open Menu secondaire

Manuel sur le financement politique des candidats à la direction et des agents financiers (EC 20195) – Février 2020

3. Prêts

Dans le présent chapitre, on traite des sources admissibles de prêts et de la façon dont les différents prêts et intérêts sont déclarés. On y aborde les sujets suivants :

  • Obtenir un prêt
  • Types de prêts
  • Intérêts sur les prêts
  • Rembourser un prêt

Obtenir un prêt

Les prêts servent de source de financement. L'agent financier doit bien gérer les finances de la campagne et veiller à ce que tous les prêts soient remboursés.

Les candidats à la direction peuvent recevoir des prêts d'une institution financière ou d'un particulier qui est citoyen canadien ou résident permanent du Canada. Les prêts de toute autre personne ou entité sont interdits.

Tout prêt doit être accompagné d'un accord de prêt écrit.

Prêts accordés par une institution financière

Il n'y a pas de plafond pour le montant qu'une campagne peut emprunter d'une institution financière. Cependant, si l'institution financière exige un cautionnement de prêt, seul un particulier qui est citoyen canadien ou résident permanent du Canada peut cautionner le prêt. Le montant que cautionne un particulier est visé par son plafond des contributions.

Note : L'institution financière doit facturer le taux d'intérêt du marché pour les prêts accordés à un candidat à la direction. Les intérêts auxquels renoncerait l'institution financière qui accorde un taux d'intérêt inférieur à celui du marché constitueraient une contribution non monétaire d'un donateur inadmissible.

Exemple

La campagne prévoit emprunter 16 250 $, et la banque exige une caution pour ce prêt. Puisque les cautionnements de prêts accordés par les particuliers sont visés par le plafond des contributions, la campagne a besoin d'au moins 10 particuliers pour cautionner le montant demandé. La campagne pourra seulement obtenir 1 625 $ de garantie de la part de chaque caution.

Note : Cet exemple se fonde sur le plafond en vigueur pour 2020.

Prêts accordés par un particulier

Si un particulier obtient un prêt personnel auprès d'une institution financière et prête ces fonds à une campagne, le prêteur est alors le particulier, et non l'institution financière. Le montant du prêt est visé par le plafond des contributions du particulier.

Un particulier peut prêter des fonds à une campagne tant que le total de ses contributions, du solde impayé des prêts accordés pendant l'année et du montant de tout cautionnement accordé pendant l'année et dont il reste responsable n'est à aucun moment supérieur au plafond des contributions pour une course en particulier pendant l'année civile.

Si le candidat obtient un prêt auprès d'une institution financière afin de verser une contribution à sa propre campagne, il s'agit d'une contribution du candidat, et non d'un prêt. Le prêt ne peut être garanti que par les biens personnels du candidat.

Note : Un particulier ne peut pas accorder un prêt à un candidat à la direction en utilisant des fonds en argent, en biens ou en services provenant de toute personne ou entité qui les a fournis au particulier dans cette intention.

Exemple

Khaled a versé une contribution de 625 $ à la campagne à la direction de Christine. De plus, il emprunte personnellement 1 000 $ auprès de sa banque et prête le montant à la campagne. Khaled a alors atteint le plafond annuel des contributions à tous les candidats à la direction dans une course donnée.

Note : Cet exemple se fonde sur le plafond en vigueur pour 2020.

Types de prêts

Prêt à terme

Un prêt à terme est remboursé par paiements réguliers sur une période établie. Il peut s'agir d'un prêt à taux fixe, ce qui permet à l'emprunteur de s'assurer d'un taux d'intérêt précis, ou d'un prêt à taux variable qui fluctue au fil du temps.

Prêt à vue

Un prêt à vue n'a pas de date de remboursement déterminée. Il doit être remboursé à la demande du prêteur. Il est recommandé de fixer une date limite de remboursement dans l'accord de prêt.

Protection de découvert et ligne de crédit

Lorsque la campagne utilise une protection de découvert ou une ligne de crédit, ce doit être déclaré comme un prêt. Si l'institution financière demande une caution, seul un particulier qui est citoyen canadien ou résident permanent du Canada peut cautionner un découvert bancaire ou une ligne de crédit. Le montant que cautionne un particulier est visé par son plafond des contributions.

L'agent financier doit fournir les renseignements suivants lorsqu'il déclare un découvert ou une ligne de crédit :

  • le montant du prêt;
  • les nom et adresse de l'institution financière;
  • le taux d'intérêt demandé;
  • les nom et adresse complets de toute caution et les montants que chaque caution a garantis;
  • pour une ligne de crédit, lorsque les fonds ont été transférés au compte bancaire avant d'être utilisés, les dates et montants de tout paiement du principal ou des intérêts;
  • le solde du principal à la fin de chaque année civile ainsi qu'au moment de la production du rapport.

Le montant du prêt est calculé comme suit :

  • pour un découvert, il s'agit du montant maximal imputé au découvert;
  • pour une ligne de crédit, lorsque les fonds ont été transférés au compte bancaire avant d'être utilisés, il s'agit de la somme de tous les transferts effectués au compte;
  • pour une ligne de crédit dont les fonds ont été payés directement au fournisseur, il s'agit du montant maximal prélevé (lequel est déclaré comme un découvert plutôt qu'une ligne de crédit).
Exemple

Le compte bancaire de la campagne est doté d'une protection de découvert de 1 000 $. Le compte a utilisé un découvert de 200 $, sur lequel l'agent financier a remboursé 100 $ le même jour. Plus tard dans la journée, il retire 400 $ du même compte. Le montant maximal du découvert pendant la période de la course est donc de 500 $. Le montant du découvert qui doit être déclaré est 500 $. L'agent financier doit déclarer ce montant dans la section État des prêts d'exploitation du rapport du candidat à la direction.

Intérêts sur les prêts

Les intérêts sur les prêts sont une dépense de campagne à la direction, qu'il s'agisse d'intérêts payés ou à payer.

Les intérêts engagés pendant la période de la course constituent une dépense de course à la direction, tandis que les intérêts engagés avant ou après la période de la course constituent une « autre » dépense de campagne à la direction.

Si le taux d'intérêt sur un prêt accordé par un particulier est inférieur à celui du marché, l'agent financier doit consigner les intérêts auxquels renonce le particulier comme une contribution non monétaire de la part du particulier.

Note : Si le prêt est accordé par un particulier qui n'exploite pas une entreprise de prêt et que les intérêts auxquels renonce le particulier sont de 200 $ ou moins, la contribution non monétaire est réputée nulle.

Rembourser un prêt

Le remboursement d'un prêt peut être effectué en tout temps dans les 36 mois suivant la fin de la course. Il n'est pas nécessaire d'obtenir une autorisation d'Élections Canada ou d'un juge avant d'effectuer un tel paiement.

Voir le chapitre 14, Gestion des créances et des prêts impayés.

Note : Les remboursements de prêts doivent être déclarés pour tous les types de prêts, à l'exception des protections de découvert et des lignes de crédit utilisées pour payer directement des fournisseurs.