription, scrutateur et greffier du scrutin. La définition du terme « fonctionnaire électoral » englobe les préposés au scrutin, les agents de recrutement et les agents adjoints de recrutement.
  • Le nombre de répondants fluctue au fil du rapport parce que les questions s'adressent dans bien des cas à des sous-groupes de la population étudiée. Le lecteur doit donc garder cela à l'esprit et faire preuve de prudence dans l'interprétation des résultats en fonction des réponses d'un groupe restreint de répondants.
  • Les différences entre les sous-groupes sont indiquées dans le rapport uniquement lorsqu'elles sont appréciables avec un intervalle de confiance de 95 % et concernent un sous-groupe comptant plus de 30 répondants.
  • Si une ou plusieurs catégories d'un sous-groupe ne sont pas mentionnées dans l'analyse des différences se rapportant aux sous-groupes (par exemple, si deux des huit régions sont comparées), c'est que les différences appréciables ne s'observent que dans la ou les catégories indiquées dans le rapport.
  • Des sondages analogues ont été menés en 2008, 2011 et 2015; les résultats des sondages précédents sont mentionnés lorsque c'est nécessaire.
  • Même si les sondages antérieurs n'incluent pas les agents de recrutement dans la population étudiée, les comparaisons demeurent pertinentes, puisque les agents et agents adjoints de recrutement ne comptent que pour 0,4 % de l'échantillon pondéré.

Notes de bas de page

1 Cette année, le questionnaire a été revu de façon à intégrer les nouveaux produits et services et des questions comme l'absentéisme et le harcèlement au travail. De plus, les agents de recrutement font désormais partie de la population étudiée.