open Menu secondaire

7. Clôture de l'élection – Rapport sur la 43e élection générale du 21 octobre 2019

Un total de 338 candidats ont été élus à la Chambre des communes à la 43e élection générale. De ce nombre, 240 étaient députés lors de la 42e législature.

Le tableau 8 de l'annexe montre la répartition des sièges à la Chambre des communes, par appartenance politique.

7.1. Validation des résultats

Après la 43e élection générale, les circonscriptions ont terminé la validation des résultats dans les jours et les semaines suivant le jour de l'élection. Douze circonscriptions ont demandé le report de leur date de validation parce que les urnes ont tardé à arriver au bureau du directeur du scrutin en raison de problèmes logistiques et de conditions météorologiques difficiles. Pour la validation finale, 334 circonscriptions avaient terminé le 28 octobre (soit dans les sept jours), tandis que quatre circonscriptions ont terminé plus de sept jours après le jour du scrutin. La dernière validation a été achevée le 7 novembre au Nunavut.

7.2. Dépouillements judiciaires

Des dépouillements judiciaires ont eu lieu dans trois circonscriptions : Hochelaga, Port Moody–Coquitlam et Québec. Dans les trois cas, le candidat arrivé deuxième a présenté une requête en dépouillement, qui a été acceptée par un juge.

Dans chaque cas, le recomptage manuel des bulletins de vote sous la supervision d'un juge a commencé comme prévu. Toutefois, aucun des dépouillements n'a été complété; à la demande des candidats ayant fait la requête, le juge qui présidait l'opération a accepté d'arrêter le recomptage. Les résultats n'ont donc pas changé, et les résultats validés dans les trois circonscriptions sont devenus les résultats définitifs.

Les directeurs du scrutin n'ont demandé aucun dépouillement judiciaire automatique, car l'écart entre le nombre de votes exprimés pour les deux premiers candidats était supérieur à un millième du total des votes exprimés dans chacune des 338 circonscriptions.

7.3. Élections contestées

Au moment de rédiger ce rapport, aucune élection n'avait été contestée.

7.4. Rémunération des travailleurs électoraux

Élections Canada s'engage à payer les travailleurs électoraux dans les six à huit semaines suivant le jour de l'élection. Quatre semaines après le jour de l'élection, Élections Canada avait payé 98 % des quelque 232 000 travailleurs. Comme pour tout événement de cette ampleur, la paye de certains travailleurs a demandé une attention particulière, leur dossier étant incomplet au moment où le directeur du scrutin était prêt à fermer son bureau. Les directeurs du scrutin ont travaillé avec diligence pour s'assurer que toutes les feuilles de temps et l'information manquantes soient soumises rapidement. Élections Canada continue de travailler au traitement et à la résolution des cas exceptionnels.

7.5. Coût estimatif de l'élection

Le coût de la 43e élection générale est estimé à quelque 504 millions de dollars pour un calendrier de 40 jours. Cette estimation tient compte des dépenses engagées pendant quatre exercices financiers, car elle comprend la préparation, la conduite et la clôture du scrutin, de même que les remboursements aux entités politiques.

Au moment de rédiger ce rapport, de nombreux décaissements étaient encore en traitement; de plus, la vérification des rapports financiers qui précède le remboursement des dépenses électorales aux entités qui y ont droit ne faisait que commencer.

Une estimation actuelle des dépenses pour la 43e élection générale se trouve sur le site elections.ca.